Onirik
VOD : Delhi Crime - Avis +
Onirik -> Télévision -> Séries -> Dernière mise à jour : le lundi 11 janvier 2021.
Plateforme : Netflix

mini-série indo-canadienne de Richie Mehta (2020)

Présentation officielle

En décembre 2012, l’Inde est secoué par une vague d’indignation populaire suite au viol collectif sur une étudiante dans un bus de New Delhi. Les enquêteurs, bouleversés par cette affaire, sont déterminés à traduire les auteurs en justice.

Avis de Chris

En 2012, l’Inde devient le théâtre d’un fait divers qui choque le monde entier. Deepika a été victime d’un viol collectif innommable. Alors qu’elle rentre chez elle avec son petit ami en bus, elle est la cible de six hommes aux comportements déviants. Les forces de l’ordre de New Delhi vont alors tout mettre en oeuvre pour que justice soit faite, dans les règles et dans le respect de tous.

Delhi Crime est une mini série en sept épisodes se déroulant en Inde, à New Delhi. Les policiers en charge de l’enquête à haut risque sont sous une pression constante provenant de toutes parts : de la population choquée et pleine de revendications envers un système judiciaire défaillant et archaïque, des politiciens qui espèrent des retombées en leur faveur, un manque cruel de moyens qui les oblige à se mettre parfois en danger, mais aussi des médias avides de sensationnalisme.

Outre un sentiment d’écoeurement, savoir que ce fait divers a réellement eu lieu est d’autant plus dur à digérer. Certaines réflexions exposent une des raisons possibles de ce débordement de violence. Et, tandis que les traditions se heurtent à la modernité d’un pays en plein essor, on y observe l’émergence de pensées nouvelles. Les femmes souhaitent obtenir plus d’indépendance grâce notamment aux études, alors que la tradition exige des femmes d’être la possession d’un homme (père, oncle, frère, mari) et de lui être soumise.

La série aborde avec justesse la place de la femme dans un pays foncièrement patriarcal qui tend tout de même à évoluer, grâce aux jeunes générations. Les manifestations engendrées par un ras le bol collectif en sont la preuve. Et le scénario réussit, sans jugement, à montrer tous les aspects de cette société multi-culturelle qui peine à s’unir. On le voit notamment avec la présence du fils du Ministre de L’Intérieur et de la fille de la Commissaire Adjointe dans les manifestations. Si le premier est victime de son nom, la deuxième montre toute l’ambivalence de cette société.

Le système des castes, mais aussi la très grande pauvreté face à la richesse, l’éducation des uns face à l’analphabétisme des autres présentent l’Inde en proie à ses démons : les crimes commis sur les femmes sont souvent passés sous silence. De plus, la différence entre la ruralité et la ville est surprenante. On la ressent encore plus dans les territoires où le Naxilisme [1] y est présent. La tension entre les forces de l’ordre et la population y est omniprésente. A chaque plan, on a peur pour les policiers en charge de l’enquête, pour leur vie, mais aussi pour leur carrière.

Nul doute que cette série est difficile à regarder tant l’épouvantable atrocité des faits et l’attitude de ces six individus y sont sordides. On la déconseille aux personnes sensibles et aux plus jeunes. La série a la pudeur de ne pas dévoiler, en image et vidéo, l’atrocité des actes commis sur cette jeune femme. L’horreur des propos suffit toutefois à nous faire avoir des sueurs froides.

Par ailleurs, il est certain que toute l’équipe de tournage a su rendre hommage à cette jeune étudiante pour qui la vie s’est arrêtée, un soir, dans un bus blanc. Les scènes sont souvent sombres et empreintes d’un fatalisme et s’égayent après chaque petite bonne nouvelle ou avancée de l’enquête. Le spectateur vit au rythme de cette équipe d’enquêteurs qui a sacrifié énormément pour venir à bout de cet Enfer.

Bien que sans doute romancée, Delhi Crime est une série coup de poing qui vous empêchera de fermer l’oeil quelque temps. On ne peut imaginer les souffrances qu’a subies Deepika, mais on peut comprendre l’acharnement des policiers à mettre tout en oeuvre pour que justice soit faite [2]. Une série aussi intense que réaliste.

Note d’information : A la suite de ce tragique événement, des lois ont été promulguées afin de mieux protéger les femmes pour durcir les peines des agresseurs sexuels. Des unités spécialisées dans les violences faites aux femmes ont également été créées, ainsi qu’un système de procès accéléré pour les affaires de viols.

Bande annonce

Fiche technique

Sortie : 2019
Réalisation : Richie Mehta
Durée : environ 50 min / épisode (en moyenne)
Nombre d’épisodes : 7
Nombre de saison : 1 (terminé)
Avec : Shefali Shah, Rajesh Tailang, Rasika Dugal...
Pays d’origine : Inde, Canada
Genre : fait réel, drame, policier
Plateforme : Netflix

[1] Mouvement révolutionnaire considéré par l’Etat indien comme du terrorisme. Les Naxilistes se situent surtout à l’est de l’Inde.

[2] Spoiler : L’un des coupables s’est suicidé avant le procès. Quatre d’entre eux ont été condamnés à la pendaison (en mars 2020, la sentence a été appliquée) et le dernier, mineur à l’époque des faits, a été condamné à trois années de maison de correction pour mineurs.

L'auteur Christelle Rio
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr