Onirik
Rouille sang - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 6 septembre 2019.
Éditeur : Pocket

roman de Dorothée Lizion

Présentation officielle

1523. La peste n’a pas plus tôt quitté Vaudon qu’une nouvelle malédiction semble s’abattre sur le village. Malgré le couvre-feu, ses enfants disparaissent un à un dans les bois alentour... pour en reparaître agonisants, déments, ivres de sang.

On parle de morsures de loups, de la rage qui les consume. Dépêché sur place à la demande de la baronne Gringore, le louvetier du roi, Aurèle de Pontalez, peine à comprendre le phénomène. A moins que sous l’apparence féroce de la bête ne se cache la main de l’hommes, plus monstrueuse encore...

Avis de Chris

Au XVIe siècle, Gael Le Roux revient d’un voyage en Italie, après avoir officié comme forgeron avec un maître très célèbre. De retour dans son pays natal, il n’est pourtant pas très bien accueilli. Considéré par Eustache Lucas comme un lâche qui a abandonné sa famille, il aura du mal à montrer patte blanche. Seule la tenancière de l’auberge, ravie d’avoir un peu de compagnie en ces temps très rudes, lui offre gite et couvert.

Parallèlement, Aurèle de Pontalez est appelé pour réduire à néant la rage qui sévit à Vaudon. Avec son fidèle bras droit, le louvetier tue loup après loup sans en apercevoir un seul porteur de la maladie. Sa curiosité est plus forte alors, il restera tout de même au village afin de mener l’enquête sur la multitude de cas de rage. Surtout que seuls les enfants semblent touchés.

Rouille sang est un roman historique très fourni en détails, parfois macabres. Le décor est posé avec délicatesse. Le lecteur découvre petit à petit les différents protagonistes et lieux où se situe l’action. Bien que la plupart du temps le récit se déroule dans les fosses, de nombreux endroits décrits permettent au lecteur de s’imprégner de l’atmosphère ambiante de l’histoire et de concevoir une ville dans son ensemble. Et elle est crasseuse, poussiéreuse et se noie dans des larmes de sang.

Il est facile de s’attacher à ces villageois qui perdent l’espoir pour ce qui est de leur travail à la forge, mais aussi et surtout, à cause de la disparition de leurs enfants. Beaucoup s’évaporent dans la nature. D’autres reviennent, mutilés ou porteurs d’une rage exceptionnellement aiguë. Tous leurs espoirs se tournent alors vers leur baronne, une femme respectée de tous. Très attachée à son devoir de protéger son village, Carméla, qui a le bras long, quémande l’aide du Roi en personne. Ce dernier lui envoie le meilleur louvetier de France, Aurèle de Pontalez.

Entre histoire et thriller, ce récit est mené de main de maître par Dorothée Lizion. Spécialisée en histoire médicale, le roman recèle de détails sur les méthodes thérapeutiques de l’époque, mais aussi sur l’art de la ferronnerie. La vision claire et recherchée de Dorothée Lizion est un régal à suivre. Pourtant, le récit a du mal à se lancer. Aidée d’une écriture fluide et sans accroc, l’envie de connaître les tenants et aboutissants est plus fort que la lenteur. Les personnages sont fouillés et ont une psychologie qui leur est propre. Certains sont même très identifiables comme Foulque, un nain aussi laid que manipulateur.

Beaucoup d’action dynamise le récit. De plus, cette impression d’être devant une scène de film qui se déroule sous nos yeux est le résultat de l’écriture très visuelle de l’auteur. Peu importe qu’il s’agisse d’une description de lieu ou de personnage, qu’il s’agisse d’un combat à mains nues ou à l’arbalète, le lecteur est totalement plongé dans ce petit village aux multiples secrets.

Enfin, Rouille sang est le deuxième roman où Aurèle de Pontalez apparaît. Le premier est Précieux cadavres [1], mais il n’est nullement utile d’avoir lu ce dernier pour comprendre Rouille Sang.

Il est également agréable d’avoir une fin détaillée et fournie. Le roman ne s’arrête pas à la résolution du mystère sur la rage. Toutes les histoires parallèles des différents protagonistes ont une réelle conclusion.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 576
Auteur : Dorothée Lizion
Éditeur : Pocket
Collection : Thriller
Sortie : 13 septembre 2018
Prix : 8,30 €

[1] Sorti aux éditions Ysec Éditions, le 9 novembre 2012

L'auteur Christelle Rio
Son site :
Sa fiche
A gagner !

15 octobre : Gagnez la saison 8 & 9 de Meurtres à Standhamn sur Facebook


du 15 au 22 octobre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr