Onirik
Star Trek - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mercredi 13 mai 2009.

En un mot comme en cent, Abrams renouvelle sans trahir et propose non pas un banal film de science fiction, mais un film d’aventure épique, rondement mené, et crédible de bout en bout.



film américain de J.J. Abrams (2009)

Résumé

Tête brulée, Jim T. Kirk s’engage dans l’armée d’élite de la confédération des planètes, Starfleet, qui rassemble les meilleurs éléments de chaque planète alliée. Orphelin de père, mort en mission, Jim souhaite lui rendre hommage en devenant capitaine d’un vaisseau.

Particulièrement doué et frondeur, il apporte un plus qui fait la différence pour réussir les missions imporsées. En contre-partie, son caractère fantasque et peu conventionnel lui créé des inimitiés, parmi ses supérieurs, notamment le métis d’origine vulcaine Spock qui bien qu’il partage une partie de ses gènes avec Kirk, refuse toute pensée non logique ou conditionnée par des sentiments.

Pourtant, ils vont devoir combattre ensemble un ennemi venu de bien plus loin qu’ils pouvaient le penser.

Avis de Valérie

Comment J.J. Abrams a fait pour réussir le parfait compromis entre un film d’action qui peut se priver de toutes ses racines quelques fois jugées encombrantes par les non-trekkies, tout en faisant en sorte que les fans des séries (que ce soit ceux de la série originale - avec justement Kirk et Spock - ou des séries modernes) puissent y retrouver leurs petits ? Voilà un mystère que l’on peut éclairer par le sens aigu de l’action que possède Abrams, mais surtout parce que lui aussi a été fan de la plus grande épopée de science-fiction à la télévision. Il a été abreuvé des valeurs de Gene Roddenberry [1] et a su les actualiser pour le XXIe siècle.

Il est inutile de s’attarder sur le miracle produit. Il est là, il est évident et il se suffit à lui-même. Voilà donc un film d’action qui est pourvu d’une vraie intrigue, d’une psychologie des personnages qui colle avec ceux de l’époque sans pour autant offrir aux spectateurs un ticket pour les années kitchs, les poses maniérées, les costumes et décors vieillots qui font tant rire ceux imperméables à la magie de l’espace.

JJ Abrams a pensé à tout, en soignant chaque détail qui permet de faire le lien entre les deux mondes (Trekkies ou pas) tout en recréant sans en avoir l’air une nouvelle mythologie qui permet à toutes les générations d’adhérer. De plus, il a fait des choix de castings tout à fait opportun. Les spectateurs ayant regardé Heroes, reconnaissent bien sûr Zachary Quinto qui tient le haut du pavé en tant que Spock, et la dragée haute à Chris Pine qui avait la dure tache de reprendre le rôle rendu mondialement (universellement ?) célèbre par William Shatner : le captain Kirk. Cela semblait peu crédible, mais il a transcendé les traits de personnalités du héros de télévision pour proposer un héros torturé comme on les aime, et auquel on s’attache immédiatement, tout comme Karl Urban, plus vrai que nature en Bones, ce toubib râleur et allergique aux nouvelles technologies. Il en est de même du reste de l’équipage, quel bonheur de voir s’épanouir Simon Pegg dans le rôle de Scotty, la première surprise passée (le physique ne correspond pas du tout), Simon Pegg s’avère encore meilleur que le très cher James Doohan. John Cho et Anton Yelchin sont moins présents à l’écran mais ils ne déméritent absolument pas.

En ce qui concerne le charme féminin, il est brillement incarné par Zoe Saldana qui offre une Uhura beaucoup plus présente, que ce soit dans le scénario que sur la pellicule. Il est fait mention du docteur Chapelle, même si on ne la voix pas à l’écran, cela ravit les fans [2]. Du côté de la force obscure.... Eric Bana est méconnaissable et son talent n’est pas à prouver. Il rend crédible l’ensemble du scénario qui pèse finalement sur ses épaules et les astuces lui permettant d’être présents sont digestes. Il possède une matière rouge qu’il introduit dans le noyau d’une planète et qui au contact du magma explose. La menace est réelle et sans appel.

JJ Abrams a frappé très fort et on ne peut qu’espérer que le mythe gagnera des fans partout dans le monde et que le réalisateur signera pour lui-même mettre ensuite de nombreuses suites. Il mérite l’ovation que les box-office de tous les pays ne manqueront pas de lui faire.

Un grand merci de la part d’une trekkie.

Fiche Technique

Sortie : 06 mai 2009

Avec Chris Pine, Zachary Quinto, Eric Bana, Zoe Saldana, Anton Yelchin, John Cho, Karl Urban, etc.

Genre : science fiction/action

Durée : 128 minutes

[1] le créateur et visionnaire du concept

[2] jouée par Majel Barret Roddenberry, le personnage devait originellement être le second de Kirk, mais les producteurs n’ont pas accepté qu’une femme puisse avoir le second meilleur rôle. D’avoir imposé une femme noire à un poste de cadre était tout ce qu’ils pouvaient supporter


A lire aussi sur Onirik

Ciné FX - Star Trek : Insurrection
Cine FX – Star trek : Premier contact
FX - Star Trek Premier contact
Star Trek
RTL 9 - Star Trek Insurrection
Les races d’aliens chez Star Trek
Disparition de Leonard Nimoy
Star Trek chez Bragelonne
Star Trek XI, enfin !
Star Trek XI, ça se précise.
Comics Star Trek !
Miracle pour Star Trek
Star Trek à la Télé
Star Trek 11
Star Trek : Enterprise en DVD
Star Trek a enfin son MMORPG ! (bientôt ...)
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

6 juillet : Gagnez 5 x Un regard de braise avec J’ai Lu pour Elle


les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr