Onirik
Passions of a wicked earl - Avis +
Onirik -> Littérature -> Version anglaise -> Dernière mise à jour : le lundi 10 janvier 2011.
Editeur : Avon

roman de Lorraine Heath

Présentation de l’éditeur

Known throughout London for his prowess in the bedroom, Morgan Lyons, the 8th Earl of Westcliffe, cannot forgive an unpardonable affront to his honor. Discovering his young bride in the arms of his brother was a staggering blow–so he banished the beautiful deceiver to the country and devoted himself to the pursuit of carnal pleasure.

Claire Lyons was an innocent, frightened girl on her wedding day, seeking chaste comfort from a childhood friend. Now, years later, she has blossomed magnificently and has returned to London with one goal in mind : the seduction of her notorious husband. Unskilled in the sensual arts, she burns nonetheless for the kisses too long denied her. And she has but one Season to win back the heart of the rogue she betrayed.

Avis de Callixta

Lorraine Heath est un auteur expérimenté et a d’ailleurs signé quelques livres mémorables. Elle inaugure avec ce roman une nouvelle série sur trois frères issus de pères différents. Morgan est l’aîné de cette fratrie un peu disparate, et va constituer le héros du premier roman.

L’impression donnée par le livre est malheureusement nuancée à cause de défauts majeurs qui pèsent lourd sur l’histoire. Le premier est que l’intrigue est basée sur cette vieille ficelle de la romance qui sert depuis des lustres, le malentendu.

Morgan, comte de Westcliffe, a épousé trois ans auparavant la très jeune et naïve Claire. Cette union était prévue depuis des années et la nécessité de fabriquer un héritier à hâter les choses. A peine âgée de dix-sept ans, Claire a été mariée à un garçon plus âgé qu’elle connaît puisque les deux familles se fréquentent depuis toujours, mais qu’elle craint.

Morgan est sombre, peu enclin à sourire et à se détendre. Il terrorise la très jeune femme qui va alors suivre les bons conseils du frère cadet de son époux, Stephen et élaborer avec lui un plan pour échapper à la nuit de noces. On lève les yeux au ciel devant la stupidité dudit plan puisqu’ils se font volontairement surprendre par Morgan dans son propre lit. Evidemment, cela provoque un scandale, une faille dans la famille et Claire est envoyée et oubliée à la campagne. Trois ans plus tard, pour aider sa sœur à trouver un mari, elle réinvestit la maison londonienne où vit son époux et décide de le reconquérir. Pourquoi ? Et pourquoi attendre tout ce temps ? Ce ne sera jamais éclairci mais il était en effet grand temps que tout le monde se parle !

Après ce début peu prometteur, le roman va heureusement devenir bien plus intéressant. Les deux héros sont réussis. Morgan tout particulièrement séduit en homme bougon, renfermé, profondément solitaire et qui se sent incapable d’amour. Ce sont les petits détails que trouvent l’auteur qui emportent l’adhésion, les images qu’elle parvient à créer.

Ainsi pour montrer l’extrême solitude de Morgan, elle le décrit le soir, en conversation avec son vieux chien à qui il fait boire quelques gouttes de Cognac pour avoir de la compagnie. Ce genre d’éléments parsèment le roman et sonnent juste. Claire a heureusement mûri depuis ses dix-sept ans et une fois qu’elle a admis son envie de faire fonctionner l’union, elle est convaincante en jeune séductrice aimante et sincère.

Un troisième personnage joue un rôle important c’est Anne Cavill, la maîtresse en titre de Morgan. Loin de la répudier immédiatement, il pense sincèrement qu’il va peut-être refaire sa vie avec elle et Lorraine Heath montrez très bien son éloignement progressif. Nous ne pouvons alors que déplorer le déroulement de l’intrigue autour de cette jeune femme qui devient rapidement caricaturale dans sa méchanceté.

L’autre point fort du livre est le jeu subtil et pas forcément très sain qui se joue entre les frères. De façon très intéressante, Lorraine Heath a montré qu’ils sont tous jaloux les uns des autres. Morgan n’a jamais été aimé de sa mère qui lui a préféré ses deux frères ; le second, Stephen, ami de Claire est le seul à ne porter aucun titre et peine à trouver sa place dans la société et le dernier duc, malgré son très jeune âge est d’une intelligence prodigieuse. Il sait tout, manipule ses frères qu’il toise de haut, bien qu’il soit leur cadet. Nous les reverrons bien-sûr mais leurs relations donnent du piment à cette romance tout comme les apparitions de leur très belle et encore très jeune mère qui malgré ses nombreuses liaisons n’a jamais pu vivre avec l’amour de sa vie.

Lorraine Heath a donc écrit un livre moyen qui possède autant de qualités que de défauts. La romance a si souvent exploré ce début de période victorienne qu’il est difficile d’accepter des faiblesses de scénario ou des facilités telles qu’elle se le permet. Malgré cela, la lecture reste très agréable et facile. Il faudra bien-sûr attendre un peu pour découvrir ce qu’elle réserve aux deux autres frères. Le prochain roman arrive très vite, et le dernier sortira en mai 2011.

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 384
Editeur : Avon
Sortie : 1 novembre 2010
Langue : anglais
Prix : 5,79 €


A lire aussi sur Onirik

Le caprice d’un gentleman - Avis +
La vengeance vous va si bien - Avis +
Le duc qui fuyait l’amour - Avis +
La dette - Avis +
Le pardon - Avis +
L’affront - Avis + et +/-
Pleasures of a notorious gentleman - Avis +
De si douces paroles - Avis +
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
A gagner !

1er juillet : Gagnez 5 La Fille d’avant


les gagnants ont été prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr