Onirik
The secret mistress - Avis +
Onirik -> Littérature -> Version anglaise -> Dernière mise à jour : le jeudi 8 décembre 2011.
Editeur : Delacorte

roman de Mary Balogh

Présentation de l’éditeur

This is the prequel to the other two Mistress books, Angeline and Heyward’s story. Lady Angeline Dudley, aged 19, is about to make her come-out in London. She hopes to find a quiet, staid husband quite unlike her father or her brothers. When a stranger comes quietly but firmly to her rescue as a rake accosts her at an inn, she falls promptly in love with him. He, however, does not share her ardor even when he discovers that she is the bride his family has picked out for him.

Avis de Callixta

L’histoire de livre est déjà intéressante en soi. Mary Balogh a maintenant une si vaste bibliographie qu’elle explore ses anciens romans et revient sur des personnages secondaires. Des lectrices passionnées s’étaient interrogées sur un couple d’un duo de romans écrits il y a une dizaine d’années. Ils portaient sur deux frères, tous deux très dissipés.

Ils avaient une jeune sœur, déjà mariée avec un homme sur qui tout le monde s’accorde pour convenir qu’il était très ennuyeux, coincé et plutôt inintéressant. C’est sur la jeune Angeline Dudley, cette sœur pleine de vivacité et de joie que nous revenons, bien avant l’histoire des deux frères.

Rassurez-vous, ce livre se lit parfaitement, même sans connaître les autres romans mais pour ceux qui les connaissent, il y le plaisir de revenir sur des personnages familiers qu’ils soient principaux ou secondaires.

Mary Balogh sait tout écrire. Elle peut faire pleurer, rire ou réfléchir mais elle a une tendresse particulière pour les personnages moins brillants que les autres, moins faciles à aimer et elle signe avec ce roman, sans doute, l’histoire la moins à la mode possible.

Alors que la plupart de ses consoeurs s’efforcent de trouver des personnages originaux, à la personnalité forte et éclatante, Mary Balogh va choisir de s’intéresser à des êtres moins scintillants. Angeline Dudley n’est pas très instruite, moyennement intelligente et totalement en phase avec son époque. Elle aime acheter des chapeaux, adore la saison londonienne, est totalement préparée à dix-neuf ans à se marier.

Quant à Edward Aislbury, comte de Heyward, il est plutôt agréable à regarder mais, à vingt-quatre ans, est vaguement pompeux et sentencieux, le parfait gentleman, toujours soucieux des bonnes manières.

Pourtant, la vive et primesautière Angeline va tomber amoureuse immédiatement de ce jeune homme trop sérieux, sans doute car elle a vécu entourée de vauriens, séducteurs, et qu’elle ressent trop d’insécurité à cause de cela. Quant à Edward, il ne comprend pas très bien ce qui lui arrive, lui qui n’aborde jamais une situation autrement que de façon mesurée et très cérébrale.

Il faut tout le talent de Mary Balogh pour nous entraîner dans cette histoire, sans rebondissement, entièrement basée sur ce qui se passe à l’intérieur de la tête des héros. Tous deux sont soumis à un tumulte particulièrement intense, inhabituel, chez eux.

Angeline a vécu de façon solitaire et protégée et Edward, nous l’avons déjà dit, a peur des sentiments et de la passion. Au fil des rencontres si habituelles lors de la Régence, c’est un subtil ballet de séduction qui se joue, une sorte de jeu de pistes aux sentiments que se livrent les deux héros.

Ils doivent démêler leurs émotions pour accepter un mariage que tout le monde pense inévitable puisqu’ils sont si bien assortis socialement. Angeline s’essaye au complot avec des résultats inattendus. C’est frais, délicieux, et comme souvent, plus profond qu’il n’y paraît. Car, Angeline et Edward savent bien qu’ils doivent se marier et ainsi engager toute leur vie et cette éternité de vie commune ne doit pas être prise à la légère.

Mary Balogh nous gratifie aussi d’une petite intrigue secondaire, avec la même idée que pour le couple principal : les contraires s’attirent et forment les duos les plus improbables mais les plus solides.

L’auteur va continuer avec ces héros, anciens personnages secondaires dans ses prochaines parutions. Espérons qu’elle continuera à nous passionner avec des récits simplissimes. Et si elle veut corser ses intrigues, nul doute qu’elle excellera aussi. C’est ainsi avec Mary Balogh, elle réussit tout ce qu’elle tente actuellement !

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 309
Editeur : Delacorte
Sortie : 12 juillet 2011
Langue : anglais
Prix : 17,96 €


A lire aussi sur Onirik

Celui qui m’embrassa - Avis +
Celui qui m’aimera - Avis +
Le Noël de toutes les promesses - Avis +/-
Un bijou si précieux - Avis +
La Perle cachée - Avis +
La maîtresse cachée - Avis +
Le mystérieux duc de Bewcastle - Avis +
L’amour ou la guerre - Avis +
Inoubliable amour - Avis +
Gagnez 3 Fausses fiançailles
Fausses fiançailles - Avis +
Une nuit pour s’aimer - Avis +
Rêve éveillé - Avis +
Le bel été de Lauren - Avis +
Un mariage en blanc - Avis +
Le temps du secret - Avis +
Le temps de la séduction - Avis +
Le temps du mariage - Avis +
Le temps du désir - Avis +
Bespelling Jane Austen - Avis +
Un instant de pure magie - Avis +
A matter of class - Avis +
The heart of Christmas - Avis +
Seducing an angel - Avis +
Then comes seduction - avis +
Unforgiven - Avis +
The devil’s web - Avis +
First comes marriage - Avis +
It happened one night - Avis +
A precious jewel - Avis +
Inoubliable amour - Avis +
Simply unforgettable - Avis +
Silent melody - Avis +
The notorious rake - Avis +
Interview de Mary Balogh - VF
Interview de Mary Balogh - VO
The temporary wife - Avis +
The secret pearl - Avis +
A counterfeit betrothal - Avis +
Dancing with Clara - Avis +
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
A gagner !

9 décembre : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


du 09 au 15 décembre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr