Onirik
Collection Azur : mai 2010
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le dimanche 21 novembre 2010.
Editeur : Harlequin

L’enfant du mensonge de Margaret Mayo

JPEG - 16.9 ko
L’enfant du mensonge

Présentation de l’éditeur

Alors qu’elle se rend chez les Mandervell-Smythe pour organiser un mariage, Kristie manque s’étouffer lorsqu’elle découvre que le frère de la future mariée n’est autre que Radford, le lâche qui, des années plus tôt, a abandonné sa sœur alors qu’elle était enceinte. Hélas, la profonde hostilité qu’elle lui témoigne, alors qu’elle n’est pas censée le connaître, éveille la curiosité de ce dernier et, très vite, Kristie comprend qu’elle doit absolument dominer ses émotions pour l’empêcher de découvrir l’existence de son fils…

Avis de Kamana : Avis +/-

La force de cette romance réside surtout dans le caractère obstiné et résolu de Radford qui ne cessera de se demander pourquoi diable Kristie l’a pris en grippe dès qu’elle a su son nom. Il va harceler la jeune femme, bousculant ses habitudes quitte à s’imposer au quotidien jusqu’à avoir le fin mot de l’histoire.

Le déroulement est fluide sauf peut-être la fin qui semble pâle vu l’acharnement du personnage au départ. Un bon moment tout de même !


La fiancée idéale de Cathy Williams

JPEG - 4.9 ko
La fiancée idéale

Présentation de l’éditeur

Célibataire endurci, Rafael Rocchi collectionne les maîtresses au grand désespoir de sa mère, qui rêve de le voir marié. Elle est si insistante que, pour avoir enfin la paix, il finit par céder et jette son dévolu sur Cristina, une jeune femme aux courbes voluptueuses qui a tout de l’épouse idéale. Mais, pour parvenir à ses fins, il sait qu’il ne peut pas avouer à cette jeune femme si romantique que ce mariage ne serait pour lui qu’une union de convenance. Aussi se résout-il à lui faire croire qu’il éprouve de tendres sentiments à son égard...

Avis de Valérie : avis +

Quelle jolie bluette qui épouse les clichés de la romance de chez papa pour les détourner mais sans oublier le côté rose. Rafael Rocchi n’est pas un mauvais type mais il est imbu de sa personne. Riche, Sicilien vivant à Londres il finit par choisir d’épouser Christina, jeune Italienne du même niveau social mais plus que ronde, car il sait qu’il doit se fixer et que son babillage et sa bonne humeur constante le distrait.

Lorsque la jeune femme comprendra qu’il ne s’agit que de calcul, elle décidera de briser les fiançailles, notre tycoon va se retrouver fort dépourvu... Ses réactions sont drôles et touchantes à la fois et en peu de pages, Cathy Williams dresse un portrait psychologique crédible.

A lire avec plaisir et sans arrière-pensées, tout est bien pensé !


Le secret d’une princesse de Chantelle Shaw

JPEG - 5.9 ko
Le secret d’une princesse

Saga "Le royaume des Karedes", volume 5

Présentation de l’éditeur

Héritiers d’un royaume, ils vont se voir offrir par le destin la seule richesse qui leur manquait...

Malgré l’humiliation qu’il lui inflige en la prenant pour une simple serveuse, la princesse Kristina ne peut résister au charme de Nikos Angelaki, un homme d’affaires grec extrêmement attirant. Cédant à ses avances, elle passe entre ses bras une nuit incroyable, au mépris de son rang, éveillant en elle une sensualité qu’elle ne soupçonnait pas. Pourtant, au petit matin, mortifiée de s’être abandonnée à lui avec tant de fougue, elle décide de disparaître sans lui révéler sa véritable identité...

Avis de Marnie : avis +

Alors, là... Nous ne pouvons que rester stupéfaits devant le savoir-faire de Chantelle Shaw. Elle utilise les plus énormes clichés de cette collection, souffle dessus, prononce une formule littéralement magique et nous restons scotchés sur cette histoire du début jusqu’à la fin, sans même comprendre comment elle réussit à nous offrir un charmant petit divertissement agréable, passionné, sympathique.

Et pourtant... pourtant... un tycoon grec, avec les pires défauts liés à la fonction, machiste, autoritaire, jaloux, empêchant son épouse de travailler, une princesse d’un royaume inventé, avec le syndrome de la pauvre petite fille riche qui joue une "potelée" Audrey Hepburn dans Vacances romaines, et le fameux préservatif qui craque, et la pauvre petite princesse enceinte mais qui n’a pas le droit d’infliger un tel manque de moralité à ses sujets...

Vous l’aurez compris, tout y est pour être une catastrophe et, le miracle c’est que cela se transforme en totale réussite. Comme quoi, c’est vraiment le talent qui change tout !


Une attirance inattendue de Maggie Cox

JPEG - 5.7 ko
Une attirance inattendue

Présentation de l’éditeur

Malgré ses réticences, Fabian Moritzzoni a accepté d’engager une remplaçante durant l’absence de sa secrétaire. Pourtant, avec l’organisation du concert annuel à la Villa de Rosa, il n’a pas de temps à perdre avec une débutante ! Mais lorsque Laura Greenwood se présente dans son bureau, il est immédiatement touché par la douceur et la fragilité de la jeune femme qui semble protéger un lourd secret. Décontenancé par cette attirance irrépressible, Fabian tente de lutter contre l’instinct protecteur qu’elle éveille inexplicablement en lui...

Avis de Marnie : avis -

De nouveau les clichés... mais ici, malheureusement, le résultat se révèle peu à peu consternant. Comme n’arrêtent pas de le répéter pieusement les héros, nous revenons aux vraies valeurs, la femme doit être modeste, et même si elle a la possibilité de faire une carrière prestigieuse, rien n’est mieux que de rester auprès de ses enfants, de son mari et de s’effacer devant la magnificence du tycoon...

Nous commençons à sourire, puis à grimacer devant cette avalanche de clichés qui en remontreraient aux romans écrits par Anne Hampson du début des années 80 dans la même collection, dont Maggie Cox semble être l’indigne héritière. Rien ne relève le niveau carrément ringard de cette histoire... vu qu’il n’y a aucun, aucun rebondissement et pas l’ombre d’une surprise.

Aussi bête qu’ennuyeux !


Fiche technique

Format : poche
Pages : 151
Editeur : Harlequin
Collection : Azur
Sortie : 1er mai 2010
Prix : 3,85 €


A lire aussi sur Onirik

Collection Azur : septembre 2016
Collection Azur : mars 2016
Collection Azur : juin 2016
Collection Azur : mai 2016
Collection Azur : février 2016
Collection Azur : décembre 2015
Collection Azur : novembre 2015
Collection Azur : août 2015
Collection Azur : juillet 2015
Collection Azur : juin 2015
Collection Azur : avril 2015
Collection Azur : mai 2015
Collection Azur : novembre 2014
Collection Azur : septembre 2014
Collection Azur : octobre 2014
Collection Azur : mai 2014
Collection Azur : août 2014
Collection Azur : juillet 2014
Collection Azur : avril 2014
Collection Azur : mars 2014
Collection Azur : octobre 2013
Collection Azur : janvier 2014
Collection Azur : décembre 2013
Collection Azur : août 2013
Collection Azur : novembre 2013
Collection Azur : septembre 2013
Collection Azur : juillet 2013
Collection Azur : juin 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : avril 2013
Collection Azur : mars 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : février 2013
Collection Azur : janvier 2013
Collection Azur : novembre 2012
Collection Azur : décembre 2012
Collection Azur : septembre 2012
Collection Azur : août 2012
Collection Azur : octobre 2012
Collection Azur : juin 2012
Collection Azur : mai 2012
Collection Azur : juillet 2012
Collection Azur : mars 2012
Collection Azur : février 2012
Collection Azur : janvier 2012
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : octobre 2011
Collection Azur : septembre 2011
Collection Azur : novembre 2011
Collection Azur : août 2011
Collection Azur : juin 2011
Collection Azur : mai 2011
Collection Azur : février 2011
Collection Azur : mars 2011
Collection Azur : octobre 2010
Collection Azur : novembre 2010
Collection Azur : janvier 2011
Collection Azur : août 2010
Collection Azur : septembre 2010
Collection Azur : juin 2010
Collection Azur : juillet 2010
Collection Azur : avril 2010
Collection Azur : mars 2010
Collection Azur : février 2010
Collection Azur : janvier 2010
Collection Azur : décembre 2009
Collection Azur : novembre 2009
Collection Azur : octobre 2009
Collection Azur : septembre 2009
Collection Azur : juillet 2009
Collection Azur : juin 2009
Collection Azur : mai 2009
Collection Azur : avril 2009
Collection Azur : février 2009
Collection Azur : mars 2009
Collection Azur : janvier 2009
Collection Azur : décembre 2008
Collection Azur : novembre 2008
Collection Azur : octobre 2008
Collection Azur : août 2008
Collection Azur : juin 2008
Collection Azur : juillet 2008
Collection Azur : mai 2008
His unknown heir - Avis -
Proud Greek, Ruthless Revenge - Avis +
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
L'auteur Nancy Marçon
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr