Onirik
Bérets verts, tome 1 : Forces spéciales - Avis +/-
Onirik -> Bande dessinée -> Dernière mise à jour : le lundi 20 août 2012.
Editeur : Gilou

de Robin Moore & Joe Kubert

- Je sais pourquoi les Bérets Verts me fascinent. Ils portent la mort en eux.

Vietnam, 1965 les Bérets verts héritent d’un nouveau membre devant participer à leurs missions sur le terrain. Il s’agit du reporter Andy Carter, qui réalise vite qu’au Vietnam il n’existe pas de front. Ici l’ennemi est partout.

Ce comic strip (publié initialement dans le Chicago Tribune de 1965 à 1968, durant la guerre du Vietnam) a bénéficié de deux auteurs d’exception. Robin Moore (vétéran de la Seconde Guerre mondiale) s’entraîna pendant un an avec les Forces spéciales américaines dans le but d’écrire un ouvrage sur ce sujet. On peut voir dans le personnage du reporter de guerre une transposition de l’auteur.

De son côté Joe Kubert, le légendaire dessinateur du Sergent Rock, met son style nerveux au service d’un récit de guerre alors que ce conflit n’était guère populaire. On remarquera que les histoires s’écartent de la trame classique. L’enchevêtrement des combattants avec les civils laisse planer des doutes constants sur l’identité des amis et des ennemis.

Alors qu’une enfant vietnamienne saute sur une mine placée par le Vietcong à proximité du camp américain, un Béret vert signale qu’il ne faut pas exclure la possibilité que ce soit le père de l’enfant qui ait posé cette mine.

Plus pittoresque, on apprend l’existence d’un mercenaire occidental dans les rangs du Vietcong. Surnommé le Cowboy, il considère le Vietnam comme un nouveau Far west. Son existence entraîne une entreprise de contre-espionnage et de désinformation dans le but de lui tendre un piège.

Ce personnage a sans doute été inspiré par Les Cowboys, une unité de l’armée sud-vietnamienne, d’ailleurs présente dans le roman graphique Dong Xoai de Joe Kubert (éd. Soleil).

Le traducteur des éditions Gilou a voulu certainement faire un gag en transposant le mot vietnamien "con khi". Cet animal dégusté par des Bérets verts a été traduit par "marsupilami". Que les fans d’André Franquin se rassurent ce repas était en fait un singe.

Fiche Technique

Scénario : Robin Moore
Dessin : Joe Kubert
Éditeur : Gilou
Sortie : janvier 1986
Inédit, grand format, 47 pages couleurs


A lire aussi sur Onirik

Dong Xoai, Viêtnam 1965 - Avis +
L'auteur Damien Dhondt
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr