Onirik
Qu’est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? - Avis +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le dimanche 1er avril 2018.
Editeur : Harper Collins

roman de Lucie Castel

Présentation de l’éditeur

Ce voyage, elle n’avait pas envie de le faire.
Cette destination, elle ne l’a pas choisie.
Cet hôtel, elle ne l’aurait jamais sélectionné.

Et pourtant, Sofia se retrouve au Royal Redstone House, majestueux manoir écossais, pour une durée indéterminée, afin de se remettre de l’événement. Si, au début, elle ne voit que la décoration trop baroque, trop ostentatoire, trop passéiste, Sofia apprend au fil des jours et des rencontres à découvrir l’hôtel d’un nouvel œil.

Ce lieu a une âme mystérieuse et intrigante, tout comme les personnes qui y vivent, y travaillent... ou y rôdent. À commencer par Lachlan, un homme glacial et désagréable, dont la présence dans ce petit monde courtois et velouté laisse Sofia très perplexe...

Avis de Valérie

Deuxième romance de Lucie Castel qui après le délicieux Pas si simple, offre à son lectorat un vrai et bon roman qui possède tant de qualités qu’il dépasse le genre où il s’installe.

Sofia atterrit en Écosse, visiblement contrainte et forcée et s’installe dans un superbe château d’époque. La jeune Française a quitté la galerie monégasque qui l’emploie pour une durée indéterminée afin de se remettre d’un événement traumatique. Le lecteur découvrira le pourquoi et le contexte au fur et à mesure.

Insomniaque, elle erre la nuit dans les couloirs et découvrent les petits secrets des employés, admire les tableaux de maître qui ornent les murs de la bâtisse, en s’aventurant dans des endroits fermés au public. Elle remarque d’ailleurs la disparition de certaines... Sa sensibilité à l’art la rend attentive, et sans autre sujet de réflexion, la voilà qui observe les manœuvres louches de certains, aidée par lady Catherine, cliente très originale, qui elle aussi semble veiller au bien de l’hôtel.

Puis il y a Lachlan Boyd, un employé qui ne s’embarrasse pas des codes de l’hôtellerie de luxe et dit ce qu’il se pense. Mutique, glacial, il finit par tolérer Sofia autour de lui quand il comprend qu’elle peut l’aider dans son enquête. Mais leur inimitié réciproque dégage des étincelles !

Sous ce titre énigmatique, se réfugie un texte d’une intelligence fine, bourré d’émotions et de sentiments émis par des personnages aux douloureuses fêlures. Lucie Castel décrit tellement bien la psychologie de ses personnages, qu’on ne peut que glisser d’un chapitre à l’autre, avec l’angoisse de voir arriver la dernière page. Car nous ne voulons pas non plus quitter l’enchantement des terres d’Écosse...

Voir Sofia, pas à pas, se rétablir et regagner la lumière du jour est particulièrement touchant. Non pas que ce soit une histoire sombre ou dépressive. L’ensemble est solaire, puissant, et chaque émotion décrite se pose avec grâce - ou violence - sur la partition crée par Lucie Castel.

C’est si bien fait que l’on plonge tête la première et on est tout aussi attentif à la magie du coin (quel écrin magnifique que l’Écosse !), qu’à la guérison des âmes meurtries qui fait tellement de bien à nos petits coeurs. Et cela, c’est sans oublier le mystère qui hante les murs et les âmes !

C’est tellement génial, que l’on peut trouver l’épilogue de trop, bravo Lucie Castel, et on attend le suivant !

Fiche technique

Format : broché
Pages : 378
Editeur : Harper Collins
Collection : &H
Sortie : 7 mars 2018
Prix : 14,90 €


A lire aussi sur Onirik

Pas si simple - Avis +
Couv’ pétillante pour Pas si simple !
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

6 juillet : Gagnez 5 x Un regard de braise avec J’ai Lu pour Elle


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr