Onirik
War Goddess : tome 1 - Avis +
Onirik -> Bande dessinée -> Comics -> Dernière mise à jour : le lundi 11 février 2019.
Éditeur : Graph Zeppelin

de Mike Wolfer et Pow Podrix

Présentation de l’éditeur

Il y a longtemps, très longtemps, elle fut ouverte et les Maux ont déferlé sur l’Humanité. La faute à Pandora et à sa maudite boîte. La boîte fut refermée mais le Mal ne peut être contenu pour toujours, et un fléau encore plus destructeur est sur le point d’être libéré.

Cette force sombre, venue d’un univers parallèle, c’est Hellina, la gardienne des Enfers... Aidée de ses alliées, Anathema et Widow, Pandora, sait qu’elle est la seule à pouvoir y faire face. Les Déesses de la guerre s’affrontent dans un choc titanesque !

Avis de Hirone

Pandora a combattu des milliers d’années pour renfermer le Mal dans sa boite. Depuis ces temps anciens, elle a traversé les âges en se construisant une grande richesse et des compétences de scientifique. Alors qu’elle étudie le déplacement de pierres sur un site en Bolivie, son équipe et elle ressentent comme une coupure noire dans l’espace-temps. Emma, alias Widow, l’informe qu’une de ses propriétés a littéralement disparu. Une expérience a mal tourné et a permis à une matière noire de faire venir sur Terre de nouvelles forces maléfiques.

Pandora est un personnage qui semble ne pas avoir beaucoup de scrupules, ni d’attache et elle discute après avoir frappé. Mais même si c’est une guerrière indépendante, elle connaît ses limites et n’hésite pas à faire appel à des alliées lorsque cela est nécessaire. La menace est ici une matière noire parasite qui prend possession du corps d’une de ses collègues de travail. Ce Mal se nourrit de chair et de sang pour gagner en puissance, Pandora se doit alors de neutraliser la maudite blonde habillée de cuir qui détruit tout sur son passage.

War Goddess met en scène des personnages féminins tout en courbes, ces dernières sont vêtues, mais toujours de manière assez sexy et en faisant ressortir leur musculature. Car Pandora et ses alliées ne sont clairement pas des princesses en détresse et elles se battent toutes férocement. C’est plaisant de voir une héroïne qui fonce, elle se bat car elle se sent responsable et que c’est son devoir.

Le coup de crayon de Pow Rodrix permet de mettre en valeur la force et la puissance des personnages. De plus, les couleurs sombres de la plupart des décors mettent en lumière les différents protagonistes. Avec le découpage dynamique, cela renforce l’aspect aventure et tendu des scènes d’actions. On regrettera seulement parfois que Widow ressemble un peu trop physiquement à Pandora.

Autrement, au niveau du scénario, on arrive à être surpris. La matière noire est un ’méchant’ intéressant, qui ne va pas se laisser faire facilement. En effet, on le voit dans ce premier tome, mais Pandora et ses alliées n’en sont pas totalement débarrassées, cependant, c’est une très bonne mise en bouche. Il est d’ailleurs à noter que la série se termine en deux tomes et qu’on profite d’une belle galerie d’illustrations à la fin de ce premier tome.

Fiche technique

Format : album
Pages : 170
Éditeur : Graph Zeppelin
Genre : Comics
Sortie : 20 février 2018
Prix : 15 €


A lire aussi sur Onirik

War Goddess : tome 2 - Avis +/-
War Goddess : tome 2
L'auteur Hirone
Son site : Insta de Jojo
Sa fiche
A gagner !

15 octobre : Gagnez la saison 8 & 9 de Meurtres à Standhamn sur Facebook


du 15 au 22 octobre 2019


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr