Onirik
Mon tissu préféré - Avis +/-
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le lundi 16 juillet 2018.

Une mise en scène qui n’arrive pas à transformer cette histoire brouillonne en fer de lance du cinéma syrien.



film franco-allemand-turc de Gaya Jiji (2018)

Présentation officielle

Damas, mars 2011. La révolution commence à gronder. Nahla est une jeune femme de 25 ans, tiraillée entre son désir de liberté et l’espoir de quitter le pays grâce au mariage arrangé avec Samir, un Syrien expatrié aux États-Unis.

Mais Samir lui préfère sa jeune soeur Myriam, plus docile. Nahla se rapproche alors de sa nouvelle voisine, Madame Jiji, qui vient d’arriver dans l’immeuble pour ouvrir une maison close.

Avis de Valérie

Nahla a soif de liberté, de contradiction, de pouvoir s’affirmer dans une société en pleine évolution qui commence à jeter un œil vers la révolution. Lorsqu’on la promet à un mariage arrangé qui lui permettrait d’immigrer aux Etats-Unis, tout le monde sauf elle y voit son intérêt.

Tiraillée entre un devoir qu’elle n’a nulle envie d’accomplir et le danger qu’amènent les changements (avec l’horreur qui va en découler, même si elle ne le sait pas encore), Nahla va défier son promis au point qu’il lui préférera sa soeur, plus en accord avec ce qu’il recherche.

En même temps, une nouvelle locataire arrive dans l’immeuble, Madame Jiji, qui s’avère être la tenancière d’une maison close. Cette transgression extrême excite la curiosité de Nahla qui va tout faire pour se rapprocher d’elle.

On peut difficilement dire que l’on connaît beaucoup le cinéma syrien. Mais les derniers événements dramatiques permettent une mise en lumière sur le désir de parole d’artistes forts et originaux. Pourtant, et malheureusement, Gaya Jiji n’arrive pas à délivrer une pensée lumineuse sur le devenir de la jeunesse d’un pays martyrisé. Son propos sort comme contrarié et n’arrive pas à aboutir et transmettre son message...

Au contraire, le scénario est bancal comme la mise en scène qui ne permet pas aux acteurs (plutôt bons) de rendre une copie lisible par tous. Ce n’est pourtant pas non plus un bon film d’auteur. Le fil rouge incarné par le désir de liberté de Nahla est trop souvent détourné et finit par perdre le spectateur.

S’il rate son but, il reste que l’on peut le voir pour poser une pierre, admirer une volonté d’expression qui pourra s’étoffer ensuite, et pour le jeu d’acteurs puissants et remarquables.

Fiche Technique

Sortie : 18 juillet 2018

Durée : 95 minutes

Avec Manal Issa, Ula Tabari, Souraya Baghdadi...

Genre : drame

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

6 juillet : Gagnez 5 x Un regard de braise avec J’ai Lu pour Elle


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr