Onirik
Collection Azur : août 2010
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le lundi 3 janvier 2011.
Editeur : Harlequin

Un intolérable chantage de Julia James

JPEG - 17.5 ko
Un intolérable chantage

Présentation de l’éditeur

Si Vicky a accepté d’être la femme de l’arrogant Theo Theakis pendant un an, c’est uniquement parce que ce richissime Grec lui a promis que, dès que ce mariage de pure convenance prendrait fin, elle recevrait une extravagante somme d’argent – somme dont elle a terriblement besoin pour financer l’association caritative qu’elle dirige. Mais, lorsque quelques semaines après leur divorce, elle se présente dans le bureau de son ex-mari pour réclamer son dû, Theo refuse de tenir sa parole…à moins qu’elle finisse par accepter de consommer enfin leur union.

Avis de Kamana : avis +

Alors qu’elle est obligée de revoir son ex mari pour qu’il accepte enfin les closes du contrat qu’ils avaient fait - de lui rendre l’argent promis - Vicky va se retrouver confrontée à de nouvelles conditions. Un chantage, rien de plus rien de moins. Il va falloir qu’elle accepte de finir dans le lit de Théo pour toucher son dû.

Le quatrième de couverture nous laissait envisager une romance douce amer aux allures de défi, et bien l’histoire est très loin de l’idée que nous nous en faisions !

Entre passages du passé, et moments présents, Vicky va nous révéler peu à peu le pourquoi de cette haine que se vouent les ex-époux et comment ils en sont arrivés à cette finalité. Le suspense sur les tenants et les aboutissants nous tient tout le long et même si nous nous doutons d’une partie de la trame, l’auteur a su garder quelques surprises. Le tout est très bien orchestré, le texte est superbe et le déroulement exquis. La fin parfaite !

Les personnages sont bornés, restant chacun sur leurs positions. Théo est un homme sombre et méfiant, voir cruel qui n’aura que le goût de la vengeance à la bouche. Vicky perdue mais droite et fidèle à ses principes va souffrir quelques années avant de faire table rase du passé.

Quelques petites heures de bonheur, de tension extrême aussi car il faudra être patientes pour que le bonheur soit au rendez-vous.

Une île pour deux... de Sara Wood

Présentation de l’éditeur

Catherine a choisi de vivre au plus près de la nature : sur une péniche, amarrée à la petite île idyllique et sauvage de Tresanton. Mais voilà que, du jour au lendemain, son havre de paix est racheté par un businessman, un certain Zach Burton.

Intransigeant, franchement odieux, jaloux de sa solitude, le nouveau propriétaire de l’île lui annonce sans ménagement... qu’il la chasse. Elle doit vider les lieux dans les meilleurs délais ! Ce que Catherine n’a pas du tout l’intention de faire...

Avis de Kamana : avis +/-

Quiproquos à gogo, non-dits qui gâchent tout, cette romance a un goût de déjà vu c’est un fait !

Lui riche à millions ne vivant que pour son travail, elle femme naturelle se contentant du minimum pour subvenir à ses besoins. Égocentrique et citadin d’un côté, de l’autre rurale et ouverte aux autres, ces deux personnages aux caractères opposés vont se reconnaître comme alter ego d’entrée mais les appréhensions et les préjugés vont compliquer les choses.

Une histoire mignonne mais sans grand apport non plus !


L’honneur de Dario Costanzo de Catherine Spencer

JPEG - 10.3 ko
L’honneur de Dario Costanzo

Présentation de l’éditeur

Lorsque Dario Costanzo apprend que son épouse est sortie du coma après un grave accident de voiture, il est partagé entre le soulagement et la colère. Car il a toutes les raisons de croire que, ce soir-là, Maeve avait décidé de le quitter pour s’enfuir avec son amant.

Alors aujourd’hui, Dario compte bien obtenir enfin des explications de cette femme en qui il avait tellement confiance. Hélas, tous ses espoirs s’effondrent quand les médecins lui annoncent que Maeve souffre d’une profonde amnésie et qu’elle a oublié jusqu’à son mariage…

Avis de Kamana : avis +/-

L’idée de départ change. Ce n’est pas une rencontre qui va se dérouler sous nos yeux, mais des retrouvailles. En effet, Maeve suite à un accident de voiture, tombe dans le coma.

A son réveil elle n’a plus souvenir des deux années passées. De fait elle a oublié son mari, son fils, sa nouvelle vie au sein de la riche et puissante famille Costanzo. Comment, elle, une canadienne de modeste condition a-t-elle pu séduire un richissime et sublissime homme tel que Dario ?

A ses questions, elle se verra confrontée au mutisme de son mari. Et ce n’est pas enfermée et surveillée comme elle l’est sur l’île paradisiaque de Pantelleria, sans connaissance de son passé, et de fait de son fils, que les circonstances vont lui permettre de retrouver la mémoire !

Une histoire mignonne car Dario va devoir reconquérir Maeve, mais là est tout l’attrait de cette romance. Il manque des rebondissements et des anicroches, et ce n’est pas Céleste, la belle-mère de Maeve qui voue à sa bru une haine sans conteste qui va venir pimenter l’histoire.
Dommage car il y a avait du potentiel !


Séduite par le cheikh de Annie West

JPEG - 5.9 ko
Séduite par le cheikh

Présentation éditeur

Lorsqu’elle rencontre Arik Ben Hassan, Rosalie Winters tombe immédiatement sous le charme de ce cheikh ténébreux, malgré la méfiance que lui inspirent les séducteurs dans son genre. Bouleversée par le désir insoupçonné qu’il éveille en elle, elle finit par céder à ses avances et passe une nuit extraordinaire entre ses bras, oubliant un instant la douloureuse expérience dont elle a été victime des années plus tôt. Mais, après quelques jours d’idylle, elle préfère fuir loin de ce play-boy dont elle est en train de tomber amoureuse et pour qui, elle le sait, elle ne représentera jamais qu’une aventure de plus...

Avis de Kamana : avis +

Un bonheur pour les sens et un crescendo de sensations !

Une voluptueuse romance qui émerveillera les amoureuses du genre intense. Arik Ben Hassan, séducteur invétéré, va devoir conquérir la belle mais farouche Rosalie. La demoiselle a en effet un passé sombre et déchirant qui l’empêche de succomber à l’appel de la chair. Mais comment résister à cet Apollon mate et surtout à cet indéniable lien qui s’est tissé entre eux.

L’auteur a parfaitement réussi à charmer tant par la richesse de son récit que par le déroulement de l’histoire. Même si les événements s’enchaînent de façon prévisible le pouvoir des mots subtilement bien employés vous donnera des frissons.

Érotisme et volupté au rendez-vous.


Une épouse pour le prince de Jane Porter

JPEG - 6.3 ko
Une épouse pour le prince

Présentation de l’éditeur

Après les propos humiliants qu’il a tenus sur elle, trois ans plus tôt, Lou Tornell ne se fait plus aucune illusion au sujet de l’irrésistible prince Zayed Fehr : derrière ses airs charmants, c’est un homme cruel et méprisant dont elle préfère se méfier. Elle n’a donc aucune envie de l’aider à trouver une épouse, comme il le lui demande avec insistance. Mais il y va de l’avenir du royaume de Sarq, elle le sait, aussi finit-elle par accepter ce travail, en dépit des sentiments contradictoires qu’elle éprouve toujours pour Zayed...

Avis de Valérie : avis +

Et vlan ! Encore une grosse baffe pour les mauvais clichés ! Les Françaises n’apprécient pas des masses les romances Azur concernant les royaumes fantoches situés Moyen-Orient. Il y a eu certaines petites perles mais elles étaient rares !

Et puis voilà, les auteurs aussi vieillissent et sont remplacés par des petites jeunes plus vaillantes. Mais, elles ne font pas que prendre une place laissée vacante, elles réinventent les codes imposés et écrivent des romances pures jus de rose, mais intelligentes et nuancées.

Du coup, nous voilà à apprécier et à trouver beaucoup de qualités à ce qu’avant on réprouvait. Bien joué !


Un bouleversant malentendu de Diana Hamilton

JPEG - 5.1 ko
Un bouleversant malentendu

Présentation de l’éditeur

Anna n’aurait jamais imaginé revoir le cruel Francesco Mastroni, l’homme qu’elle aurait dû épouser quelques mois plus tôt s’il n’avait disparu du jour au lendemain après avoir découvert ses origines modestes. Profondément blessée, elle n’est jamais parvenue à l’oublier, malgré tous ses efforts. Aussi est-elle bouleversée lorsqu’elle le rencontre par hasard, après de longs mois de silence. D’autant que, à ce stade de sa grossesse, elle va bien être obligée de révéler à l’irrésistible Italien qu’elle porte son enfant...

Avis d’Elaura : avis +/-

Voilà une romance qui avait tout pour nous faire passer un bon moment. Certes, l’histoire est un classique du genre, lue et relue, mais les protagonistes avaient la particularité d’avoir un fort caractère. De plus, nous passions directement à la case rupture après malentendu, et c’est plutôt plaisant d’entrer dans une histoire déjà commencée, consommée, où les moments de disputes peuvent être fort divertissants.

Mais voilà, après 10 pages, notre enthousiasme s’effondre comme un soufflet. L’héroïne, malgré une ténacité affirmée au début, se laisse insulter sans réagir, le héros est un tombeur italien sans charisme et buté comme une mule. Et le tout fini par devenir exaspérant. Dommage, car vraiment les ingrédients de départ étaient bons. A lire, mais à oublier aussitôt.


L’héritière des Karedes de Carol Marinelli

JPEG - 17 ko
L’héritière des Karedes

Présentation de l’éditeur

Une simple domestique, l’héritière des Karedes ? Malgré sa surprise, le roi Zakari de Calista ne peut que se rendre à l’évidence : Effie, la séduisante servante dont il a fait sa maîtresse pour quelques nuits, porte le diamant Stefani autour du cou, le joyau de la couronne qui lui permettra, selon la tradition, de régner enfin sur le royaume d’Adamas. Déterminé à le récupérer par tous les moyens, il se résout à demander Effie en mariage même si, pour la convaincre, il doit lui faire croire qu’il est tombé éperdument amoureux d’elle...

Avis de Marnie : avis +

Pour ce huitième et dernier volume de la série Le royaume des Karedes ne vous alarmez pas, vous retrouverez dès le mois prochain le spin-off, "Les héritiers du désert", et l’on saura peut-être ce qui est arrivé au jeune frère de Zakari qui a disparu des années auparavant), il fallait un très bon auteur confirmé pour réussir à mettre un terme à cette histoire.

Mission accomplie pour Carole Marinelli, qui ici parvient non seulement à faire évoluer le fil rouge (la disparition du diamant) mais aussi à créer une relation sentimentale intéressante.

Elle va jouer une carte plutôt déconcertante : un roi arrogant, présomptueux à la limite du ridicule et machiste au possible qui ne comprend même pas qu’on puisse ne pas l’adorer, et une "servante" timide, boulotte, énamourée et obéissante qui ne pense qu’à une chose, être honorée par lui.

Bien évidemment, comme le monsieur va trahir la dame d’une façon assez ignoble, elle va se transformer en épouse outragée alors qu’il va... ramer, ramer et ramer. Nous pourrions grincer des dents, mais dès la rencontre pour le moins originale (on n’a pas vu ça souvent dans la romance) entre nos deux héros, le charme frappe la lectrice en plein coeur !

Mignon et délicieusement rétro !


Fiche technique

Format : poche
Pages : 151
Editeur : Harlequin
Collection : Azur
Sortie : 1er août 2010
Prix : 3,85 €


A lire aussi sur Onirik

Collection Azur : septembre 2016
Collection Azur : mars 2016
Collection Azur : juin 2016
Collection Azur : mai 2016
Collection Azur : février 2016
Collection Azur : décembre 2015
Collection Azur : novembre 2015
Collection Azur : août 2015
Collection Azur : juillet 2015
Collection Azur : juin 2015
Collection Azur : avril 2015
Collection Azur : mai 2015
Collection Azur : novembre 2014
Collection Azur : septembre 2014
Collection Azur : octobre 2014
Collection Azur : mai 2014
Collection Azur : août 2014
Collection Azur : juillet 2014
Collection Azur : avril 2014
Collection Azur : mars 2014
Collection Azur : octobre 2013
Collection Azur : janvier 2014
Collection Azur : décembre 2013
Collection Azur : août 2013
Collection Azur : novembre 2013
Collection Azur : septembre 2013
Collection Azur : juillet 2013
Collection Azur : juin 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : avril 2013
Collection Azur : mars 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : février 2013
Collection Azur : janvier 2013
Collection Azur : novembre 2012
Collection Azur : décembre 2012
Collection Azur : septembre 2012
Collection Azur : août 2012
Collection Azur : octobre 2012
Collection Azur : juin 2012
Collection Azur : mai 2012
Collection Azur : juillet 2012
Collection Azur : mars 2012
Collection Azur : février 2012
Collection Azur : janvier 2012
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : octobre 2011
Collection Azur : septembre 2011
Collection Azur : novembre 2011
Collection Azur : août 2011
Collection Azur : juin 2011
Collection Azur : mai 2011
Collection Azur : février 2011
Collection Azur : mars 2011
Collection Azur : octobre 2010
Collection Azur : novembre 2010
Collection Azur : janvier 2011
Collection Azur : mai 2010
Collection Azur : septembre 2010
Collection Azur : juin 2010
Collection Azur : juillet 2010
Collection Azur : avril 2010
Collection Azur : mars 2010
Collection Azur : février 2010
Collection Azur : janvier 2010
Collection Azur : décembre 2009
Collection Azur : novembre 2009
Collection Azur : octobre 2009
Collection Azur : septembre 2009
Collection Azur : juillet 2009
Collection Azur : juin 2009
Collection Azur : mai 2009
Collection Azur : avril 2009
Collection Azur : février 2009
Collection Azur : mars 2009
Collection Azur : janvier 2009
Collection Azur : décembre 2008
Collection Azur : novembre 2008
Collection Azur : octobre 2008
Collection Azur : août 2008
Collection Azur : juin 2008
Collection Azur : juillet 2008
Collection Azur : mai 2008
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
L'auteur Nancy Marçon
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr