Onirik
White Riot - Avis +
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 7 août 2020.

"Ce que nous avons voulu montrer avec RAR c’est que même les gens ordinaires peuvent changer le monde" Red Saunders



Le NF a été battu en 1979

documentaire britannique de Rubika Shah (2020)

Présentation officielle

Royaume-Uni, fin des années 70, en pleine explosion punk : face à la montée de l’extrême- droite nationaliste et raciste, un groupe de militants choisit la musique comme arme. C’est l’aventure de Rock Against Racism qui, avec The Clash en première ligne, va réconcilier sur des rythmes punk, rock ou reggae les communautés d’un pays en crise.

Avis de Valérie

Voici un documentaire sur une période des années 70, qui s’inscrit pourtant parfaitement dans notre quotidien. Le Royaume-Uni ne s’est pas sorti de la Seconde Guerre mondiale au mieux de sa forme, et la fin de l’empire colonialiste comme la partition indienne ont induit une immigration ’colorée’, qui comme ailleurs a fini par devenir le parfait bouc émissaire de l’appauvrissement des classes défavorisées.

Cristallisé dans les années 70 par la montée d’une extrême droite au discours à destination d’un public très à l’écoute, le racisme est devenu alors de plus en plus violent et a poussé des groupes de personnes à s’opposer à la fatalité. Parmi eux, Red Saunders a créé une association et un fanzine révolutionnaire dans tous les sens du terme, qui a pu résonner auprès de la jeunesse du pays.

Rock again racism (RAR) est né pour véhiculer par la culture des valeurs de tolérance, et ce documentaire en est l’hommage, mais est surtout un génial retour en arrière sur une époque très créative.

Le concept étant moins vendeur que la pop ou le rock, on n’a retenu généralement que deux groupes punks, The Clash (très engagé politiquement) et les Sex Pistols (prônant une anarchie qui a pu flirter avec l’extrême droite), ce qui bien sûr cache la forêt des groupes musicaux. Ils scandaient des prises de position qui pouvaient choquer, surtout si on n’est pas infusé du contexte social de l’époque.

C’est ce que fait très bien le docu en proposant un voyage dans le temps bourré de nostalgie, tout en réhabilitant le mouvement punk, par exemple, et la jeunesse d’alors que l’on pouvait juger négativement. Car oui, les membres de RAR ont réussi l’incroyable pari de changer la donne en responsabilisant les fans des groupes, et permettant également à des groupes de reggae, de ska ou d’autres sons plus exotiques de s’exprimer sur des scènes mixtes.

Véritable film musical, l’intelligence des protagonistes de l’époque comme leur fougue et leur ténacité inspirent le respect ! Génial.

Fiche technique

Sortie : 5 août 2020

Genre : documentaire musical

Durée : 80 minutes

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2019 : Gagnez 5 Une gaffe par jour de Gaston


Les gagnants sont prévenus !


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr