Onirik
Nos faces cachées - Avis +
Onirik -> Littérature -> Jeune adulte -> Dernière mise à jour : le vendredi 27 février 2015.

"Do Not Go Gentle Into That Good Night...", Dylan Thomas.



Editeur : Robert Laffont

roman de Amy Harmon

Présentation de l’éditeur

Le roman phénomène de l’auto-édition Young Adult, best-seller aux États-Unis. Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans.

Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être... Nos faces cachées est l’histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L’histoire d’amour d’une jeune fille pour un garçon brisé, d’un guerrier pour une fille ordinaire.

L’histoire d’une amitié profonde, d’un héroïsme du quotidien bouleversant. Un conte moderne qui vous rappellera qu’il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...

Avis de Valérie

Dylan Thomas a écrit un poème en hommage à son père mourant devenant aveugle. Do Not Go Gentle Into That Good Night parle de la fatalité de la mort, de son inexorabilité. Et même si la vieillesse connaît son irrévocabilité - et peut-être l’appelle de ses voeux - il est demandé à notre nature de regimber contre son aiguillon. Certes nous mourrons, mais la tête haute !

Nos Faces cachées est l’histoire de Fern Taylor, son cousin Bailey Sheen et leur ami Ambrose Young. Bailey est atteint de myopathie de Duchenne. Il n’a que très peu d’espérance de vie et donc, rapidement il sait qu’il doit profiter de chaque jour.

Fern est le petit miracle de ses parents. Son père est l’un des pasteurs de la communauté de Hannah Lake en Pennsylvanie. Lui et sa femme n’avaient jamais eu la joie d’accueillir un enfant, et c’est après avoir abandonné tout espoir que Rachel Taylor tombe enceinte à plus de 45 ans, en même temps que sa belle-soeur Angie, de Bailey.

Et Ambrose Young, le meilleur lutteur du comté, est superbe, grand baraqué et puissant. Il est un ami fidèle, doux et pétri des valeurs de l’Amérique. Fern est amoureuse de lui depuis toute jeune, mais elle a tout du vilain canard introverti qui sait qu’elle n’a rien à attendre. Et Brosey a des préoccupations qui l’empêchent sûrement d’aller plus loin que l’apparence... dans un premier temps.

Puis, il va y avoir l’événement que peut-être les Français pourront mieux comprendre après ce qui s’est passé à Paris, dans les locaux de Charlie Hebdo. Les deux tours du World Trade center sont soufflées par le choc de deux avions de ligne entrant en collision avec elles, le 11 septembre 2001. Il y aura un avant et un après, et les décisions prises seront suivies de conséquences tout aussi effrayantes que ce que les collégiens comme le reste du pays découvrent sur les écrans de télévision.

Nous suivons surtout Bailey et Fern, leur relation est un magnifique exemple de dévouement et de l’affection fraternelle qu’ils se portent. Au fur et à mesure que l’histoire avance, nous voyons cette relation s’approfondir comme la maladie gagner du terrain. Puisque le jeune malade est le fils du coach de lutte, il les suit partout et lui qui est féru de mythologie, il vénère Ambrose et sa belle crinière en le comparant à Hercule.

L’écriture de Amy Harmon est douce, fluide et sensible. Elle permet au lecteur d’appréhender des notions difficiles comme la disparition, le deuil mais également l’amour qu’il soit fraternel ou amoureux. Elle n’évite jamais l’évidence, mais cette réalité est atténuée par sa fine perception des mystères de la vie, par une sagesse étonnante et millénaire qui s’appuie sur la foi.

La foi en Dieu, certes, c’est l’un des sujets sous-jacents du roman, mais surtout la foi en l’autre, en son libre arbitre, en sa puissance lorsqu’il aime et est aimé. La mort n’est rien, l’amour est tout, et c’est cela dont nous parle merveilleusement bien Amy Harmon sans jamais tomber dans le pathos ou le mièvre. Ce roman est tout en émotion contenue et évidences de la vie que beaucoup cherchent sans jamais trouver.

Sublime...

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 436
Editeur : Robert Laffont
Collection : Collection R
Sortie : 22 janvier 2015
Prix : 17,90 €


A lire aussi sur Onirik

#Sortie livre : Ce que murmure le vent de Amy Harmon
Des nouvelles de Montreuil
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr