Onirik
Collection Azur : mai 2009
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le samedi 16 mai 2009.

La force d’une rencontre, l’intensité de la passion



Editeur : Harlequin

Présentation de l’éditeur

L’héritier des Kristallis de Natalie Rivers

Après le tragique accident de voiture qui a coûté la vie à sa cousine, Carrie décide d’élever le fils de celle-ci, Danny, qui n’a plus qu’elle au monde. Le grand-père du bébé, un Grec cruel et arrogant, ne lui a-t-il pas déclaré qu’il ne voulait entretenir aucun lien avec celui qu’il considère comme un bâtard ? Mais, quelques mois plus tard, Nikos Kristallis, l’oncle de Danny, fait irruption chez elle. Implacable, il exige que l’enfant vive désormais dans sa famille paternelle. En Grèce.

L’épreuve de la passion de Catherine Spencer

Mariés trop vite, sans vraiment savoir s’ils pouvaient vivre ensemble, Olivia et Grant ont payé cher leur impatience, qui a causé l’échec de leur mariage. Aussi quand, sept ans plus tard, ils décident de renouer, s’imposent-ils une seule règle : vivre l’un près de l’autre pendant plusieurs semaines, sans se toucher.

Avis de GaelleB : avis - et +/-

L’héritier des Kristallis met en scène un couple en conflit pour un enfant. Ce bébé orphelin est élevé par une lointaine cousine qui voit un jour arrivé l’oncle biologique du petit. Cet homme riche et persuadé d’être dans son bon droit n’aura de cesse de réclamer la garde de l’enfant. Il utilisera d’ailleurs tout les stratagèmes possibles pour parvenir à son but quitte à faire un mariage blanc.

Le thème du mariage de convenance débouchant sur une belle histoire d’amour est un thème éculé de la romance. Il aurait pu être traité différemment mais malheureusement, rien ici ne vient rendre l’histoire originale. Avec l’impression de déjà-vu vient l’ennui. Un roman à réservé aux fans du genre.

Le second roman, de Catherine Spencer, offre une contrepartie, plus réaliste à celui qui le précède. On y suit la réconciliation mouvementée d’un couple séparé dix ans plus tôt sous la pression parentale. La bonne idée de l’auteur est de les voir naviguer dans les joies de la vie maritale sans se toucher. On sourit alors face à la frustration des protagonistes. Malheureusement, la fin, sous forme d’un conte de fées, arrive trop abruptement. Dommage...


L’inconnue de Malagash island de Sandra Field

Présentation de l’éditeur

En débarquant à Malagash Island, Cade sent son humeur s’assombrir. Pourquoi diable a-t-il accepté de rencontrer Tess, la petite-fille de Del Lorimer, et de la ramener chez ce dernier, dans la résidence d’été des Myriades ? Cette inconnue ne risque-t-elle pas d’abuser de la confiance du vieil homme dans le but de s’emparer de son immense fortune ? Mais la morosité de Cade se dissipe lorsque, à la place de l’aventurière cupide qu’il s’attendait à trouver, il découvre une jeune femme ravissante... au caractère bien trempé !

Avis de Valérie : avis +

Un très bon livre qui, bien qu’il utilise les ficelles habituelles (c’est à dire fortune, beauté et amour) se permet de se rendre moins prévisible quattendu afin que l’on découvre des personnages ayant une psychologie plus fouillée, un intérêt renforcé pour leur destinée.

Les deux héros ont un passé qui les poursuit encore maintenant, et si l’on suit l’avancée habituelle de leur relation, elle est parsemée de moments plus intéressants, plus touchants.

Une bonne surprise et une romance recommandée !


Un sentiment inoubliable de Sharon Kendrick

Présentation de l’éditeur

Six ans après leur séparation, Alice reçoit un appel de Kyros Pavladis lui annonçant sa venue à Londres. Bouleversée, elle se demande aussitôt pour quelle raison celui qu’elle a tant aimé, et qu’elle n’a jamais réussi à oublier, veut aujourd’hui la revoir. Quoi qu’il en soit, le destin ne lui offre-t-il pas l’occasion de faire comprendre à Kyros qu’il a commis une erreur en la rejetant sans pitié, parce qu’elle n’était pas grecque et qu’il ne l’estimait pas digne de devenir sa femme ?

Avis de Valérie : avis +

Un bon auteur, c’est comme un ingrédient de qualité en cuisine, faut en vouloir pour gâcher le plaisir qu’il pourrait nous procurer. Cette histoire qui aurait dû sonner à nos oreilles comme archi-rebattue, est modernisée pas le style de Sharon Kendrick et le rythme qu’elle insuffle à son récit. Le millionnaire grec reste irritant, mais la jeune Anglaise a évolué sans perdre ce qui fait d’elle la quintessence de l’héroïne blonde et éthérée.

Il y manque peut-être l’étincelle de génie, la surprise ou le ravissement, certes, mais c’est tout de même une romance Azur haut du panier que nous avons là : laissons nous griser !


Un terrible chantage de Elizabeth Power

Présentation de l’éditeur

Six ans auparavant, Libby a dû céder à l’ignoble chantage de son beau-père, le patriarche des Vincenzo, et lui abandonner Giorgio, son bébé de deux mois. Depuis cet instant, tout bonheur a déserté sa vie. Et rien - ni les années ni sa carrière de top model - n’a pu lui faire oublier la douleur d’être séparée de ce qu’elle a de plus cher au monde. Aussi, lorsque Romano, le frère de son époux décédé, vient la trouver sur un tournage et lui ordonne de l’accompagner en Italie afin de s’occuper de Giorgio, Libby se décide aussitôt. Pour revoir son petit garçon, elle est prête à tout, même à supporter l’intense mépris de Romano.

Avis de GaelleB : avis -

Un terrible chantage nous mets en présence d’une intrigue souvent utilisée dans la romance : celle d’une mère ayant abandonné son enfant sous la contrainte.

Si parfois, nous nous retrouvons face à un récit touchant voir bouleversant, tel n’est pas le cas ici où tout semble avoir été pris avec légèreté. Si comme souvent, l’abandon de l’enfant sert de prétexte pour permettre le face à face des héros, il n’est pas traité avec crédibilité.

On ne croit pas une seconde aux raisons qui ont poussé l’héroïne à se soumettre à ce racket, et l’auteur ne parviens jamais à nous émouvoir juste nous faire ricaner...


L’épouse dupée de Jacqueline Baird

Présentation de l’éditeur

En épousant Guido alors qu’elle n’avait que dix-huit ans, Sara pensait avoir trouvé l’homme de sa vie. Mais hélas, l’hostilité de sa belle-famille, aussi riche que cynique, et l’infidélité de Guido ont eu très vite raison de ses rêves de bonheur. Pourtant, lorsque le hasard la met de nouveau en présence de son ex-mari, alors qu’elle est en mission professionnelle à Majorque, Sara se demande si elle sera capable de résister au désir qu’il lui inspire encore, en dépit de tout...

Avis de Domino : avis +

Les fans de Jacqueline Baird retrouveront les thèmes chers à l’auteur : des relations orageuses entre les héros, les malentendus fondés sur le mensonge mais aussi sur l’orgueil. Comme toujours, il y a de la passion, des cris et même des coups. Cette violence permanente permet au roman de sortir du ron-ron du politiquement correct qui a envahi la romance actuelle. Seul bémol, ce roman écrit en 2007 aurait pu être tout aussi bien écrit il y a vingt ou trente ans. Pourtant, il ne faut pas bouder son plaisir car Une épouse dupée est plutôt bien meilleur que les derniers romans de l’auteur parus récemment.

Une question d’honneur de Lee Wilkinson (roman gratuit)

Présentation de l’éditeur

Virginia est folle de bonheur en recevant, après quelques semaines d’une cour assidue, la demande en mariage de Ryan Falconer, un homme aussi séduisant que fortuné. Mais, quand elle apprend qu’il ne veut l’épouser que par dépit amoureux, elle s’enfuit...

Avis de Domino : avis +

Même si le roman se lit sans déplaisir, l’intrigue et les personnages ont un air de déjà vu. On a lu mille fois cette histoire cependant, l’auteur maîtrisant totalement son sujet, on se prend à suivre avec intérêt le cheminement de l’intrigue. Malgré tout, c’est un roman qui s’oublie à peine la dernière page tournée.


Un ennemi pour époux de Trish Morey

Présentation de l’éditeur

Depuis des mois, Briar se bat pour éviter la faillite à sa famille, une des plus anciennes et des plus respectées de Sydney. Mais le jour où son père lui révèle qu’il a finalement tout perdu, elle comprend que son combat a été vain, et peut-être même voué à l’échec depuis le début. Car derrière cette ruine financière se cache la volonté d’un homme, Sebastian Barrentes. Un homme impitoyable, déterminé à s’emparer coûte que coûte de la fortune des Davenport et qui leur dicte bientôt ses conditions. Avec l’impression de faire un cauchemar, Briar apprend qu’elle va justement devoir, pour éviter la misère à ses parents, épouser celui qui a causé leur perte...

Avis de Domino : avis +

Un roman écrit en 2007 mais qui aurait pu l’être en 1980 ! Tout y est, du macho ténébreux à l’héroïne (vierge, comme il se doit !) et qui se sacrifie pour sa famille. Un vrai roman « vintage » ! On adore ou on déteste, au choix. C’est loin d’être mauvais mais on aimerait quand même voir les thèmes et les héros évoluer. Le monde a muté, on a changé de millénaire, il serait peut-être temps que certains auteurs s’en aperçoivent…


Exquise revanche, de Emma Darcy

Barbara est consternée. Comment Sue, son amie avec laquelle elle a créé une société dans l’événementiel, peut-elle avoir accepté de signer un tel contrat ? Par sa faute, là voilà maintenant obligée de chanter en tenue sexy à l’anniversaire de Nick Armstrong. Une situation qui la terrifie. Car Nick est l’homme dont, à seize ans, elle est tombée folle amoureuse... Une première expérience sentimentale qui s’est soldée par une cuisante humiliation, Nick lui ayant clairement fait comprendre, à l’époque, qu’il préférait les femmes plus âgées et bien plus sophistiquées qu’elle.

Ne risque-t-il pas de reconnaître, dans la jeune femme qu’elle est devenue, l’adolescente naïve et innocente qu’il n’a pas hésité à rejeter ?

Avis de Marnie : avis +

Il est rare dans cette collection de trouver un roman... qui se moque du genre. Emma Darcy, une des auteurs les plus confirmés "petit format", se lance ici avec une malice évidente dans une histoire des plus classiques, et démonte un à un chaque cliché. Quel procédé utilise-t-elle ? Très simplement, Nick a un meilleur ami, et Barbara a une meilleure amie. A chaque fois que nos deux héros agissent à la manière de "et s’ils s’étaient parlés", c’est à dire qu’ils font n’importe quoi et s’enferrent au lieu de communiquer comme les gens normaux, l’ami ou l’amie intervient pour donner son avis sur cette réaction ridicule. C’est franchement drôle... et donne un ton très décalé au roman. Reste une intrigue plaisante à rebondissements attendus donc, mais amusants, racontée par un auteur pleine de verve, d’aisance et... d’envie d’écrire. Du cousu main !


La fiancée cachée de Julia James

A la mort de ses grands-parents, qui l’ont élevée, Laura se voit privée de ressources. A tel point que la vente de Wharton, la propriété familiale à laquelle elle est profondément attachée, lui paraît bientôt inéluctable. Mais alors que le désespoir et la solitude menacent de la submerger, un homme se présente à sa porte. Un homme aussi désagréable que séduisant qui prétend venir de la part de Tomaso Viale, le richissime grand-père paternel qu’elle n’a jamais connu et qui souhaite aujourd’hui la rencontrer.

Avis de Marnie : avis +

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cet auteur sait se rattraper aux branches ! Alors que le récit court vers le ridicule (la transformation physique de l’héroïne), on ne sait comment, Julia James réussit à nous embarquer avec elle dans cette histoire classique de jeune fille pauvre transportée comme par magie dans un univers de luxe et de sophistication. Cela doit s’appeler le talent... Seul, le héros constitue le point faible du roman. Latin machiste type, focalisé sur l’apparence, on a du mal à croire que soudain, il est tombé amoureux fou, l’évolution n’est vraiment pas crédible. Cependant, cette histoire bien maîtrisée, se lit agréablement, sans surprise, certes, mais avec un réel intérêt.


Fiche Technique

Format : poche
Pages : 149
Editeur : Harlequin
Collection : Azur
Sortie : 1 mai 2009
Prix : 3,75 €


A lire aussi sur Onirik

Collection Azur : septembre 2016
Collection Azur : mars 2016
Collection Azur : juin 2016
Collection Azur : mai 2016
Collection Azur : février 2016
Collection Azur : décembre 2015
Collection Azur : novembre 2015
Collection Azur : août 2015
Collection Azur : juillet 2015
Collection Azur : juin 2015
Collection Azur : avril 2015
Collection Azur : mai 2015
Collection Azur : novembre 2014
Collection Azur : septembre 2014
Collection Azur : octobre 2014
Collection Azur : mai 2014
Collection Azur : août 2014
Collection Azur : juillet 2014
Collection Azur : avril 2014
Collection Azur : mars 2014
Collection Azur : octobre 2013
Collection Azur : janvier 2014
Collection Azur : décembre 2013
Collection Azur : août 2013
Collection Azur : novembre 2013
Collection Azur : septembre 2013
Collection Azur : juillet 2013
Collection Azur : juin 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : avril 2013
Collection Azur : mars 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : février 2013
Collection Azur : janvier 2013
Collection Azur : novembre 2012
Collection Azur : décembre 2012
Collection Azur : septembre 2012
Collection Azur : août 2012
Collection Azur : octobre 2012
Collection Azur : juin 2012
Collection Azur : mai 2012
Collection Azur : juillet 2012
Collection Azur : mars 2012
Collection Azur : février 2012
Collection Azur : janvier 2012
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : octobre 2011
Collection Azur : septembre 2011
Collection Azur : novembre 2011
Collection Azur : août 2011
Collection Azur : juin 2011
Collection Azur : mai 2011
Collection Azur : février 2011
Collection Azur : mars 2011
Collection Azur : octobre 2010
Collection Azur : novembre 2010
Collection Azur : janvier 2011
Collection Azur : août 2010
Collection Azur : mai 2010
Collection Azur : septembre 2010
Collection Azur : juin 2010
Collection Azur : juillet 2010
Collection Azur : avril 2010
Collection Azur : mars 2010
Collection Azur : février 2010
Collection Azur : janvier 2010
Collection Azur : décembre 2009
Collection Azur : novembre 2009
Collection Azur : octobre 2009
Collection Azur : septembre 2009
Collection Azur : juillet 2009
Collection Azur : juin 2009
Collection Azur : avril 2009
Collection Azur : février 2009
Collection Azur : mars 2009
Collection Azur : janvier 2009
Collection Azur : décembre 2008
Collection Azur : novembre 2008
Collection Azur : octobre 2008
Collection Azur : août 2008
Collection Azur : juin 2008
Collection Azur : juillet 2008
Collection Azur : mai 2008
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
L'auteur Domino
Son site :
Sa fiche
L'auteur Gaëlleb
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr