Onirik
Salon Fantastique : édition 5.1 - Avis +
Onirik -> Culture -> Exposition, musée, Salon -> Dernière mise à jour : le mercredi 10 mai 2017.
Lieu : Paris

du 6 au 8 mai 2017

Présentation Officielle

Des centaines d’exposants venant de tout horizon seront réunis pour offrir un moment d’évasion à notre public de tout âge, venant de toute la France et de la Belgique.

Notre vocation est de promouvoir les cultures de l’imaginaire et ce, peu importe leur support. Le Salon Fantastique est ainsi très diversifié : il y en a pour tous les goûts !

Le samedi soir, le salon fera nocturne et accueillera Pixlophonia, un orchestre de 50 instruments qui revisite de façon philharmonique les thèmes des musiques de jeu vidéo.

Pendant le salon, vous pourrez assister à des conférences littéraires, des projections en avant-premières de webséries, des défilés, vous initier à l’escrime historique, aux danses tribales, participer à jeux de rôles grandeurs nature ou des chasses au trésor, jouer à de jeux de rôle ou de société... bref, les animations organisées par des associations bénévoles fourmillent.

Avis de Chris

Proche de la Cité des Science de Paris, le Salon Fantastique a ouvert ses portes magiques à tous les visiteurs désireux de faire fi du monde rationnel durant le week-end du 6 au 8 mai 2017. Si les visiteurs étaient vêtus de leurs apparats de gentes dames et damoiseaux ou de leurs costumes de leur héros favori, le salon leur était alors ouvert gratuitement. Mais ils n’étaient pas les seuls à pouvoir entrer sans débourser le moindre écu. En effet, quelques milliers de privilégiés ont pu avoir le sauf-conduit sans passer à la caisse en réservant sur le site Internet. Sur place, il fallait sortir quelques sous de sa bourse (10€).

Le passé, le présent et le futur se sont rencontrés dans un même espace dédié à une communauté forte et passionnée où il y regorgeait de la passion, de la bonne humeur ainsi que de véritables trésors. Composée d’une multitude de stands disséminés de part et d’autre dans un hall, la visite n’était ni étouffante ni laborieuse. Les allées étaient plutôt espacées de telles sortes que les villageois et simples gueux puissent se faufiler et reluquer les œuvres, les vêtements, les livres, mais également tout un art fait-main qui éblouissait nos yeux - beaucoup moins pour le porte-monnaie, mais fichtre, au diable les économies ! Ces fieffés de banquiers ne nous brideront point dans notre aventure fantastique.

Ensuite, ce que l’on peut noter, mais qui reste sans doute anecdotique concerne la partie restauration. Elle se trouvait à l’extérieur où de nombreux autres stands étaient disposés de-ci de-là. Cela permettait à ce qu’il n’y ait aucune odeur qui aurait pu ternir la visite à l’intérieur du hall. Beaucoup d’organisateurs d’événements devraient en prendre de la graine.

À propos des stands à proprement parler, on peut constater l’effort des organisateurs pour avoir su faire le tri. Rares sont les conventions ou salons qui ne comportent pas de stands « attrape-pigeon » ou qui n’ont absolument rien à voir avec le thème abordé. Ici, la place des petits artistes était omniprésente avec de nombreux auteurs ne provenant pas des grandes écuries de la littérature de l’imaginaire. D’ailleurs, beaucoup de ces conteurs étaient ouverts à la discussion et prenaient le temps de vous transmettre leurs œuvres quelles qu’elles soient, allant de la peinture à la couture jusqu’à plusieurs armureries qui s’ouvraient aux preux chevaliers et aux guerrières.

Toutefois, ce salon, ce n’était pas que de potentiels achats. Le divertissement, mais aussi la culture étaient là pour chatoyer les esprits de chacun. Il y avait plusieurs conférences sur des thèmes hétéroclites comme celle des Méchants dans les Marvel ou celle présentant L’Art et la manière pour devenir écrivain. Malheureusement, on dénotera le fait que cela ne se passe pas en huit-clos et que la sono n’était pas des plus audible. Outre les conférences qui ameutaient plus ou moins de monde selon les thèmes, il y avait des démonstrations d’arts martiaux ainsi que de danses.

De plus, on avait la possibilité de faire des jeux de rôle et surtout de s’initier à ce jeu scénique qui s’étoffe au gré de notre imagination et de celle du MJ (meneur de jeu) où vous êtes le héros. D’ailleurs, beaucoup de personnes étaient costumées et attiraient les regards des passants se prêtant volontiers à des séances de photographie.

Quelques événements ont eu lieu comme un petit spectacle d’hypnose bluffant pour certains, inintéressants pour les sceptiques. Dans tous les cas, ça ne laissait indifférent personne.

Enfin, malgré la taille modeste du salon, dans une ambiance bon enfant, la journée était bien remplie et pleine de surprises si tant est qu’on se sente investi et animé par les sympathiques artistes en tout genre, prêts à toutes les courbettes pour vous divertir ou vous présenter leur art.

Informations pratique

Page Facebook : facebook.com/SalonFantastique

Adresse : 20 , avenue de la Porte de la Villette - 75019 Paris


A lire aussi sur Onirik

Premier Salon fantastique - Avis +/-
Salon fantastique
Le Salon Fantastique aux Champs-Élysées
L'auteur Chris
Son site :
Sa fiche
A gagner !

20 mai : Gagnez 4 La Porte des abysses


du 20 au 28 mai 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr