Onirik
Collection Azur : août 2014
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le samedi 4 octobre 2014.
Editeur : Harlequin

Pour une nuit avec le cheikh de Sharon Kendrick

Présentation de l’éditeur

Rosa Corretti : jusqu’où la plus sage des Corretti est-elle prête à aller pour s’émanciper de sa puissante famille ?

Epouser le cheikh Kulal Al-Dimashqi ? Rosa Corretti est atterrée. Si elle a fui la Sicile et la tutelle de sa puissante famille, ce n’est certainement pas pour retomber sous la coupe d’un homme qu’elle devine de la même trempe que ses frères : arrogant et impitoyable. Pourtant, Rosa sait qu’elle n’a pas le choix. Le bruit circule qu’ils ont passé une nuit ensemble et personne ne croira son démenti.

Ce mariage de convenance, pour un an, est le seul moyen d’éviter une tempête médiatique et de préserver leurs réputations respectives. Mais quand Kulal lui annonce, le regard brûlant de désir, qu’il entend bien profiter de tous les aspects de ce mariage, Rosa sent un long frisson – d’angoisse et d’excitation mêlées – la parcourir…

Avis de Valérie : avis +/-

Première vraie déception de la saga des Corretti avec cette histoire pourtant très prometteuse mais traitée d’une manière illogique malgré de bons moments.

C’est à se demander ce qu’a Sharon Kendrick contre la gente masculine tant son personnage de Kulal passe d’homme blessé mais passionnant au goujat de première, digne des pires romances machistes des années 80.

Si l’auteur a voulu nous montrer la rédemption par l’amour, elle a dû vivre entre-temps une déception amoureuse car le lecteur oscille entre (courts) moments de grâce et comportements impossibles à justifier.

Bref, on n’ira pas jusqu’à dire que tout est à jeter, mais presque. Dommage pour Rosa Corretti dont la personnalité était intéressante à découvrir !


Un parfum d’interdit de Carole Mortimer

Présentation de l’éditeur

Grace en est sûre : elle va être renvoyée du poste de gouvernante qu’elle occupe chez Cesare Navarro, le célèbre milliardaire argentin. Comment a-t-elle pu se montrer si impertinente avec son nouveau patron, elle d’habitude si réservée, en se moquant de ses gardes du corps ? Et dès son premier jour de travail en plus ! Et puis, jamais elle n’aurait dû se plaindre du petit cottage isolé qu’on lui a alloué – même si elle redoute de devoir y dormir seule la nuit… Aussi, quand Cesare lui propose au contraire de venir s’installer dans la demeure principale, où il vit, Grace sent le soulagement l’envahir. Un soulagement qui laisse bientôt place au trouble : est-il bien sage de vivre sous le même toit que cet homme, qui éveille en elle des sentiments étranges… et brûlants ?

Avis de Hiromichi : avis +

Grace n’a pas travaillé depuis des mois, elle s’occupait de sa mère malade et maintenant après le décès de cette dernière personne ne veut l’embaucher. C’est alors qu’elle trouve un travail de gouvernante chez un milliardaire argentin très secret.

C’est une jeune femme douée dans ce qu’elle fait, c’est à dire la cuisine, elle sait se montrer discrète et accepte les conditions de son employeur même si elles lui semblent excessives et de toute façon elle ne devrait pas le croiser.

La rencontre se fait dans la cuisine, Grace est fascinée par ce bel homme mais dont la présence la rend punaise. Grace est une fille qui réfléchit avant de parler... là non elle a la langue pendue avec son patron ce qui intrigue ce dernier et la rend très attractive. Les personnes ont peur de lui et n’osent pas le contredire. De la jolie bouche de la demoiselle par contre sort par flot les critiques, compliments, interrogations.

L’histoire est agréable et sympathique, l’alchimie entre les deux personnages est palpable, ils ne sont pas butés et leur relation se noue naturellement. C’est mignon et on ne sent pas le temps passé, même si l’intrigue sous-jacente est assez prévisible et qu’il y a des petites erreurs, on passe un très bon moment.


Un milliardaire pour amant de Jacqueline Baird

Présentation de l’éditeur

Si Zac Delucca a bâti un véritable empire financier à partir de rien, c’est à force de travail et d’intransigeance. Aussi, lorsqu’il apprend que Nigel Paxton, le directeur financier de l’entreprise qu’il vient de racheter, a détourné plus d’un million de livres sterling, est-il bien décidé à se montrer impitoyable.

Mais en apprenant que la magnifique – et insupportablement hautaine – jeune femme rousse qui a attiré son attention, quelques minutes plus tôt, dans le hall de l’entreprise n’est autre que la fille de l’homme qu’il s’apprête à détruire, Zac se demande s’il n’y aurait pas un autre moyen, bien plus agréable – et sensuel –, de se venger…

Avis de Hiromichi : avis +/-

Quelle est cette beauté rousse qui passe à côté de lui sans même lui jeter un coup d’oeil ? Une petite gamine superficielle qui vit au crochet de son père et dont Zac, notre héros, souhaite mettre dans son lit.

Mais Sally n’est pas comme ça, elle supporte que très peu son père, elle gagne sa vie seule et a plusieurs soucis bien plus important que fricoter avec le patron de son père.

Cependant, Zac ne le prend pas comme ça et fait en sorte de la lier à lui. En soit le roman est plutôt sympathique, mais il a des faiblesse dans la construction de la relation mais aussi dans la constitution de leur couple.

Obliger une femme à donner un accès à son lit ce n’est pas charmant et on peut avoir quelques réticences à trouver cela normal, même si on a en face de soi un homme beau comme un dieu et riche comme Crésus.

L’intrigue est tournée telle qu’on a du mal à croire à cet amour et le héros est parfois vraiment trop imbu de sa personne ce qui est assez déplaisant. Et puis la fin... tout se règle un peu trop rapidement et laisse un goût assez insatisfaisant.


Troublant défi d’Anne Oliver

Présentation de l’éditeur

Pour venir en aide à ses parents, sur le point de perdre leur maison, Chloé doit absolument réunir au plus vite une importante somme d’argent. Mais comment le pourrait-elle, avec son simple salaire de serveuse ? Aussi n’a-t-elle pas d’autre choix que d’accepter lorsque Jordan Blackstone, l’homme d’affaires au charme troublant qu’elle a rencontré la veille au soir dans le restaurant où elle travaille, lui fait une incroyable proposition : il paiera les dettes de sa famille si elle joue le rôle de son épouse dévouée pendant un mois, le temps pour lui de signer un important contrat. Bien sûr, elle se promet de garder ses distances avec Jordan : n’a-t-elle pas toutes les raisons du monde de se méfier des hommes trop riches… et trop séduisants ?

Avis de Hiromichi : avis +/-

Les filles lui tombent dans les bras, avec Chloé c’est littéral, la jolie blonde se trompe et Jordan embrasse la donzelle. Puis il la retrouve et lui propose un contrat de travail bien particulier.

Chloé résiste beaucoup à Jordan car pour celui-ci c’est normal qu’elle veuille de lui, il le voit dans ses yeux mais elle n’a pas envie de craquer pour un homme semblable à celui qui l’a trahi. Il est sûr de lui, trop sûr de lui mais à besoin d’elle pour faire semblant que dans sa vie personnelle il est stable, il a besoin d’être marié.

L’histoire est un peu bancale, les moments à Dubai sont riches en décors et en lieu mais parfois assez longuet ce qui est dommage. De plus les problèmes entre nos deux héros se résolvent un peu trop facilement même si on essaye de nous donner l’impression que le temps passe. Et leurs problèmes autrement qu’entre eux sont rapidement balayés.

Il est vraiment dommage que ce roman ayant bien commencé se retrouve à tourner un peu en rond alors qu’il aurait pu être un peu plus riche. Les réflexions des deux personnages terminent par devenir agaçantes au final.


Fiche Technique

Format : poche
Pages : 160
Editeur : Harlequin
Collection : Azur
Sortie : 1er août 2014
Prix : 4,15 €


A lire aussi sur Onirik

Collection Azur : septembre 2016
Collection Azur : mars 2016
Collection Azur : juin 2016
Collection Azur : mai 2016
Collection Azur : février 2016
Collection Azur : décembre 2015
Collection Azur : novembre 2015
Collection Azur : août 2015
Collection Azur : juillet 2015
Collection Azur : juin 2015
Collection Azur : avril 2015
Collection Azur : mai 2015
Collection Azur : novembre 2014
Collection Azur : septembre 2014
Collection Azur : octobre 2014
Collection Azur : mai 2014
Collection Azur : juillet 2014
Collection Azur : avril 2014
Collection Azur : mars 2014
Collection Azur : octobre 2013
Collection Azur : janvier 2014
Collection Azur : décembre 2013
Collection Azur : août 2013
Collection Azur : novembre 2013
Collection Azur : septembre 2013
Collection Azur : juillet 2013
Collection Azur : juin 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : avril 2013
Collection Azur : mars 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : février 2013
Collection Azur : janvier 2013
Collection Azur : novembre 2012
Collection Azur : décembre 2012
Collection Azur : septembre 2012
Collection Azur : août 2012
Collection Azur : octobre 2012
Collection Azur : juin 2012
Collection Azur : mai 2012
Collection Azur : juillet 2012
Collection Azur : mars 2012
Collection Azur : février 2012
Collection Azur : janvier 2012
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : octobre 2011
Collection Azur : septembre 2011
Collection Azur : novembre 2011
Collection Azur : août 2011
Collection Azur : juin 2011
Collection Azur : mai 2011
Collection Azur : février 2011
Collection Azur : mars 2011
Collection Azur : octobre 2010
Collection Azur : novembre 2010
Collection Azur : janvier 2011
Collection Azur : août 2010
Collection Azur : mai 2010
Collection Azur : septembre 2010
Collection Azur : juin 2010
Collection Azur : juillet 2010
Collection Azur : avril 2010
Collection Azur : mars 2010
Collection Azur : février 2010
Collection Azur : janvier 2010
Collection Azur : décembre 2009
Collection Azur : novembre 2009
Collection Azur : octobre 2009
Collection Azur : septembre 2009
Collection Azur : juillet 2009
Collection Azur : juin 2009
Collection Azur : mai 2009
Collection Azur : avril 2009
Collection Azur : février 2009
Collection Azur : mars 2009
Collection Azur : janvier 2009
Collection Azur : décembre 2008
Collection Azur : novembre 2008
Collection Azur : octobre 2008
Collection Azur : août 2008
Collection Azur : juin 2008
Collection Azur : juillet 2008
Collection Azur : mai 2008
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
L'auteur Hiro
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr