Onirik
Collection Azur : juin 2009
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le lundi 6 juillet 2009.

La force d’une rencontre, l’intensité de la passion



Editeur Harlequin

Apparences trompeuses de Sarah Morgan

Présentation de l’éditeur

Bouleversée, Chantal ne peut que se maudire d’avoir récupéré, dans une corbeille de l’hôtel où elle travaille comme femme de chambre, l’invitation à une soirée de bienfaisance organisée par le milliardaire Angelos Zouvelekis. Si elle n’avait pas ainsi cédé à la tentation, elle n’aurait jamais rencontré celui-ci et ne serait pas tombée sous le charme de cet homme arrogant qui la prend pour une aventurière de la pire espèce ! Et voilà que, confirmant s’il en était besoin la mauvaise opinion qu’il a d’elle, Angelos vient de lui proposer de l’argent pour qu’elle l’accompagne en Grèce, sur son île, afin de jouer le rôle de sa fiancée aux yeux de son père malade. Une proposition que Chantal aurait volontiers repoussée, mais qu’émue par le sort du vieil homme, elle n’a pas eu le courage de refuser...

Avis de Valérie : avis +

Une jolie histoire qui tient son pari de nous faire rêver avec un milliardaire grec, son île et son charme incendiaire mais qui se paye le luxe d’être plus fine et plus fouillée que ce que l’on a d’habitude.

Le caractère des protagonistes se détache par une psychologie plus crédible, même si on est dans le romanesque pur jus. Agréable à lire, délicieusement épicé, voilà le genre d’histoire qui fait les beaux jours de la collection Azur, sans pour autant que la lectrice se sente flouée ! Extra.


Une terrible accusation de Julia James

Présentation de l’éditeur

Au comble de l’agacement, Xavier écoute son frère lui annoncer son mariage prochain avec une femme qu’il vient tout juste de rencontrer. Est-il possible qu’Armand se fourvoie une nouvelle fois, et unisse son destin à celui d’une quasi inconnue, une intrigante qui ne cherche vraisemblablement qu’à mettre la main sur sa fortune ? Afin de prouver à son frère qu’il commet une erreur, et démasquer celle qui doit devenir sa belle-soeur, Xavier décide de provoquer une rencontre avec cette dernière. Mais cette première entrevue est loin de se passer comme prévu. Troublé, Xavier ne tarde guère à se demander si la jeune femme est bien la croqueuse de diamants qu’il croyait...

Avis de Valérie : avis +

Julia James renouvelle la romance courte en intensifiant les émotions contenues. Elle fait aller les événements jusqu’à leur paroxysme au point où les insultes fusent et que le lecteur pense qu’il est impossible aux personnages de revenir en arrière. Pourtant, grâce à son talent, les retournement de situation sont toujours crédibles, comme ici.

Le héros est un Français, PDG d’une marque de maroquinerie de luxe connue dans le monde entier grâce à un monogramme reprenant ses initiales... Pour une fois (excepté les prénoms choisis), l’auteur ne tombe pas dans l’idéal du Français type selon les anglo-saxonnes et arrive à nous fournir un protagoniste dont l’aura saura toucher les lectrices, même françaises.

Dans un ton plus mélodramatiques que ses consœurs, Julia James nous emporte malgré tout avec elle à chaque roman.


Aussi fort qu’autrefois de Anne Mcallister

Présentation de l’éditeur

Stupéfait, Flynn découvre que la lettre qu’il vient d’ouvrir a été postée cinq ans auparavant. Que s’est-il donc passé pour que la missive, à présent tachée et jaunie par le temps, ait mis si longtemps pour parvenir à destination ? Soudain, la stupeur de Flynn se mue en choc. Car dans cette lettre, Sara McMaster, la jeune femme avec laquelle il a eu autrefois une liaison, lui apprend qu’elle a accouché d’un bébé prénommé Liam. Un bébé dont il est le père, et qui est aujourd’hui un petit garçon âgé de cinq ans...

Avis de Gaëlleb : avis +

Nous nous retrouvons, ici, face à un thème de mainte fois utilisé dans la romance, celui de l’homme qui se découvre père. Pourtant point d’impression de déjà vu ! En effet, notre nouveau papa n’est pas un homme d’affaire richissime usant du chantage mais un homme se débattant dans les problèmes financiers causés par un domaine familial trop difficile à gérer. On voit donc nos héros se débattre au milieu de problèmes réels tout en tentant de recréer leur amour et seule la fin un peu trop idéale vient mettre une bémol mais ne boudons pas notre plaisir.


La maîtresse abandonnée de Chantelle Shaw

Présentation de l’éditeur

Deux ans plus tôt, Freya a découvert l’amour dans les bras de Zac Deverell. Certes, elle a su dès le début qu’il ne la considérait que comme sa maîtresse, et qu’il n’avait pas l’intention de s’engager. Mais elle était si amoureuse qu’elle a accepté de profiter du moment présent sans penser à l’avenir. Hélas, la vie s’est chargée de la ramener à la réalité... Car lorsqu’elle a révélé à Zac qu’elle était enceinte, celui-ci l’a aussitôt accusée d’infidélité avant de la rejeter avec cruauté.

Aujourd’hui, Freya entend bien prouver à Zac qu’il s’est trompé, et que sa fille de dix-huit mois est bien de lui...

Avis de Domino : avis +

A première vue, difficile de passionner son lecteur quand le thème, les ressorts de l’intrigue et les personnages ont un tel air de déjà vu qu’on pourrait presque souffler les répliques aux héros ! Et pourtant, on se prend à suivre avec intérêt et plaisir cette énième variation sur le thème du milliardaire suspicieux et de la farouche et honnête jeune femme. Le roman idéal à emporter sur la plage…ou dans une salle d’attente afin de tromper son ennui !


Offre spéciale 3 pour 2 : 3 romans pour le prix de 2

Le secret d’Ashton House de Trish Morey

Présentation de l’éditeur

Epuisée, Mackenzi s’endort dans l’une des chambres d’Ashton House, l’hôtel qu’elle dirige près d’Adélaïde. Mais soudain, elle ouvre les yeux pour constater, effarée, qu’un homme se trouve dans son lit ! Un homme qui n’est autre que le nouveau propriétaire des lieux : Dante Carrazzo, le fameux homme d’affaires qu’on dit impitoyable...

Avis de Domino : avis +

Encore une romance aux thèmes éculés…qu’on ne lasse pas de lire ! Au centre du roman, le malentendu et la vengeance, deux des piliers sur lesquels s’appuie la collection Azur ! Ah que serait Azur si la vengeance, machiavélique bien sûr, n’existait pas ? L’intrigue ne brille guère par son originalité, les incohérences sont légion et pourtant on ne peut s’empêcher de tourner les pages du roman de Trish Morey….

L’amoureuse rebelle d’Emma Darcy

Présentation de l’éditeur

Rosalie n’a qu’un désir : consacrer son temps et son argent, gagné sur les podiums des défilés de mode, à secourir les orphelins du monde entier. Mais lorsqu’elle fait la connaissance d’Adam Cazell, l’équilibre de sa vie vacille. Submergée par un mélange de peur et de désir, elle perd pied et prend la fuite...

Avis de Domino : avis +

Emma Darcy au sommet de sa forme ! Une histoire très simple, sans vengeance, ni malentendu. Un homme rencontre une femme, en tombe amoureux. Son défi ? La conquérir. Emma Darcy propose une intrigue simplissime avec des personnages auxquels on ne peut que s’attacher. L’originalité du roman réside dans la psychologie fouillée des héros et de leur évolution. Une vraie réussite, à découvrir absolument ! Si vous ne devez lire qu’un Azur ce mois-ci, c’est celui-ci sans conteste !

Un fiancé idéal de Renée Roszel - Roman gratuit – Collection Horizon

Présentation de l’éditeur

Sachant que le poste qu’elle convoite depuis des années, ne sera jamais attribué à une femme célibataire, Jen s’est mise en tête de trouver le mari idéal. Aussi, en femme bien organisée qu’elle est, décide-t-elle de faire passer de véritables entretiens à des maris potentiels ! Après son dernier échec sentimental, en effet, Jen est fermement décidée à garder le contrôle et n’est pas prête à ouvrir de nouveau son coeur...

Avis de Domino : avis +

Une jeune femme à l’histoire personnelle douloureuse a décidé de bannir l’amour de sa vie au profit de sentiments plus tièdes et beaucoup moins dangereux. Bien sûr, celui-ci fera une entrée fracassante, venant bousculer des plans bien établis. Pour une fois, le schéma est inversé et c’est la jeune femme qui ne croit pas à l’amour tandis que le héros ne peut imaginer une vie sans lui… C’est un roman rafraîchissant, typique de la collection, qui, s’il ne révolutionnera jamais la littérature permet de passer le temps. N’avez-vous pas justement rendez-vous chez le dentiste ?


Piégée par la passion, de Lindsay Armstrong

Présentation de l’éditeur

Lorsque Finn McLeod lui demande de séjourner chez lui pour l’aider à poursuivre sa rééducation, Sienna pense d’abord refuser. Certes, le grave accident de voiture dont il a été victime nécessite des soins constants qu’elle est, en tant que kinésithérapeute, capable de lui donner, mais vivre dans l’intimité de cet homme séduisant lui paraît bien trop dangereux pour sa tranquillité d’esprit ! Néanmoins, Sienna change d’avis en se disant que Finn pourrait, en échange, l’accompagner au mariage de l’homme qu’elle a jadis aimé, et lui permettre ainsi d’affronter tête haute cette pénible journée en faisant croire à tous qu’elle a de nouveau quelqu’un dans sa vie.

Avis de Marnie : avis +

Nous, lectrices de la première heure, connaissons les nombreux romans de Lindsay Armstrong, depuis que Harlequin publie en France. Ecrivain depuis 1981 de nombreux Azur, même s’ils n’ont pas atteints la renommée d’une Charlotte Lamb, Anne Mather ou Carole Mortimer, ses écrits étaient appréciés. Il est intéressant alors de découvrir ici un de ses derniers romans parus en 2008 et de constater que non seulement, cette histoire est bien meilleure que ses récits des années 80, mais qu’elle réussit à moderniser et réinventer une trame extrêmement classique tout en dirigeant parfaitement dialogues et scénario avec une maîtrise due à une longue habitude de ce format.

Les personnages sont passionnants et attachants, tous les deux avec leurs doutes, leurs non-dits, le style est frais, vivant... Lindsay Armstrong donnant aussi un aperçu paradisiaque et de liberté vécu dans le bush australien. Nous sommes embarqués dans cette histoire sans vraiment nous apercevoir que nous l’avons lu cent fois. Un écrivain qui sait se renouveler...


Un irrésistible milliardaire, de Melanie Milburne

Présentation de l’éditeur

Pour aider son amie Rachel, Gemma a impérativement besoin de l’héritage de son père, un héritage qu’elle touchera à une seule condition : qu’elle se marie avant ses vingt-cinq ans. A une semaine de son anniversaire, et alors qu’elle désespère de remplir cette condition, Gemma a la surprise de recevoir la visite d’Andreas Trigliani, l’homme qu’elle a autrefois trahi par bêtise et par amertume, et qui se dit aujourd’hui prêt à l’épouser. Forcée d’accepter, Gemma frémit cependant en pensant que ce mariage représente peut-être pour Andreas le moyen rêvé de se venger d’elle...

Avis de Marnie : avis +

Comme nous l’avons plusieurs fois écrit, Melanie Milburne est capable du pire comme du meilleur. Sa façon "intense" d’écrire l’amène à tomber dans le plus ridicule ou alors lui fait atteindre l’excellence. Ici, c’est une réussite. Son héroïne, une "méchante" repentie est touchante dans sa flagellation outrancière, physique et mentale. Le héros, pourtant prêt à se venger de son attitude passée n’y est pas insensible...Comme lui, nous nous laissons attendrir par ce caractère torturé.

L’histoire est bien construite avec le coup de théâtre attendu qui tombe à point nommé. Comme souvent avec cet auteur, les évènements passés se sont succédés avec une sorte de tragique descente aux enfers. Cela se joue sur un fil ténu que nous ne basculions vers le trop c’est trop, mais Melanie Milburne sait éviter l’écueil fatal avec habileté. Passion, dialogues assez durs, d’une franchise assez crue (comme toujours...) nous regrettons juste une traduction aléatoire où le héros tutoie, vouvoie, tutoie, vouvoie sans aucun sens, avec des maladresses d’expression qui auraient pu être évitées... Un très bon roman !

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 149
Editeur : Harlequin
Collection : Azur
Sortie : 1 juin 2009
Prix : 3,75 €


A lire aussi sur Onirik

Collection Azur : septembre 2016
Collection Azur : mars 2016
Collection Azur : juin 2016
Collection Azur : mai 2016
Collection Azur : février 2016
Collection Azur : décembre 2015
Collection Azur : novembre 2015
Collection Azur : août 2015
Collection Azur : juillet 2015
Collection Azur : juin 2015
Collection Azur : avril 2015
Collection Azur : mai 2015
Collection Azur : novembre 2014
Collection Azur : septembre 2014
Collection Azur : octobre 2014
Collection Azur : mai 2014
Collection Azur : août 2014
Collection Azur : juillet 2014
Collection Azur : avril 2014
Collection Azur : mars 2014
Collection Azur : octobre 2013
Collection Azur : janvier 2014
Collection Azur : décembre 2013
Collection Azur : août 2013
Collection Azur : novembre 2013
Collection Azur : septembre 2013
Collection Azur : juillet 2013
Collection Azur : juin 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : avril 2013
Collection Azur : mars 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : février 2013
Collection Azur : janvier 2013
Collection Azur : novembre 2012
Collection Azur : décembre 2012
Collection Azur : septembre 2012
Collection Azur : août 2012
Collection Azur : octobre 2012
Collection Azur : juin 2012
Collection Azur : mai 2012
Collection Azur : juillet 2012
Collection Azur : mars 2012
Collection Azur : février 2012
Collection Azur : janvier 2012
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : octobre 2011
Collection Azur : septembre 2011
Collection Azur : novembre 2011
Collection Azur : août 2011
Collection Azur : juin 2011
Collection Azur : mai 2011
Collection Azur : février 2011
Collection Azur : mars 2011
Collection Azur : octobre 2010
Collection Azur : novembre 2010
Collection Azur : janvier 2011
Collection Azur : août 2010
Collection Azur : mai 2010
Collection Azur : septembre 2010
Collection Azur : juin 2010
Collection Azur : juillet 2010
Collection Azur : avril 2010
Collection Azur : mars 2010
Collection Azur : février 2010
Collection Azur : janvier 2010
Collection Azur : décembre 2009
Collection Azur : novembre 2009
Collection Azur : octobre 2009
Collection Azur : septembre 2009
Collection Azur : juillet 2009
Collection Azur : mai 2009
Collection Azur : avril 2009
Collection Azur : février 2009
Collection Azur : mars 2009
Collection Azur : janvier 2009
Collection Azur : décembre 2008
Collection Azur : novembre 2008
Collection Azur : octobre 2008
Collection Azur : août 2008
Collection Azur : juin 2008
Collection Azur : juillet 2008
Collection Azur : mai 2008
His unknown heir - Avis -
Proud Greek, Ruthless Revenge - Avis +
The Melendez forgotten marriage - Avis +
Collection Blanche : mars 2010
Castellano’s mistress of revenge - Avis -
Collection Blanche : janvier 2010
Collection Blanche : avril 2009
L’ivresse du souvenir - Avis +
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
L'auteur Domino
Son site :
Sa fiche
L'auteur Gaëlleb
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr