Onirik
Portrait aliéné des Halliennales : Laetitia Constant
Onirik -> Littérature -> Interviews, bio et bibliographies -> Dernière mise à jour : le vendredi 29 septembre 2017.

L’hospitalité des gens Nord n’est plus à démontrer, pour preuve Onirik a de nouveau été invité à visiter le Chnord pour se rendre à l’excellent Festival de l’imaginaire : Les Halliennales.

Pour préparer notre venue, nous avons demandé aux auteurs présents de répondre à quelques questions... de folie ! Le treizième à se livrer au jeu du portrait ’chtinois’ [1] est Laetitia Constant !



Laetitia Constant est une jeune romancière qui s’ébroue avec autant de plaisir dans la romance contemporaine que les univers mystérieux du fantastique ! Très souriante, ça aide, elle vous attend aux Halliennales. Allez la rencontrer, d’autant qu’elle semble avoir un goût particulier pour la cuisine et que ça mérite d’être investigué :)

Si vous étiez un héros légendaire maboul :

Laetitia Constant : Jeanne d’Arc. Elle était clairement pas toute seule dans sa tête.

Si vous étiez le meilleur film débile de tous les temps :

Laetitia Constant : La Cité de la peur. Plik plok plik plok plik plok...

Si vous étiez un animal foldingue dans sa tête :

Laetitia Constant : Un chat. Je ne comprendrais jamais sa logique.

Si vous étiez un plat sucré ou salé totalement givré :

Laetitia Constant : Poulet rôti assaisonné de compote de pomme et camembert. Une tuerie.

Si vous étiez une femme ou un homme célèbre à camisoler :

Laetitia Constant : Je ne parlerai qu’en présence de mon avocat !

Si vous étiez un lieu dément :

Laetitia Constant : Le parc national des Lacs de Plitvice, en Croatie. Cet endroit est surréaliste !

Si vous étiez une qualité de dérangé :

Laetitia Constant : La liberté de penser.

Si vous étiez un défaut de folie :

Laetitia Constant : Le non-conformisme.

Si vous étiez une anecdote cintrée qui vous est arrivée en dédicace (ou ailleurs) :

Laetitia Constant : Lors d’un salon, j’étais en voiture avec Cécile et Mathieu Guibé (éditions du Chat Noir), il faisait nuit noire et nous rentrions du resto. Les chemins que nous suivions étaient franchement étranges mais mon GPS a pour habitude de ne pas faire comme les autres.

Je ne me suis donc pas inquiétée, jusqu’à ce qu’il essaye de nous tuer. Il nous précipitait directement dans la rivière ! Depuis, je me méfie de lui. Je le soupçonne d’en vouloir à mon héritage…

Si vous nous présentiez votre dernier projet que les visiteurs des Hallienales pourront découvrir :

Laetitia Constant : Il s’agit de Celle qui murmurait à l’oreille du mec en costard, aux éditions Pygmalion. C’est une comédie romantique qui se déroule en Gironde. Les lecteurs peuvent suivre une tranche de vie, celle de Fauve Albertini, chuchoteuse de son état. J’y parle de poneys, de vilain promoteur, d’amour et d’amitié.

J’aurai également le troisième et dernier tome de ma série Aliénor McKanaghan. Avec celui-ci, je suis plus dans le thème puisque c’est du fantastique avec de la romance.

Un petit mot pour eux ? :

Laetitia Constant : Me laissez pas toute seule, passez me voir ^

Crédit photo : VR pour Onirik.net

[1] TM : Maxime Gillio

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

2 décembre : Gagnez 5 Catsass le chat


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr