Onirik
Collection Azur : août 2015
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le lundi 9 novembre 2015.
Editeur : Harlequin

L’amant d’une seule nuit de Susans Stephens

Les diamants de Skavanga T3 : Britt, Eva, Leila et Tyr… Pour sauver l’entreprise familiale, les héritiers Skavanga devront-ils choisir entre amour et devoir ?

Présentation de l’éditeur

Leila a toujours été la plus sage des sœurs Skavanga. Pourtant, quand Raffa Leon, le richissime – et bien trop troublant – Espagnol qui vient de racheter la mine de diamants familiale, lui propose d’être son cavalier lors d’une soirée de gala, elle ne trouve pas la force de refuser. Et très vite, étourdie par le désir qu’il lui inspire, elle s’abandonne à la passion : elle veut tout vivre entre les bras de cet homme envoûtant. Pour une nuit, une seule. Car, dès demain, ils devront reprendre leur relation professionnelle et s’envoler, ensemble, pour l’île Montana de Fuego…

Avis de Hiromichi : avis +

Dans ce troisième volume de la fratrie des Skavanga on retrouve la discrète Leila. Une jeune femme qui fait plus rarement la une des journaux et qui se sent bien rapidement éclipsée par ses deux soeurs flamboyantes. Leila veut cependant sortir un peu de sa carapace, essayer des choses folles.

Un gala est organisé et elle se retrouve rapidement en la compagnie du beau espagnol, Raffa Leon. Les deux ne voulant rejoindre les festivités se retrouvent à discuter dans un petit salon de multiples sujets, comme s’ils étaient de vieux amis. On sent naître entre les deux protagonistes une réelle complicité. Et cet échange terminera sur une nuit d’un soir consentie et acceptée par les deux parties.

L’écriture est vraiment fluide et les personnages ont des personnalités attachantes. Cependant un point du scénario est trop rapidement mis en avant, Leila est une jeune femme qui a un désir secret qu’elle révèle au début du roman et dont on devine l’impact sur la seconde partie du récit. Mais heureusement, l’auteur a réussi à gérer cela d’une main de maître.

Les deux personnages sont profondément attachés l’un à l’autre, mais ils sont également des têtes de mule, on remercie l’auteur d’avoir fait de Leila quelqu’un qui ne se laisse pas faire par le ténébreux Raffa. Elle comprend ses exigences mais elle lui montre également qu’elle n’est pas en sucre.

Voilà un diamant de Skavanga qui aurait pu se perdre assez facilement mais qui arrive à déjouer les pièges de la trop grande facilité.


Au bras de Cesar da Silva de Abby Green

Sur les cendres de leur enfance chaotique, Rafaele, Alexio et Cesar ont construit des empires. Mais trois femmes hors du commun vont leur prouver que le pouvoir n’est rien sans la passion…

Présentation de l’éditeur

Dans un moment d’égarement, bouleversée par le désir fou que cet homme éveillait en elle, Lexie a échangé un baiser brûlant avec Cesar da Silva. Une impulsion qu’elle regrette amèrement à présent que leur photo fait la une de la presse people.

Non seulement il n’y a rien entre Cesar et elle – à vrai dire, elle connaît à peine l’arrogant milliardaire, qui de son côté ne cache pas le mépris que lui inspire sa réputation sulfureuse –, mais encore elle s’était promis de ne plus jamais se retrouver au cœur d’un scandale médiatique.

Il n’y a qu’un seul moyen de faire oublier cette photo, Lexie le sait. Donner aux médias ce qu’ils attendent : l’image d’un couple amoureux. Mais jouer la comédie de l’amour au bras de Cesar da Silva promet d’être un cauchemar…

Avis de Hiromichi : avis +

Comme les deux précédents volumes, on commence ce roman avec l’enterrement d’Esperenza, la mère commune des trois frères ténébreux. Mais c’est aussi la première rencontre entre Cesar da Silva, l’aîné de la fratrie, avec ses deux jeunes frères. Frères qu’il jalouse secrètement car ces derniers ont vécu avec leur mère alors cette dernière l’a abandonné.

Mais ces frères-là, il a envie de les connaître, de faire abstraction de sa génitrice. On l’a déjà vu tenter des approches dans les volumes précédents et ici il se sent stupide d’avoir été au mariage d’Alexio car il sent que ses secrets vont ressortir dans la presse. En plus de ça, il n’arrive pas à trouver la tranquillité chez lui car il a accepté qu’un tournage de film se fasse sur sa propriété.

Pour se changer les idées il décide de prendre un cheval car il a interdit toute approche de son écurie par les membres de l’équipe du film, malheureusement pour lui il tombe sur une belle apparition. Lexie Anderson le subjugue et les deux, hypnotisés l’un par l’autre, ils s’embrassent comme si leur vie en dépendait, mais cet instant de folie est capturé par un paparazzi, la question étant que faire après ce brutal réveil.

Ce qui est accrocheur dans ce volume c’est que les deux personnages sont lucides. Ils connaissent le monde des médias, ils s’écoutent et gèrent le scandale d’une manière intelligente. Les deux tirent quelque chose de cette affaire et ne sont pas naïf même si leur attirance est plus que certaine.

Ils se découvrent peu à peu et se tournent autour, chacun délivre ses secrets et celui de notre héroïne est terrible. Les réactions des personnages sont compréhensibles et même si parfois ça nous fait mal au coeur on peut les comprendre. Nous avons là deux personnages extrêmement attachant qui se complètent bien.

Ce troisième et dernier volume se dévore, il est accrocheur, drôle et sensible, on en est presque à regretter qu’il n’y ait pas un quatrième fils caché !


Le Secret du milliardaire de Chantelle Shaw

Présentation de l’éditeur

Passez les portes des hôtels Chatsfield, installez-vous confortablement dans la luxueuse suite qui vous a été réservée et plongez au cœur d’un univers fait de scandale et de passion…

Si Sophie a entrepris le voyage entre Londres et Chatsfield House, cette demeure à l’abandon perdue dans la campagne anglaise, c’est parce que son avenir professionnel en dépend. Elle doit convaincre Nicolo Chatsfield de se joindre à l’assemblée des actionnaires des hôtels Chatsfield. Or l’homme vit retiré dans son manoir du Buckinghamshire et refuse de se mêler au monde extérieur. Sophie sait que la partie s’annonce difficile. Mais quand elle rencontre Nicolo, plus indomptable et impressionnant qu’elle ne l’avait imaginé, elle comprend aussitôt que le désir puissant qu’elle éprouve pour lui va encore lui compliquer la tâche…

Avis de Valérie : avis +/-

Encore une fois, nous avons des personnages passionnants mais mal gérés par l’auteur à qui échoit cette histoire. Nicolo était le fils préféré de Liliana, la mère de la fratrie Chatsfield, qui du jour au lendemain s’est évanouie dans la nature sans jamais donner de nouvelles.

Traumatisé par son départ, il a également échappé à la mort à 13 ans, dans un incendie qui l’a laissé meurtri dans son corps et dans son âme. Contrairement aux autres frères et soeurs, il n’a pas besoin de la rente qui leur est versée et le nouveau PDG des palaces Chatsfield n’ayant pas de moyen de pression envoie son assistante pour le convaincre de se rendre à la prochaine réunion des actionnaires.

La jeune femme a vécu également un drame dans sa jeunesse et au contraire de Nicolo qui vit en reclus, elle a décidé que cette deuxième chance devait être célébrée tous les jours de sa vie. Elle a un caractère optimiste et ne baisse jamais les bras.

Mais Chantelle Shaw ne fait aucun effort pour rendre cohérents ses héros. Elle se contente de les qualifier sans chercher à justifier. Sophie enchaîne les âneries et les boulettes et plutôt que chercher à rendre la trame tangible, et profonde, l’auteur trouve une raison alambiquée à son comportement. C’est bien dommage.

Cela reste agréable à lire, mais on aimerait que l’auteur puisse renouveler son style. Les clichés sont de plus en plus difficile à accepter, même dans cette collection qui se modernise toujours plus.


Un mystérieux fiancé de Maisey Yates

Présentation de l’éditeur

Jada se sent submergée par le désespoir : le père de sa fille adoptive, jusque-là inconnu, vient de refaire surface. Pire, il a obtenu la garde de l’enfant ! Hors de question de laisser sa précieuse Leena entre les mains de cet étranger à la beauté glaciale et au passé trouble, cet homme qui vit reclus dans un immense palais sans âme.

Alors, quand Alik Vasin lui offre de l’épouser pour faire d’elle la mère – et la nourrice – de Leena, Jada accepte sans hésiter, malgré la colère que lui inspire cette odieuse proposition. Pour rester au côté de son enfant chérie, elle est capable de bien plus encore que de supporter cet homme froid et impitoyable dont chaque regard éveille en elle un trouble inconnu...

Avis de Twix : avis +

Leena, petite fille de 1 an, se retrouve au tribunal devant son père biologique et sa mère adoptive. La fillette a été adoptée à la naissance par Jada, mais un fait nouveau, l’apparition du père biologique ignorant jusque alors son existence va évidement tout remettre en question.

Jamais la jeune femme n’abandonnera ce bébé, c’est le seul être qui remplit de joie sa vie depuis la mort de son époux. Mais Alik, le père génétique, est un homme fortuné qui veut reprendre son enfant. Comment trouver un compromis afin d’épargner le nourrisson sans lui retirer la seule mère qu’elle connait ? Alik va alors faire à Jada une proposition déconcertante...

Si Alik est agaçant avec son caractère autoritaire et montrant aucune émotion, la jeune femme est prête à tout pour rester auprès de Leena voir à se sacrifier. Des conflits vont alors éclater, bien que les sentiments naissants pousseront chacun à baisser sa garde face à l’autre.

C’est un récit qui se lit très vite grâce à sa fluidité et qui nous permet de rentrer rapidement au cœur de l’intrigue.


Fiche Technique

Format : poche
Pages : 160
Editeur : Harlequin
Collection : Azur
Sortie : 1er août 2015
Prix : 4,25 €


A lire aussi sur Onirik

Collection Azur : septembre 2016
Collection Azur : mars 2016
Collection Azur : juin 2016
Collection Azur : mai 2016
Collection Azur : février 2016
Collection Azur : décembre 2015
Collection Azur : novembre 2015
Collection Azur : juillet 2015
Collection Azur : juin 2015
Collection Azur : avril 2015
Collection Azur : mai 2015
Collection Azur : novembre 2014
Collection Azur : septembre 2014
Collection Azur : octobre 2014
Collection Azur : mai 2014
Collection Azur : août 2014
Collection Azur : juillet 2014
Collection Azur : avril 2014
Collection Azur : mars 2014
Collection Azur : octobre 2013
Collection Azur : janvier 2014
Collection Azur : décembre 2013
Collection Azur : août 2013
Collection Azur : novembre 2013
Collection Azur : septembre 2013
Collection Azur : juillet 2013
Collection Azur : juin 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : avril 2013
Collection Azur : mars 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : février 2013
Collection Azur : janvier 2013
Collection Azur : novembre 2012
Collection Azur : décembre 2012
Collection Azur : septembre 2012
Collection Azur : août 2012
Collection Azur : octobre 2012
Collection Azur : juin 2012
Collection Azur : mai 2012
Collection Azur : juillet 2012
Collection Azur : mars 2012
Collection Azur : février 2012
Collection Azur : janvier 2012
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : octobre 2011
Collection Azur : septembre 2011
Collection Azur : novembre 2011
Collection Azur : août 2011
Collection Azur : juin 2011
Collection Azur : mai 2011
Collection Azur : février 2011
Collection Azur : mars 2011
Collection Azur : octobre 2010
Collection Azur : novembre 2010
Collection Azur : janvier 2011
Collection Azur : août 2010
Collection Azur : mai 2010
Collection Azur : septembre 2010
Collection Azur : juin 2010
Collection Azur : juillet 2010
Collection Azur : avril 2010
Collection Azur : mars 2010
Collection Azur : février 2010
Collection Azur : janvier 2010
Collection Azur : décembre 2009
Collection Azur : novembre 2009
Collection Azur : octobre 2009
Collection Azur : septembre 2009
Collection Azur : juillet 2009
Collection Azur : juin 2009
Collection Azur : mai 2009
Collection Azur : avril 2009
Collection Azur : février 2009
Collection Azur : mars 2009
Collection Azur : janvier 2009
Collection Azur : décembre 2008
Collection Azur : novembre 2008
Collection Azur : octobre 2008
Collection Azur : août 2008
Collection Azur : juin 2008
Collection Azur : juillet 2008
Collection Azur : mai 2008
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
L'auteur Hiro
Son site :
Sa fiche
L'auteur Twix
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr