Onirik
Slow heat - Avis +
Onirik -> Littérature -> Version anglaise -> Dernière mise à jour : le lundi 26 avril 2010.
Editeur : Berkley

roman de Jill Shalvis

Présentation de l’éditeur

Baseball player Wade O’Riley’s bad-boy image is about to be cleaned up by publicist Samantha McNead. But the sexual tension between them is about to drive Wade to his knees.

Avis de Callixta

Si vous voulez découvrir une romance qui se déroule dans le milieu du sport, n’hésitez pas à ouvrir celle de Jill Shalvis et ses joueurs de base-ball de Santa Barbara, les Heat. Vous comprendre ce qui fait le bonheur de lire de telles romances, parce que l’auteur en maitrise toutes les caractéristiques à la perfection. Ce qu’elle écrit n’a sans doute rien d’original mais est si bien fait que la lecture de Slow heat est forcément un moment de plaisir.

Ce livre est le second de la série. Après avoir été présenté au lanceur de l’équipe, Pace qui a trouvé l’amour auprès d’une journaliste, voici Wade O’Riley, le receveur génial. Nous savions déjà qu’il avait eu une rencontre particulièrement passionnée dans un ascenseur en panne avec l’attachée de presse du club, Samantha McNead. Ces quelques heures brûlantes les ont laissés tous les deux sur leur faim mais dans l’impossibilité d’aller plus loin puisqu’ils ont peur de tout engagement et semblent bien mal assortis.

Wade est le type même du sportif au physique avantageux qui a toutes les filles qu’il veut ; Samantha est aussi la fille du propriétaire de l’équipe, a beaucoup de choses à se prouver et n’a pas l’intention d’être l’énième amoureuse transie de Wade. Les choses auraient pu en rester là, si une désagréable affaire n’avait pas entaché la réputation de Wade. Accusé d’avoir mis enceinte une fan, il accepte de passer pour un bon garçon fidèle durant un mois avec sa nouvelle petite amie, Samantha bien-sûr. Tout cela est faux et orchestré mais très gênant avec ce qu’ils ont partagé un peu avant. Jill Shalvis n’a pas vraiment travaillé dur pour trouver cette entrée en matière plus que banale, qu’elle se permet même de bâcler très vite puisque nous n’entendrons jamais parlé de cette groupie hystérique.

Hormis cette petite « paresse » de début de roman, le reste est très plaisant à lire. Evidemment, la tension sexuelle est omniprésente entre nos deux héros. Tous deux ont gardé un souvenir ébloui et étonné de leur passage dans l’ascenseur et il est bien difficile de faire abstraction de ce désir mutuel. Jill Shalvis est très douée pour ce genre de situations. Elle multiplie les scènes sensuelles, bourrées de tension où ses héros vont tester pratiquement tous les endroits sortis des fantasmes classiques pour se retrouver. Après l’ascenseur, nous aurons droit aux toilettes des dames ou l’arrière d’une voiture aux vitres embuées !

Elle utilise au mieux le contexte du base-ball et notamment le fait que Samantha et Wade évolue dans un monde de luxe et de camaraderie masculine. Les joueurs et leur entourage sportif voyagent ensemble, partagent de nombreux moments d’intimité qui leur permettent de bien se connaître, de discuter des affaires des autres, et de se donner des conseils. Certains échanges sont particulièrement savoureux. Pace par exemple se venge allègrement de Wade en le conseillant sans cesse comme celui–ci l’avait fait dans le roman précédent.

Et comme Jill Shalvis sait très bien qu’un roman comme celui-ci a besoin d’une dose d’émotion pour emporter l’adhésion, elle ajoute une famille compliquée à Wade et Samantha. La jeune femme provient d’une famille d’hommes qui ont été largement indifférents aux membres féminins de la tribu. Son plus jeune frère, aperçu lors du roman précédent, lui cause même pas mal de problèmes surtout lorsqu’il abandonne à sa porte son fils de dix ans pour entrer en cure de désintoxication. Wade a à un peu les mêmes soucis avec un père alcoolique qui a décidé de se soigner auprès de son fils, coûte que coûte. Cela donne de la profondeur à la personnalité de nos deux protagonistes et permet de mieux comprendre leur méfiance mutuelle et leur difficulté à s’engager.

Voilà donc un très bon second tome dans cette série sans prétention. Il s’agit de romance légère et sexy mais parfaitement bien faite. Ne manquez pas un tel moment de lecture !

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 336
Editeur : Berkley
Sortie : février 2010
Langue : anglais
Prix : 5,97 €


A lire aussi sur Onirik

Rencontres à South Village - Avis +
Un mariage pour de vrai - Avis +
Un prince charmant, s’il vous plaît ! - Avis +/-
Passionnément - Avis +
Irrésistible - Avis + et +/-
Animal magnetism - Avis +
The heat is on - Avis +
Double Play - Avis +
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
A gagner !

15 octobre : Gagnez la saison 8 & 9 de Meurtres à Standhamn sur Facebook


du 15 au 22 octobre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr