Onirik
Sombre présage - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 19 avril 2009.
Editeur : Harlequin

roman de Heather Graham

Présentation de l’éditeur

Voilà deux mois, Genevieve O’Brien a été sauvée de justesse des griffes d’un tueur grâce au détective privé Joe Connolly. Mais à peine est-elle tirée d’affaire qu’elle replonge dans l’angoisse, car tout la porte à croire que sa propre mère, Eileen, est elle aussi en danger. En effet, un meurtrier que la presse new-yorkaise surnomme « Le maniaque d’Edgar Poe » s’en prend aux membres de l’association des Corbeaux, tous fans du célèbre écrivain. Une association dont Eileen fait partie, et dont le président vient d’être assassiné par un mystérieux tueur qui a signé son crime de cette note manuscrite : Meurs, dit le Corbeau. Un crime dont chacun des membres de l’association pourrait être l’auteur...

Alors que la police enquête, Genevieve, elle, décide de faire appel à Joe pour mener avec lui leurs propres investigations. Les indices sont rares, et l’enquête piétine, jusqu’au moment où d’étranges signes leur parviennent : des visions, mais aussi des voix venues d’outre-tombe, qui semblent vouloir les aider. Et les prévenir du terrible danger qui les menace...

Avis de Marnie

Ce roman fait directement suite à La crypte mystérieuse. Pour preuve, le prologue est raconté par la première héroïne, Leslie, qui d’une façon bien particulière semble filer le parfait amour ! Heather Graham pense visiblement avec raison que ses histoires doivent être très différentes les unes des autres, ce qui est tout à son honneur. Après cette introduction originale, nous tombons soudain sur un roman policier extrêmement classique façon Agatha Christie, c’est sur ce point là peut-être que certains lecteurs seront déçus : un meurtre d’un membre d’une petite association admirateurs d’Edgar Allan Poe et de son oeuvre, une douzaine de suspects, soit une intrigue qui a la couleur, l’odeur du Cluedo (quand on connaît l’assassin, le second degré devient évident...) et qui ressemble aux enquêtes menées par Hercule Poirot ! Si les fantômes ne venaient pas y jeter leur grain de sel...

Si dans La crypte mystérieuse, l’originalité provenait du fait que Leslie assumait entièrement son pouvoir de discuter sans aucun complexe avec les morts, phénomène qui devient alors normal, dans ce présent récit, Joe Connolly refuse le don qui vient de lui être apporté sur un plateau. Ancien policier, ne croyant qu’aux faits, il supporte très difficilement les voix, les signes, les incitations qui transforment peu à peu sa perception de son environnement. Culpabilisé de n’avoir pu sauver la femme qu’il "aurait pu" aimé, il éprouve des sentiments ambivalents envers Genevieve qu’il avait précédemment secouru. En fait, il fuit devant l’irrationnel, mais aussi devant une réalité qui le dérange.

Genevieve est une héroïne très intéressante. Enfermée de longues semaines par un maniaque sexuel, cette assistante sociale issue d’une riche famille new-yorkaise est une survivante surprotégée par ses proches. Tous les gens qu’elle croise et qui ont entendu parler d’elle n’osent plus lui parler... Heather Graham met en valeur le décalage entre ce que ressent Genevieve, battante et lucide, soit une envie irrépressible de poursuivre son existence en oubliant épreuves et cauchemars maintenant derrière elle, et la commisération, le regard compassionnel qu’elle subit, les gens se demandant la raison pour laquelle cette jeune femme n’est pas "assez" traumatisée. Réaliste et pragmatique, voici que soudain, à son tour, les perceptions de l’au-delà viennent troubler toutes ses certitudes.

Les relations entre les deux héros, qui pourraient devenir rapidement harmonieuses, sont soudain confrontées au silence... Que ce soit Joe ou Genevieve, ils ont beaucoup de mal à admettre leur don, et la communication souffre de plus en plus de cette difficile perception de la réalité. Parallèlement, l’intrigue policière qui tourne intelligemment autour d’Edgar Allan Poe (nous nous instruisons au passage !) se déroule avec péripéties sympathiques et intéressantes et la fin est même assez astucieuse !

Au final, même si Sombre présage ne joue pas sur l’aspect surprenant comme La crypte mystérieuse, ce livre reste tout à fait divertissant, même s’il ne restera pas longtemps dans nos souvenirs.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 393
Editeur : Harlequin
Collection : Mira
Sortie : 1 mai 2009

Prix : 11,50 €


A lire aussi sur Onirik

Une passion orageuse - Avis +/-
Un cri dans l’ombre - Avis -
Le seigneur de Lochraven - Avis +
Les démons du passé - Avis +
La demeure des ténèbres - Avis +
Un tueur dans la nuit - Avis +
Un secret aux Caraïbes - Avis +/-
Le mystérieux fiancé - Avis +
Passion immortelle - Avis +/-
Le mystère des Carlyle - Avis +
L’ombre du maléfice - Avis +/-
Les proies de l’ombre - Avis +/-
Mortelle confidence - Avis +
La nuit écarlate - Avis +
L’île des Ténèbres - Avis +
Dangereuse vision - Avis +/-
L’héritage maudit - Avis +
Dangereuse vision - Avis +
Noires visions - Avis +
La crypte mystérieuse - Avis +
La mémoire volée / Pressentiments - Avis +
Danse avec la mort - Avis +/-
Danse avec la mort
La nuit masquée - Avis +
Fouilles maléfiques - Avis -
Quand surviennent les ténèbres - Avis +/-
La griffe de l’assassin
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr