Onirik
American Nightmare 5 : Sans limites - Avis +/-
Onirik -> Cinéma -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 3 août 2021.
film américain de Everardo Gout (2021)

Présentation officielle

Adela et son mari Juan habitent au Texas, où Juan travaille dans le ranch de la très aisée famille Tucker. Juan gagne l’estime du patriarche Caleb Tucker, ce qui déclenche la jalousie de Dylan, son fils. La matinée suivant le déchainement nocturne de violence annuelle, un groupe masqué attaque la famille Tucker, dont la femme de Dylan, et sa sœur, forçant les deux familles à s’unir et organiser une riposte alors que le pays entier sombre dans la spirale du chaos et que les États-Unis se désagrègent petit à petit autour d’eux.

Avis de Hiro

Première purge pour Adela et Juan, un couple de Mexicains qui a traversé la frontière américaine dans le but de trouver une vie stable. L’un travaille pour le riche ranch des Tucker en tant que dresseur de chevaux et l’autre est à l’usine. Si ce n’est pas le rêve américain, cela leur permet d’échapper à une autre réalité. Pour la purge, le couple se protège avec d’autres Mexicains, car les attaques racistes sont légion lors de cette nuit où la loi ne s’applique plus.

Si pour nos héros le soir de la purge se passe bien, ils ne s’attendaient pas à ce que les Etats-Unis finissent par exploser. La violence d’une nuit n’est plus suffisante pour assouvir la haine et les idéologies de tout bord. Des extrémistes décident en effet de rendre aux Etats-Unis sa grandeur en faisant eux-mêmes le nettoyage du pays dans le cadre d’une purge illimitée.

Le couple va donc devoir survivre face à cette chasse humaine, surtout qu’ils vont s’allier avec une famille qui aurait pu partager les idées de purification ethnique. Dans ce nouveau volet, le degré de la purge est au plus élevé. Une partie de la population laisse ses pulsions primaires prendre le dessus pour rétablir un ordre en fonction d’une idéologie. Ici, il n’y a pas de nuances, une seule idéologie est présente, celle du sang pur et de la réappropriation de sa nation… Une ironie bien palpable venant d’habitants d’un pays tel que les Etats-Unis.

Il y a ici plusieurs aspects du film qui se révèlent être ironiques et qui pointent des excès. On nous montre que les extrêmes ne peuvent supporter l’entre-deux, les nuances, le fait qu’on ne souhaite pas forcément la destruction de ce qu’on n’apprécie pas. C’est un juste retour des choses qui est annoncé et cela fait froid dans le dos quand on sait que des personnes pensent vraiment de cette manière. Néanmoins, le film reste un divertissement, le propos n’est pas finement amené et préfère nous laisser une idée globale qui est somme toute assez manichéenne. On retrouve de la tension autour de nos personnages et on se demande s’ils vont réussir à se sortir de leur enfer.

Autrement, American Nightmare : sans limites est un volet sans grande surprise, on a toujours des tarés habillés en animaux et ceux qui se montrent en spectacle. Il est aussi assez cliché dans les figures qu’il représente à l’écran. Cependant, pour les amateurs du genre, il tient la route et permet de s’interroger un peu sur le futur qu’on souhaite.

Fiche technique

Sortie : 4 août 2021
Durée : 104 min
Pays : Etats-Unis
Avec Ana de la Reguera, Tenoch Huerta, Josh Lucas...
Genre : Action, Thriller, Epouvante-horreur
Distributeur : Universal Pictures International France


A lire aussi sur Onirik

American Nightmare 5 : Sans limites
Action – American Nightmare
American Nightmare : les Origines - Avis +/-
American Nightmare 4 : Les Origines
L'auteur Hiro
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr