Onirik
Salon du livre avec Elles majuscule
Onirik -> Littérature -> Dernière mise à jour : le mardi 11 mars 2008.

A la rencontre des écrivains israëliennes



14 mars 2008

Le 14 mars de 17h30 à 19h, une table ronde animée par Michèle Fitoussi est organisée au Salon du livre autour du thème Une chambre à soi, avec Zeruya Shalev, Edna Mazya, Alona Kimhi et Judith Katzir. Entrée libre, salle Ben-Yehuda.

Zeruya Shalev : Née dans un kibboutz en Galilée, elle grandit dans un milieu littéraire ; son père était critique, son oncle poète et son cousin est l’écrivain Meir Shalev. Elle vit maintenant à Jérusalem avec son troisième mari, l’écrivain Eyal Maged, et travaille comme éditrice aux éditions Keshet. En 1997, elle publie Vie amoureuse, roman sur une passion érotique entre une jeune femme et un homme de l’âge de son père, qui déclencha un vrai scandale en Israël et obtient le Golden Book Prize de l’Union des éditeurs et le Ashman Prize. Ce livre est le premier tome d’une trilogie amoureuse qui comprend Mari et femme et Thèra. Le 29 janvier 2004, rentrant à pied chez elle, Zeruya Shalev est blessée dans un attentat suicide qui fait onze morts. Ce traumatisme l’empêchera de travailler sur son roman Late Family pendant six mois.

Edna Mazya : Née à Tel-Aviv en 1949, elle suit des études de théâtre et de philosophie, puis écrit pour le cinéma, avant de se lancer dans l’écriture de pièces de théâtre. Elle est considérée par le journal Haaretz comme « la première dame du théâtre israélien ». Son premier roman Radioscopie d’un adultère, traduit et publié aux éditions Liana Levi en 2008, est un polar de mœurs qui met en scène une passion dont le dénouement est amoral à souhait.

Alona Kimhi : Née à Lvov en 1966, elle perd son père à cinq ans et quitte son Ukraine natale, suite aux hostilités du pouvoir russe à l’encontre de la communauté juive. Elle s’installe en Israël avec sa mère et connaît une adolescence difficile, anémique et introvertie. Actrice, comédienne, auteur de pièces de théâtre, elle milite pour le Parti Communiste et contre le Likoud. Avec son premier roman Suzanne la pleureuse en 1999, elle obtient le prestigieux prix Bernstein en Israël et le prix Wizo en France. Son deuxième roman, Lily la Tigresse sort en 2004, et lui vaut de faire partie de la sélection, Les 50 écrivains pour demain, du magazine Lire.

Judith Katzir : Née a Haïfa en 1963, elle fait des études de littérature et de cinéma à l’université de Tel-Aviv avant de travailler comme éditrice dans la maison d’édition Hakibbutz Hameuchad - Siman Kriah. son premier roman, La mer est là, ouverte, a été traduit et publié en 2003 par les éditions Joëlle Losfeld. Chère Anne, son deuxième roman, a été largement salué lors de sa parution en Israël en 2003. Roman d’éveil à la sensualité entre une élève et sa professeur, Judith Katzir y mêle, dans un style très singulier, la vie réelle et la littérature. Il vient de paraître aux éditions Joëlle Losfeld.


A lire aussi sur Onirik

Salon du livre
Le Salon du livre
Salon du livre
Les écrivains israéliens au Salon du livre
Bilan mitigé pour le Salon du Livre
Manga au Salon du livre
Dédicaces au Salon du Livre
Onirik partenaire du Salon du livre
Salon du livre : spécial manga
L'auteur Enora
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr