Onirik
Rouge 58 - Avis +
Onirik -> Bon plan -> Paris -> Dernière mise à jour : le mercredi 24 avril 2013.

Un lieu unique à Paris, sympathique ambiance new-yorkaise garantie



Lieu : Paris

galerie d’art-café

Dans la bien-nommée rue de Paradis, la rue qui abrite le Manoir de Paris et les vestiges de l’Hôtel de Marmont, l’ancien hôtel de Raguse, haut lieu historique, [1], au numéro 51, se cache un petit havre de paix, le Rouge 58, clin d’oeil au célèbre rouge à lèvres Chanel.

La très jolie et sympathique Nadja, jeune allemande passionnée de photographie qui nous vient droit de Munich via New York, où elle officiait au feu Rouge 58 de Brooklyn jusqu’en novembre 2011, a réouvert à Paris son petit coin de paradis.

Depuis quelques mois déjà, cette dynamique galerie d’art propose des expositions de photographie contemporaine d’artistes venus de tous les horizons, avec des nouveautés tous les deux ou trois mois. Une sélection d’ouvrages spécialisés, vintage ou des premières éditions rares de livres d’art sont également disponibles à la vente.

En ce moment, l’américain Bill Butterworth est à l’honneur avec sa thématique The Forty Deuce : Times Square photographs, 1983-1984, où il met en lumière l’étrange faune et la sauvage flore des années 80 au coeur du centre nerveux de Big Apple. Méconnaissable. A découvrir.

La jeune galeriste, qui n’est pas une inconnue, elle a déjà eu notamment les faveurs d’un bel article dans le ELLE Japan, dirige ce petit cocon aux allures new-yorkaises dans une ambiance so cosy. Si l’endroit est petit, il n’en est pas moins confortable et chaleureux !

Il est possible après avoir admiré les oeuvres du premier étage, de s’attarder, sur un air de College & Electric Youth, quelques instants, pour par exemple, un excellent iced coffee (aux grains de café Oslo, directement importés de Brooklyn) ou iced tea fait maison, adouci au sirop d’agave, à des prix plus que raisonnables (de 1 à 4 euros).

N’hésitez pas à faire un petit détour dans ce quartier qui bouge !

Informations pratiques

Rouge 58
51 rue de Paradis 75010 Paris
Métro : Poissonnière
De 10h30 à 19h30

Page Facebook

Tumblr de Bill Butterworth

Crédit photos : Rouge 58 & Paul R. Mouginot

Site officiel

[1] Où se décida, dans la nuit du 30 au 31 mars 1814, la capitulation de Paris, signée par les colonels Denys et Fabvier, aides de camp des maréchaux, Mortier et Marmont

L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

26 avril : Gagnez 3 Entre les flammes


du 26 avril au 3 mai 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr