Onirik
The Muscial Touken Ranbu Atsukashiyama Ibun - Avis +
Onirik -> Culture -> Thêatre - Spectacle -> Dernière mise à jour : le mercredi 18 juillet 2018.

Voilà un spectacle impressionnant où presque une trentaine de comédiens jouent, chantent et dansent. The Muscial Touken Ranbu Atsukashiyama Ibun est une belle production et on comprend parfaitement son succès.



Lieu : Palais des Congrès de Paris

le dimanche 15 juillet 2018

Présentation officielle

La comédie musicale japonaise à succès, arrive en France pour deux représentations exceptionnelles à Paris dans le cadre de Japonismes 2018 dans la grande salle du Palais des Congrès.

Une fresque historique et fantastique The Musical Touken Ranbu - Atsukashiyama Ibun 2018 Paris met en scène un conflit secret entre différentes forces du futur dans le contexte du Japon médiéval. Maitrisant le voyage dans le temps, un groupe de criminels tente d’altérer l’histoire du Japon à son profit. Pour les en empêcher, le gouvernement fait appel aux Saniwa, des sages du futur coordonnant les opérations, et aux Touken Danshi, des esprits d’armes légendaires incarnés en guerriers.

Maîtrisant l’espace-temps, les Touken Danshi peuvent ainsi laisser s’exprimer librement leur maîtrise des arts du combat.

La comédie musicale nous projette en 1189, où les sages Saniwa ont ordonné à la troupe des Touken Danshi de se rendre sur le champ de bataille d’Atsukashiyama Ooshu Hiraizumi.

Ces derniers devront s’assurer du décès de Minamoto no Yoshitsune, un seigneur renégat qui ne doit absolument pas survivre aux événements qui vont se déchainer.

Avis de Hirone

The Musical Touken Ranbu est une comédie musicale japonaise qui retrace l’histoire d’un groupe d’armes, les Touken Danshi. Ces armes ont chacune leur histoire. Elles ont été fabriquées, utilisées et ont perdu des personnages proches. Mais leur statut d’arme a évolué. Ces dernières se sont réincarnées sous forme humaine et font dorénavant partie d’une unité de gardiens de l’Histoire.

En effet, un groupe d’individus peu scrupuleux voyage dans le temps pour modifier des faits historiques. Ainsi, le Maître confie à Kashuu le rôle de capitaine de Touken Danshi afin de rétablir la réalité historique tout en combattant ces perturbateurs temporels. Dans cette histoire qui nous est contée, les Touken Danshi vont devoir arrêter Minamoto no Yoshitsune. Ce samurai aurait dû mourir en se suicidant avant de se faire tuer par les troupes de Yasuhira. Cependant, dans cette nouvelle version de l’Histoire, Yoshitsune possède une arme maléfique qui le pousse à s’allier avec Yasuhira pour attaquer son frère et seigneur Minamoto no Yoritomo.

Cette mission perturbe néanmoins deux Touken Danshi : l’adorable et enthousiaste Imanotsurugi, ainsi que le costaud Iwatooshi. En effet, le premier est l’arme avec laquelle Yoshitsune s’est suicidé. Ce samurai est donc son maître. Le second, lui, est le protecteur de Imanotsurugi, car il est l’arme du moine Benkei, compagnon de Yoshitsune à qui il a promis de le protéger même à travers la mort. Les Touken Danshi vont ainsi devoir affronter de nombreux obstacles dont les perturbateurs temporels. Mais ils feront surtout face à quelque chose qui leur était inconnu : avoir des sentiments.

La comédie musicale commence donc par nous présenter l’histoire originale des guerriers Yoshitsune et Benkei. Ensuite, nous allons en apprendre davantage sur les différents personnages et les liens qui les unissent. Et tout cela est réalisé en musique sur des chorégraphies impressionnantes où les sabres et les costumes virevoltent.

Malheureusement, comme l’avait annoncé la production, le comédien Ryo Kitazono [1] ne pouvait pas être présent sur scène. Cependant, après s’être excusé et avoir ému les spectateurs, il pu chanter ses parties du haut de la scène.

D’ailleurs, c’était assez perturbant à certains moments. Parfois, les vilains devaient se battre dans le vide ou alors la scène était illuminée alors qu’aucun comédien ne se trouvait sur scène. Seule la voix de Ryo Kitazono résonnait. De ce fait, on salue l’effort de tous les comédiens, car, jusqu’au bout, ils ont fait une performance du mieux qu’ils pouvaient comme si leur collègue était présent avec eux.

Touken Danshi The Musical est un spectacle de niche. Il est chanté en japonais et, parmi les spectateurs, peu comprennent cette langue. Pourtant, un dispositif de 4 écrans permettaient aux spectateurs de suivre les sous-titres. Hélas, ces derniers étaient parfois en retard par rapport à l’action et il en manquait certains. Finalement, ce qui dérangeait le plus était le fait de jongler entre les écrans et la scène sans comprendre le déroulé des événements.

En outre, c’est également un spectacle historique. Les personnages principaux ont différents costumes, car chaque arme ne provient pas de la même période. De plus, d’un point de vue du jeu des comédiens, certains codes peuvent échapper aux néophytes du genre. Le respect, les traditions ou encore la loyauté sont des aspects assez loin du pragmatisme occidental. Mais, une fois qu’on rentre dans l’univers et qu’on y adhère, on passe vraiment un merveilleux moment. Les décors sont amovibles et ils l’exploitent, nous donnant vraiment l’impression de changer de lieu.

Notons que la représentation est divisée en deux parties. On assiste d’abord à l’histoire qui dure presque deux heures. Puis, après un entracte d’une vingtaine de minutes, on passe à la partie concert du spectacle. En effet, les six acteurs principaux nous offrent des chansons rythmées et addictives. Mais encore une fois, on ne peut pas oublier de mentionner les backup dancer qui étaient très impressionnants. Ces danseurs étaient sur scène quasiment tout le temps et toujours avec le sourire. On peut même d’ailleurs dire que certains en étaient presque à voler la vedette aux Touken Danshi tant ils étaient énergiques. On souligne également le talent des quatre acteurs qui incarnaient les personnages historiques (Yoshitsune, Yasuhira, Benkei et Yoritomo) qui ont enfilé leur costume et ont joué du Taiko [2] en nous faisant vibrer.

Puis on gardait aussi un oeil sur le public qui était impressionnant dans cette seconde partie. En effet, il était autorisé d’allumer des bâtons lumineux aux couleurs des comédiens. Le public prenait la couleur du chanteur lors des chansons solos, et à la fin, la salle s’est colorée de jaune pour montrer son soutien à Ryo Kitazono [3].

Voilà un spectacle impressionnant où presque une trentaine de comédiens jouent, chantent et dansent. Chaque mouvement est important et on se fait embarquer dans un autre univers pendant quelques heures. The Muscial Touken Ranbu Atsukashiyama Ibun est une belle production et on comprend parfaitement son succès. De plus, elle donne envie d’en connaître davantage sur cet univers. Car comme cela est dit par Kashuu Kiyomitsu [4], un jour, lui aussi va devoir se confronter à son passé, comme, on peut l’imaginer, chacune des armes au sein des Touken Danshi.

Informations pratiques

Adresse :
2 Place de la Porte Maillot
75017 Paris

Le dimanche 15 Juillet 2018 à 15H puis à 20H
Durée : environ 2H30

Billetterie : De 115 € à 65 €
Catégorie 1 : 115 €
Catégorie 2 : 95 €
Catégorie 3 : 65 €

La comédie musicale est en version japonaise avec des sous-titres français.

Plus d’informations concernant le déroulement des représentation sur Japan FM

©Musical "Touken Ranbu" Production Committee

[1] qui incarne Kogitsunemaru le personnage aux oreilles poilues

[2] Le taiko est un art de jouer du tambour au Japon

[3] Le jaune est sa couleur

[4] Le capitaine des Touken Danshi


A lire aussi sur Onirik

The Muscial Touken Ranbu Atsukashiyama Ibun 2018
Conférence Touken Ranbu à Japan Expo
L'auteur Hirone
Son site : Plopop Land
Sa fiche
A gagner !

9 octobre : Gagnez 2X2 Casse-Noisette sur glace


Jeu et événement annulé !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr