Onirik
Portrait Chtinois 2020 : Aurélie Wellenstein
Onirik -> Littérature -> Interviews, bio et bibliographies -> Dernière mise à jour : le mercredi 8 juillet 2020.

Comme chaque année, le plaisir de retrouver auteurs et visiteurs aux Halliennales s’accompagne de la découverte d’univers et de personnalités que l’on ne connaît pas bien ou pas du tout. Ce portrait Chtinois (néologisme trademarké par Maxou, le big boss himself) a pour ambition de faire parler les créatures extraordinaires que sont les auteurs de fantastique pour vous les rendre familiers !



Cette année, le thème du Salon est l’urban fantasy, quoi de mieux pour exciter l’imaginaire des lecteurs comme celle de nos chers auteurs !

Découvrons Aurélie Wellenstein, dont on devine la sensibilité derrière chacun de ses mots ! Elle vous lance à défi en fin de questionnaire : une formule magique à lui scander sur son stand... Elle vous y attendra !

Si vous étiez un type de bleu, quelle nuance ? Le bleu est souvent choisi pour les couvertures de romans d’urban fantasy ?

Aurélie Wellenstein : L’azur du ciel, les mers turquoises, le bleu nuit... J’aime passionnément le bleu.

Si vous étiez le dessert favori d’un vampire ?

Aurélie Wellenstein : La glace aux myrtilles.

Si vous étiez un type de paysage à faire rêver un loup-garou, ce serait lequel ?

Aurélie Wellenstein : la surface de la lune.

Si vous aviez le pouvoir de changer votre apparence comme un fae, vous seriez comment ?

Aurélie Wellenstein : Un loup forcément.

Si vous pouviez vous transformer en n’importe qu’elle forme animale comme un métamorphe, laquelle éliriez-vous ?

Aurélie Wellenstein : Le loup, sans surprise !

Si vous deviez lutter contre une attaque de zombies aux Halliennales, avec quelle arme ou pouvoir vous défendriez-vous ?

Aurélie Wellenstein : Max Brooks recommande le pied de biche : léger, maniable, apte à briser des crânes. Non testé, mais je veux bien le croire.

Présentez-nous votre univers et votre (ou vos) dernière sortie ?

Aurélie Wellenstein : Yardam est sans doute le plus « urban » de tous mes romans puisqu’il se déroule intégralement entre les murs d’une ville. Mais il n’y a nulle créatures magiques ; les monstres y sont les hommes. La folie s’y répand de façon virale, par voie sexuelle.

Y-a-t-il une formule magique que les visiteurs des Halliennales doivent annoncer avant de vous rencontrer ?

Aurélie Wellenstein : Si six cents sangsues sont sur son sein sans sucer son sang, ces six cents sangsues sont sans succès (good luck !)


A lire aussi sur Onirik

Portrait Chtinois 2020 : Sophie Jomain
Portrait Chtinois 2020 : Isabelle Bauthian
Portrait Chtinois 2020 : Maxime Gillio
Portrait Chtinois 2020 : Fréderic Delgove
Portrait Chtinois 2020 : Emmanuel Chastellière
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr