Onirik
Collection Azur : avril 2015
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le samedi 1er août 2015.
Editeur : Harlequin

Une tentation interdite de Dani Collins

Présentation de l’éditeur

Depuis toujours, Rowan O’Brien représente le fruit défendu pour Nico. Rowan, la femme dont les traits délicats et les courbes voluptueuses hantent ses longues nuits d’insomnie, mais aussi la seule femme qui lui soit interdite. Non seulement parce que son propre père considérait Rowan comme la fille qu’il n’avait jamais eue, mais aussi parce qu’il déteste l’homme brûlant de désir et impulsif qu’il devient en sa présence.

Pourtant, lorsque la mort de leurs parents les oblige à cohabiter, le temps de régler la succession, Nico sent ses résolutions vaciller. Pourquoi ne pas céder à la tentation, juste une fois, et prendre tout ce que son désir exige, avant que leurs chemins ne se séparent définitivement ?

Avis de Hiromichi : avis +/-

Pour Nic, Rowan a toujours tout fait pour attirer les bonnes grâces de son père. Étant une fille de coeur pour Olief, contrairement à lui, le fils biologique, elle a su recevoir l’amour d’un père, sa patience, sa présence et son intérêt. De plus, Nic a toujours dû faire en sorte de brider son intérêt pour cette demoiselle frivole et égoïste.

Mais maintenant qu’un an est passé depuis la disparition en mer de Olief et de la mère de Rowan, Nic est bien décidé à les déclarer morts et d’ainsi à faire une croix sur sa relation avec la jeune femme. Cette jeune femme n’est qu’une source de problèmes et ses sourires enjoliveurs ne l’empêchent pas de voir l’appât du gain qu’elle recherche.

Nic retrouve alors Rowan à Rosedale, un manoir que Olief à construit pour la mère de cette dernière, ils s’y retrouvent seuls et peu à peu, Nic se rend compte qu’il a depuis longtemps une image faussée de la jeune femme. Mais la nouvelle vision d’elle lui fait peur, il la trouve touchante, humaine et son corps lui rappelle violemment son intérêt passé pour elle.

Ce petit roman a des points positifs et négatifs. On retiendra quelques longueurs et un déroulement assez niaiseux des événements. Sans trop nous ennuyer quand même, l’auteur arrive à maintenant notre intérêt avec les problèmes respectifs des deux personnages.

Malgré un Nic assez peu agréable et une Rowan qui se montre être au final plus qu’une chic fille, on est plutôt agréablement surpris que l’auteur n’use pas du filon de la facilité pour conclure son histoire. On aura passé un bon petit moment, mais pas mémorable non plus.


L’épouse révoltée de Michelle Smart

Présentation de l’éditeur

Quand la haute silhouette de l’homme qui est encore son époux se dresse devant elle, Grace sent une profonde angoisse l’envahir. Que fait Luca Mastrangelo chez elle, dans cette maison perdue de la campagne anglaise où elle s’est réfugiée pour lui échapper ?

Terrifiée, Grace sait qu’elle doit pourtant garder son calme et tout faire pour que Luca reparte de chez elle avant qu’il ne découvre la véritable raison de sa fuite : leur petite Lily d’à peine trois mois, qui dort à l’étage. Leur fille qu’elle s’est juré de protéger des mensonges de cet homme qu’elle croyait connaître, et d’élever aussi loin que possible de la puissante et dangereuse famille Mastrangelo…

Avis de Valérie : avis +

Les riches siciliens ont toujours fait recette dans cette collection, rassemblant dans leur escarcelle la beauté exotique des méditerranéens, le machisme qu’on leur prête, baigné de soleil de l’île italienne. Sans oublier la richesse insolente des parvenus mêlée à une ombre planante de la mafia.

Et c’est justement ici que le bât blesse, Grace vient de comprendre après un an d’un mariage heureux que son époux est associé à un gang mafieux... Enceinte, elle préfère s’enfuir et se cacher pour accoucher et ne plus jamais revoir cet homme qu’elle pensait connaître.

Cette romance courte est parfaitement maîtrisée, dans son format, son intensité et son adaptation française. Ce couple meurtri va transcender ses incompréhensions, non pas pour un mieux, mais pour aller au fond des choses et c’est bien mené.

La jeune femme va comprendre ce qu’implique son amour pour lui tandis que Luca va entrevoir ce que cette vie imposée à leur couple a coûté à sa femme, et donc à lui en retour.

Une lecture détente parfait et cohérente saupoudrée de scènes sensuelles délicieuses.

Bien que ce ne soit pas identifié sur la couverture, il s’agit d’une série.


Une tentation défendue de Carole Mortimer

Présentation de l’éditeur

Quand un été studieux se transforme en initiation amoureuse.

Une vie monotone et, surtout, sans surprise : c’est tout ce à quoi Elizabeth aspire après une enfance particulièrement chaotique. Voilà la raison pour laquelle elle a accepté de passer l’été dans un manoir retiré de la campagne anglaise, pour faire l’inventaire de la bibliothèque d’un vieux milliardaire. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’elle serait contrainte de cohabiter avec le fils de ce dernier, le très troublant Rogan Sullivan. Un homme au charme ténébreux qui éveille en elle un feu qu’elle devine bien trop dangereux…

Avis de Valérie : avis +/-

Nous avons ici tous les éléments pour plaire aux lectrices de ce type de collection chez Harlequin, peut-être présentés d’une manière bien trop évidente pour en faire une vraie romance. Notre héroïne aime lire de la romance paranormale, est superbe mais ne le sait pas et va tomber sur le summum du fantasme fait homme... riche, bien sûr !

C’est ce qui pèche de plus en plus avec Carole Mortimer - qui assise sur sa bonne réputation - elle se contente d’assembler des morceaux ensemble sans vraiment bien émulsionner le tout.

Cela reste digeste, mais peut paraître trop superficiel. Ne nous y trompons, la passion suscitée entre les deux personnages plaira au plus grand nombre.


Fiche Technique

Format : poche
Pages : 160
Editeur : Harlequin
Collection : Azur
Sortie : 1er avril 2015
Prix : 4,25 €


A lire aussi sur Onirik

Collection Azur : septembre 2016
Collection Azur : mars 2016
Collection Azur : juin 2016
Collection Azur : mai 2016
Collection Azur : février 2016
Collection Azur : décembre 2015
Collection Azur : novembre 2015
Collection Azur : août 2015
Collection Azur : juillet 2015
Collection Azur : juin 2015
Collection Azur : mai 2015
Collection Azur : novembre 2014
Collection Azur : septembre 2014
Collection Azur : octobre 2014
Collection Azur : mai 2014
Collection Azur : août 2014
Collection Azur : juillet 2014
Collection Azur : avril 2014
Collection Azur : mars 2014
Collection Azur : octobre 2013
Collection Azur : janvier 2014
Collection Azur : décembre 2013
Collection Azur : août 2013
Collection Azur : novembre 2013
Collection Azur : septembre 2013
Collection Azur : juillet 2013
Collection Azur : juin 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : avril 2013
Collection Azur : mars 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : février 2013
Collection Azur : janvier 2013
Collection Azur : novembre 2012
Collection Azur : décembre 2012
Collection Azur : septembre 2012
Collection Azur : août 2012
Collection Azur : octobre 2012
Collection Azur : juin 2012
Collection Azur : mai 2012
Collection Azur : juillet 2012
Collection Azur : mars 2012
Collection Azur : février 2012
Collection Azur : janvier 2012
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : octobre 2011
Collection Azur : septembre 2011
Collection Azur : novembre 2011
Collection Azur : août 2011
Collection Azur : juin 2011
Collection Azur : mai 2011
Collection Azur : février 2011
Collection Azur : mars 2011
Collection Azur : octobre 2010
Collection Azur : novembre 2010
Collection Azur : janvier 2011
Collection Azur : août 2010
Collection Azur : mai 2010
Collection Azur : septembre 2010
Collection Azur : juin 2010
Collection Azur : juillet 2010
Collection Azur : avril 2010
Collection Azur : mars 2010
Collection Azur : février 2010
Collection Azur : janvier 2010
Collection Azur : décembre 2009
Collection Azur : novembre 2009
Collection Azur : octobre 2009
Collection Azur : septembre 2009
Collection Azur : juillet 2009
Collection Azur : juin 2009
Collection Azur : mai 2009
Collection Azur : avril 2009
Collection Azur : février 2009
Collection Azur : mars 2009
Collection Azur : janvier 2009
Collection Azur : décembre 2008
Collection Azur : novembre 2008
Collection Azur : octobre 2008
Collection Azur : août 2008
Collection Azur : juin 2008
Collection Azur : juillet 2008
Collection Azur : mai 2008
Noël enchanté - Avis +
Retour à Castonbury Park - Avis +
Hors Série : novembre 2011
La lady et le libertin - Avis -
Regency Christmas Proposals - Avis +
Irrésistibles playboys - Avis +
Christmas with the boss - Avis +
Castonbury Park Saga
Historiques de février 2011
Révolution historique pour Harlequin
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
L'auteur Hiro
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr