Onirik
VOD : The Day Will Come - Avis +
Onirik -> Télévision -> Série télévisée -> Dernière mise à jour : le jeudi 13 juillet 2017.
Plateforme VOD : Netflix

série danoise de Jesper W. Nielsen (2016)

Présentation officielle

Nous sommes en 1967, année qui voit la montée d’une culture de la jeunesse. Dans un quartier populaire de Copenhague, deux frères inséparable, Elmer et Erik, sont séparés de leur mère malade et placés dans le foyer pour garçons de Gudbjerg, un endroit figé dans le temps. Heck, le directeur, pratique sa propre philosophie et ses propres règles. Les garçons indisciplinés sont transformés en citoyens obéissants, coûte que coûte. Dès leur premier jour, les garçons comprennent que c’est la fin de leur liberté et qu’une lutte quotidienne vient de commencer. Les garçons essayent de passer sous le radar, mais les rêves d’astronaute d’Elmer et son pied bot lui apportent toujours des problèmes. Les frères se rendent compte qu’ils doivent se débrouiller tous seuls et un vent de révolte se forme. Armés de leur seule imagination et d’espoir, les garçons livrent une bataille redoutable contre le directeur Heck et sa tyrannie.

Avis de Chris

The Day Will Come est une mini série danoise qui comptabilise seulement trois épisodes d’une quarantaine de minutes chacun. La série est tirée d’une histoire vraie ce qui donne un impact encore plus fort à cette histoire qui fait l’éloge du lien fraternel dans ce qu’il a de plus beau. Malheureusement, la fraternité est ici mise à rude épreuve par des tortionnaires qui se croient au-dessus des lois sous couvert d’une éducation qui a déjà fait ses preuves depuis des années.

Cet ovni [1] que nous pouvons voir sur le site légal de VOD Netflix vous surprendra à bien des égards. Il vous fera passer par tout un tas d’émotions du début à la fin, passant de la joie à la tristesse, mais aussi à l’incompréhension ainsi qu’à la haine envers certains personnages et situations. Un sentiment d’amertume va rapidement s’installer et cela est dû en grande partie à la réalisation qui ne tourne pas autour du pot. Pas de chichi, c’est brut de décoffrage montrant toute l’horreur en son sein. Il y a quelques belles séquences qui soulagent autant le téléspectateur que les enfants donnant une bouffée d’air frais salvatrice dans ce huis clos oppressant. Même si les enfants ne sont pas totalement reclus dans leur orphelinat, la propriété entière, mais aussi le monde, les retient prisonniers sans avoir aucun espoir d’en réchapper à part peut-être avec la mort. Impossible de rester insensible face à autant de violences psychologiques que physiques. D’ailleurs, ces dernières sont particulièrement appuyées par une caméra qui ne rate aucun détail.

Quant aux acteurs, que ce soit les adultes ou les enfants, rare série a pu avoir un casting aussi performant. Les enfants arrivent à insuffler leurs émotions en un regard, un geste ou une parole. Les personnages ont une profondeur bien plus complexe qu’on ne pourrait le penser sur une série si courte, avec une mention spéciale pour l’institutrice, personnage qui est le plus fouillé et travaillé parmi les adultes. Aussi désœuvrée que démunie, elle fera tout son possible selon ses moyens pour réduire les peines des enfants. En tant que spectateur, on peut se demander comment cela a pu arriver et perdurer aussi longtemps, mais entre les menaces de représailles et l’impossibilité d’être crus, une administration peu regardante, des enquêtes et contrôles faits à la va-vite, on comprend aisément pourquoi.

Série interdite au jeune public qui pourra même choquer les personnes les plus sensibles. Cependant, si vous vous sentez capable d’entrer dans le Danemark des années 60, plongez dans les tréfonds d’un orphelinat où seul l’espoir de jours meilleurs accompagne nos jeunes héros.

Fiche technique

Titre Original : Der Kommer en dag
Genre : drame
Nombre d’épisodes : 3
Nombre de saison : 1 (série terminée)
Diffusion : 2016 (film) – 2016 (découpé en série par Netflix)
Durée : 40min/épisode
Avec : Sofie Gråbøl, Lars Mikkelsen, Harald Kaiser Hermann, Albert Rudbeck Lindhardt, Laurids Skovgaard Andersen, Søren Sætter Lassen, Sonja Richter, David Dencik, Solbjørg Højfeldt, Lars Ranthe…

En VOD sur Netflix

[1] référence à la passion dévorante d’Elmer pour l’espace. L’histoire se déroule sur deux ans. Ensuite, elle se termine peu de temps après que le premier homme ait marché sur la lune, en juillet 1969.

L'auteur Chris
Son site :
Sa fiche
A gagner !

11 novembre : Gagnez 5 x La Fille de Brooklyn


du 11 au 19 novembre 2017


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr