Onirik
OCS choc - Balkan Line
Onirik -> Télévision -> A la Télé -> Dernière mise à jour : le samedi 24 juillet 2021.
Vendredi 30 juillet 2021 à 20H40

film russe d’Andrey Volgin (2019)

– Ce n’est même pas une armée, juste un groupe de bandits en uniforme.

1999, les forces aériennes de l’OTAN bombardent la Serbie. Parallèlement, les populations serbes du Kosovo sont menacées par des chefs de guerre albanais.

La Russie décide alors d’une mission de sauvetage. Elle consiste à envoyer par voie terrestre des véhicules blindés s’emparer de l’aéroport de Pristina. Ensuite, des renforts aériens seront acheminés.

Mais cela nécessite de sécuriser la zone. Or, sur place, se trouvent déjà des combattants russes : les membres d’un commando chargés autrefois de capturer un terroriste local. Mais, suite à la mort de l’un d’entre eux et à l’exécution sommaire de leur prisonnier, ils sont restés en ex-Yougoslavie afin d’éviter de connaître de la part des autorités militaires russes un jugement expéditif... dans tous les sens du terme.

Ce film « historique » (ne pas oublier les guillemets) se révèle être un excellent film d’action. La tension dramatique alterne avec des combats parfaitement filmés. La caméra « suit » même un obus de mortier sur toute sa trajectoire.

En ce qui concerne le propos, on constate que selon le réalisateur les « méchants-pas-beaux » de l’OTAN bombardaient sans raison les malheureux Serbes. Rappelons qu’après l’épuration ethnique et les massacres en Croatie et en Bosnie-Herzégovine les autorités serbes s’étaient attaqués aux « terroristes » ou supposés tels du Kosovo. Cette région est peuplée en majorité d’une population d’origine albanaise. Une opération de police serbe pouvait impliquer de l’artillerie. Ces faits ne sont pas mentionnés dans le film (réalisé avec le concours du ministère de la Culture de la République de Serbie).

Il est exact que les forces démocratiques du Kosovo avaient perdu le contrôle de la situation et que de nombreux chefs de guerre albanais se sont comportés comme des bandits.

C’est alors que pour sécuriser la région furent envoyées des troupes de l’OTAN. La ruée vers l’aéroport de Pristina des forces motorisées russes avait pour but de devancer l’OTAN. Ensuite, les troupes russes présentes à l’aéroport devait recevoir ravitaillement et renforts par la voie des airs. Or, le couloir aérien devait passer au-dessus de la Bulgarie et de la Hongrie. Cependant, depuis la guerre froide, ces deux pays n’appréciaient guère la Russie et de plus la Hongrie appartenait à l’OTAN. Bref, les troupes russes de l’aéroport n’ont reçu ni renforts, ni ravitaillement et ont même dû être ravitaillés en nourriture par leurs assiégeants. Elles n’ont donc pas pu « sauver » les Serbes et ont juste légèrement perturbé l’organisation des forces de l’OTAN qui elles ont assuré la sécurité des populations civiles. Ce fait n’est pas mentionné dans le film (qui a été également réalisé avec le concours du ministère de la Culture russe...)

L'auteur Damien Dhondt
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr