Onirik
The Book of Ivy - Avis +
Onirik -> Littérature -> Jeune adulte -> Dernière mise à jour : le vendredi 27 mars 2015.

Un roman young adult dystopique dont la trame peut rappeler d’autres mais qui possède un charme infini et une atmosphère passionnante.



Editeur : Lumen

roman de Amy Engel

Présentation de l’éditeur

Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? À la suite d’une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s’est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s’est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu.

Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. Cette année, mon tour est venu. Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L’objectif, c’est la révolution, et le retour au pouvoir des miens.

Peu importe qu’un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu’un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu’en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l’enfance. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer...

Sera-t-elle à la hauteur ? Book of Ivy est le premier roman d’Amy Engel, à la fois suspense insoutenable, dystopie cruelle et histoire d’amour torturée.

Avis de Valérie

The Book of Ivy se situe dans un futur très crédible puisque après une fête nucléaire, le monde est pratiquement détruit et les Américains survivants se sont rassemblés dans une ville qu’ils ont fortifiée pour se protéger "de l’extérieur".

Fondée par les Westfall, cette ville a été reprise en main par la famille Latimer, plus directive voire autoritariste, mais il faut maintenir l’équilibre et repeupler ce nouveau monde circonscrit à un territoire a priori sain. Le père d’Ivy, un Westfall, n’a qu’une idée reprendre le gouvernement de force à son opposant afin d’instaurer une démocratie.

Comme le président Latimer a décrété que filles et garçons devront s’unir à l’âge de 16 ans pour procréer au plus vite, des jeunes à peine sortis de l’enfance doivent se marier sans pouvoir choisir leur partenaire. Une sorte de questionnaire détermine pour eux leur meilleur choix.

Seule exception, les descendants du président ont l’obligation d’épouser les descendants du fondateur, afin de maintenir une paix encore trop fragile. Pour preuve, le père d’Ivy Westfall n’a qu’une envie, se venger, reprendre le pouvoir de force et imposer une démocratie. Et visiblement ça ne lui pose aucun souci d’exiger de ses filles de sacrifier leur vie pour ses ambitions.

Si le lecteur arrive rapidement au mariage d’Ivy et du fils unique du président Latimer, Bishop, leur emménagement et les débuts de leur vie commune prend le temps de s’installer. Ivy a été dressée (il n’y a pas d’autre mot) à tuer pour déstabiliser le gouvernement. Lorsque ce sera fait, sa sœur aînée Callie et son père agiront...

Mais Ivy n’est pas fait du même matériau que sa soeur et malgré son envie, son besoin irrépressible de venir en aide à sa famille, elle découvre en Bishop une personnalité bien plus nuancée que ce qu’on lui avait présenté et ne voit plus l’intérêt de l’éliminer.

Comme tout roman young adult dystopique, ce futur proche permet de faire passer des idées qui ne seraient pas prises au sérieux dans en environnement contemporain. Vaut-il mieux sécuriser une installation hasardeuse par une dictature qui prend en compte le bien commun plutôt que le bien personnel ou doit-on faire confiance en la nature humaine pour discerner et agir comme il faut au sein d’une démocratie ?

La réponse ne peut bien sûr pas être manichéenne, et Amy Engel parvient à faire douter le lecteur avec intelligence et finesse. On tente de deviner ce que va choisir de faire Ivy - chose difficile - et la fin de ce premier tome surprendra sûrement plus qu’on s’y attendait.

Ivy a une personnalité attachante, touchante, émouvante. C’est elle qui gagne notre coeur et qui nous fait tourner les pages pour mieux la saisir, comprendre ses émotions, ses choix... ses sacrifices. Nous sommes sous le charme de cette histoire qui se lit facilement grâce à la qualité de narration de l’auteur et la très bonne adaptation en français.

A découvrir !

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 341
Editeur : Lumen
Sortie : 5 mars 2015
Prix : 15 €


A lire aussi sur Onirik

The Revolution of Ivy - Avis +
The Revolution of Ivy
Coffret The Book of Ivy pour les fêtes
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

11 novembre : Gagnez 5 x La Fille de Brooklyn


du 11 au 19 novembre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr