Onirik
Collection Azur : septembre 2010
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le samedi 16 octobre 2010.
Editeur : Harlequin

L’héritier du prince Lynne Graham

JPEG - 6.5 ko
L’héritier du prince

Présentation de l’éditeur

Lorsqu’elle comprend que le prince Jasim al Rais ne l’a épousée que parce qu’elle portait son enfant, Elinor décide de fuir le royaume du Quaram du jour au lendemain. Hélas, quelques mois plus tard, alors qu’elle pensait avoir réussi à échapper à la colère du cheikh, elle est bouleversée en découvrant que le milliardaire qui a racheté l’entreprise où elle travaille n’est autre que Jasim. Pour elle, il n’y a aucun doute : s’il l’a retrouvée, c’est uniquement pour récupérer son fils, l’unique héritier du trône...

Avis de Valérie : avis +/-

Les histoires des princes du Moyen-Orient ne fascinent pas les Françaises. Mais comme tout, lorsque c’est bien écrit, cela reste agréable à lire. Lynne Graham possède son métier, mais elle est restée coincée avec un personnage de jeune vierge orpheline qu’elle a souhaité émanciper un brin, sans y arriver. Bien qu’écrit en 2009, on a le sentiment que la trame se déroule dans les années 80.

Elinor a trop de qualités pour en faire un personnage crédible, et a des réactions de oie blanche qui la desservent. Et ce n’est pas le personnage masculin - désagréable au possible - qui va rattraper l’avis mitigé que nous avons, tant il va la persécuter.

Les lectrices abonnées ou possédant une expérience de la vie suffisante trouveront ce roman d’une lecture totalement dispensable. Éventuellement, les jeunes filles pourraient se retrouver dans certaines des réactions de la jeune femme... mais trouveront ailleurs des romans courts de bien meilleure qualité.


Un irrésistible rival de Lucy Gordon

JPEG - 16.2 ko
Un irrésistible rival

Présentation de l’éditeur

Alors qu’elle était enchantée à l’idée de faire enfin la connaissance de Salvatore Veretti, le cousin de son mari disparu, Helena est bouleversée par l’accueil que lui réserve le bel Italien à son arrivée à Venise. Loin de se réjouir de sa présence, il l’accuse d’être une manipulatrice et de ne s’être mariée que clans le but d’hériter de l’empire familial. Furieuse d’être insultée de la sorte, Helena décide de tout mettre en oeuvre pour prouver à cet homme arrogant qu’elle n’est pas celle qu’il pense...

Avis de Valérie : avis +

Nous comptons souvent les points avec les sorties mensuelles des romans courts de la collection Azur. Celui-ci est comptabilisé sans contexte dans les très bons ! Mais ce qui change un peu, c’est que l’auteur aurait pu en faire un Prelud’ tant les émotions sont nuancées et bien décrites et que l’attrait principal n’est pas la fortune des protagonistes ou leur grande beauté, mais leurs sentiments contradictoires, leur réflexion sur leur existence...

Helena est un beau personnage féminin qui malgré ses blessures réelles, arrive à donner la dragée haute au macho et richissime vénitien. Ce dernier à tout du goujat, mais son intelligence lui permet de se rendre compte de ses erreurs, et à revoir son attitude afin de rechercher une vraie évolution de son caractère.

Le troisième personnage est Venise ou plutôt ses verreries de l’ile de Murano qui sont suffisamment bien explicitée pour donner vraiment envie d’en savoir plus.

Lucy Gordon s’ouvre peut-être à plus de subtilité et pourrait alors fournir des romances plus longues pour le plus grand plaisir des lecteurs, même si tout n’est pas parfait !


Son précieux secret de Lynn Raye Harris

JPEG - 5.6 ko
Son précieux secret

Présentation éditeur

Arrêtée injustement aux frontières du Montebianco, Lily est prise de panique lorsque l’intimidant Nico Cavelli, le prince du royaume, surgit dans sa cellule. Car, si leur aventure n’a duré que quelques jours, elle n’en a pas moins bouleversé sa vie, lui laissant un souvenir inaltérable de ces instants magiques. Et même si, à son grand soulagement, Nico semble avoir totalement oublié leur incroyable nuit d’amour, elle ne peut s’empêcher de redouter qu’il ne découvre son précieux secret...

Avis de Kamana : avis +

Tout bonnement divin !
Cette romance ravira toutes les amoureuses de la collection. Le personnage de Nico est d’une complexité rare, perturbante, voir haïssable souvent ! Son statut de futur roi du Montebianco ne lui laisse que peu d’occasions de montrer sa véritable personnalité, l’être sensible et surtout blessé qu’il est au fond. Liliana va accepter des répliques et une ligne de conduite imposée par Nico que peu de femmes auraient pu supporter mais depuis qu’il a découvert son secret, a-t-elle vraiment le choix ?

Une romance bien écrite avec un récit et aux dialogues prenants. Nous nous trouvons face à une incapacité de fermer le livre sans savoir le mot de la fin.

Un amour inoubliable de Caroline Anderson

Présentation éditeur

Pour Isabel, revoir Will Thompson, l’amour de ses dix-huit ans, est un véritable choc. Même si douze ans ont passé depuis leur idylle, l’attirance qu’elle ressent pour lui est, hélas, toujours intacte. Pourtant, à l’époque, Will lui a brisé le cœur. N’a-t-elle pas compris la leçon ?

Avis de Kamana : avis +/-

Que c’est agaçant de lire une histoire de ce genre !

Ils s’aiment c’est incontestable, même après toutes ces années et après une trahison. Le décor est planté, elle riche entrepreneur, voir requin dans le monde de la finance et lui père de deux enfants, veuf et agriculteur. Deux mondes les séparent et pourtant l’attirance, le désir et surtout l’amour vont les rapprocher.

Au jeu du chat et de la souris des sentiments, ce livre nous entraîne vers une inexorable fuite soit de l’un soit de l’autre des personnages en fonction des moments de l’histoire ! Bon passons sur ce constat. Mais là où tout est gâché est une fin des plus banales, bâclées. Le peu d’émotions que l’auteur avait réussi à nous insuffler retombent d’un coup.

Nous dirons donc qu’il vaudrait mieux commencer ce livre par le deuxième tome pour rester sur un délicieux sentiment de satisfaction.


Un troublant retour de Cathy Williams

JPEG - 5.5 ko
arton10290

Présentation éditeur

Lorsqu’elle croise son grand amour, le bel Alessandro Caretti, après des années de silence, Megan est bouleversée. D’autant qu’il est accompagné d’une sublime créature qu’il lui présente comme sa fiancée. Tout à fait le type de femme qu’il lui reprochait de ne pas être, à l’époque. Le genre de femme, sans doute, pour laquelle il l’avait quittée du jour au lendemain.... Mais, à la grande surprise de Megan, Alessandro profite de l’absence de sa compagne pour la supplier d’accepter un dernier rendez-vous, en souvenir du passé...

Avis de Kamana : avis +/-

Une rupture, des retrouvailles quelques années après et la magie de la passion qui opère toujours, nous voici face à une situation récurrente de cette collection. Parfois l’histoire est franchement délicieuse et parfois la sauce ne prend pas. Tel est le cas de cette romance où la narration ne donne pas de poids à la situation avec un texte parsemé d’erreurs de conjugaison. Le pire ! Devoir relire certains passages et ce, plusieurs fois pour savoir quel personnage parle. L’auteur passe de Megan à Alessandro dans le même paragraphe semant la zizanie dans le cheminement de l’histoire !

Les personnages se jettent à la figure tout le mal qu’ils ont subi des années auparavant et même s’ils s’aiment ne feront que se déchirer tout le long du livre pour enfin d’un coup se jeter dans les bras l’un de l’autre ! Oui ce sont ces situations qui font la force de ces romans mais même la carrure et la virilité du beau Alessandro ne viendront sublimer l’histoire.

Vous passerez un moment agréable mais sans plus !


Une insupportable proposition de Kate Walker

JPEG - 6.2 ko
Une insupportable proposition

Présentation de l’éditeur

Lucy est prête à tout pour récupérer son fils après des mois de séparation. A tout, même à affronter l’impitoyable Ricardo Emiliani, l’homme qu’elle a épousé quelques mois plus tôt et qui l’empêche désormais de voir son enfant, l’unique héritier des Emiliani. Mais si, après la violente dispute qui les a opposés, elle appréhendait son retour à la Villa San Felice, jamais elle n’aurait imaginé que Ricardo la méprisait au point de lui faire une proposition aussi humiliante qu’inacceptable...

Avis de Swolen : avis+/-

Sept mois après avoir abandonné sans prévenir son mari et son bébé, Lucy revient dans la demeure qu’elle a partagé avec Ricardo, incapable de rester éloignée plus longtemps de son enfant.

On peut dire qu’au début du roman, l’ambiance est perturbante. Ricardo voue une haine terrible envers Lucy. Au fur et à mesure de ces retrouvailles électriques, ressort le passé commun du couple et les raisons de la fuite de Lucy. Les scènes en huis-clos s’enchaînent et peu à peu, la colère et la haine font place à la compréhension et l’attention, afin de faire éclater au grand jour les sentiments enfouis.

Ce roman est divertissant, cependant on peut reprocher une trop grande répétition des sentiments des personnages et une résolution de leurs conflits trop rapide et sans surprise. C’est sans doute loin d’être l’un des meilleurs romans de Kate Walker même si l’histoire reste plaisante.


Mariée pour l’honneur de Penny Jordan

JPEG - 5.9 ko
Mariée pour l’honneur

Présentation de l’éditeur

Alors que, des années plus tôt, elle a fui le Fortenegro pour échapper à ses coutumes archaïques, Ionanthe est forcée d’y retourner pour s’occuper de l’héritage de sa sœur disparue. Hélas, alors qu’elle pensait limiter sa visite à quelques jours, elle découvre, bouleversée, qu’elle est tombée dans un piège : selon la tradition, pour laver l’honneur de sa famille, elle va devoir prendre la place de sa sœur infidèle auprès de son époux...le ténébreux prince Max, un homme froid et insensible qu’elle méprise profondément.

Avis de Marnie : avis +

Auteur phare depuis près de trois décennies de la collection Azur, on aurait pu penser que Penny Jordan se cantonnerait à une intrigue classique, surtout à la lecture de la quatrième de couverture : royaume européen de pacotille dont les traditions archaïques frôlent le ridicule, et mariage forcé à cause d’un honneur bafoué. Or, nous sommes rapidement bluffés par le savoir-faire de l’auteur qui lui fait exploiter magistralement les possibilités du format court. De plus, elle utilise des thèmes modernes et ce roman prouve à quel point son oeuvre a évolué, quand on voit les préoccupations "économiques" de nos deux héros.

Plus subtilement, il est intéressant de constater que loin de la vision des couples des années 80 façon "Azur", c’est à dire, le tycoon puissant et protecteur qui avec une compréhension marquée, laisse son épouse avoir une occupation, Max, lui cherche plus une partenaire pour l’aider qu’une potiche intelligente. Il tombe même amoureux lorsqu’il s’aperçoit qu’elle partage ses inquiétudes et sa vision de l’avenir. Nous ajoutons des scènes sensuelles très explicites pour cette collection et nous avons une réussite totale du genre à vous proposer ici !


Trompeuse réputation de Kate Hewitt

JPEG - 6.2 ko
Trompeuse réputation

Présentation de l’éditeur

Malgré le physique avantageux du richissime Demos Atrikes, Althea n’ aucune envie d’épouser cet homme troublant. Après tout, elle le connaît à peine et, même s’il éveille en elle des émotions qu’elle pensait enfouies à tout jamais, il ne pourra jamais effacer le douloureux passé qui la hante nuit et jour. Pourtant, a-t-elle le choix ? Car son père, épuisé par les scandales qui ne cessent d’éclater autour d’elle, exaspéré par sa réputation sulfureuse, exige qu’elle se marie, sous peine de lui retirer son héritage...

Avis de Marnie : avis +

En 1978, avec les premiers romans traduits en français dans la collection Azur, on osait à peine prononcer le mot viol. Nos héroïnes étaient victimes d’attouchements sexuels, de tentatives de viol par des méchants petits amis abusifs, ou encore quelques années plus tard, elles subissaient un viol, devenaient frigides jusqu’à l’arrivée du héros qui à force de compréhension pendant 150 pages, parvenaient à leur faire éprouver du plaisir au dernier chapitre. Il est donc étonnant de voir à quel point le sujet est traité d’une façon nettement plus réaliste de nos jours. Althea est loin d’être une pauvre victime que le héros va sauver d’un sort pire que la mort, c’est à dire : de rester une vieille fille...

En effet, la jeune femme est une victime réaliste. Instable, allumeuse professionnelle pour se prouver le contrôle qu’elle a sur elle-même, se laissant aller à des relations sexuelles éphémères pour se prouver qu’elle est normale, faisant payer ses proches pour ce qu’elle a vécu, en échec scolaire, montrant des signes de mutilation... et surtout éprouvant des sentiments très troubles et dérangeants à propos des épreuves vécues, la complexité de son caractère est extrêmement bien mis en lumière. Loin d’être la représentation du sauveur fort et impitoyable que l’on pourrait croire, la vulnérabilité de Demos sonne là encore très juste. D’ailleurs, le final en demi-teinte est lui-aussi plus qu’étonnant dans cette collection. Nous avons l’impression que nos deux héros sont plus une béquille l’un pour l’autre, que deux êtres guéris grâce à la force d’un amour indestructible.

En tout cas, cela n’est pas étonnant que l’éditeur canadien ait fait paraître en omnibus une romance de Kate Hewitt... en compagnie de Melanie Milburne, tant leurs univers ont des points communs ! Nouvel auteur très prolifique depuis seulement 2008, cette jeune écrivain à peine trentenaire, épouse d’un pasteur anglican et mère de quatre enfants, est incontestablement à suivre !


Fiche technique

Format : poche
Pages : 151
Editeur : Harlequin
Collection : Azur
Sortie : 1er septembre 2010
Prix : 3,85 €


A lire aussi sur Onirik

Collection Azur : septembre 2016
Collection Azur : mars 2016
Collection Azur : juin 2016
Collection Azur : mai 2016
Collection Azur : février 2016
Collection Azur : décembre 2015
Collection Azur : novembre 2015
Collection Azur : août 2015
Collection Azur : juillet 2015
Collection Azur : juin 2015
Collection Azur : avril 2015
Collection Azur : mai 2015
Collection Azur : novembre 2014
Collection Azur : septembre 2014
Collection Azur : octobre 2014
Collection Azur : mai 2014
Collection Azur : août 2014
Collection Azur : juillet 2014
Collection Azur : avril 2014
Collection Azur : mars 2014
Collection Azur : octobre 2013
Collection Azur : janvier 2014
Collection Azur : décembre 2013
Collection Azur : août 2013
Collection Azur : novembre 2013
Collection Azur : septembre 2013
Collection Azur : juillet 2013
Collection Azur : juin 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : avril 2013
Collection Azur : mars 2013
Collection Azur : mai 2013
Collection Azur : février 2013
Collection Azur : janvier 2013
Collection Azur : novembre 2012
Collection Azur : décembre 2012
Collection Azur : septembre 2012
Collection Azur : août 2012
Collection Azur : octobre 2012
Collection Azur : juin 2012
Collection Azur : mai 2012
Collection Azur : juillet 2012
Collection Azur : mars 2012
Collection Azur : février 2012
Collection Azur : janvier 2012
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : décembre 2011
Collection Azur : octobre 2011
Collection Azur : septembre 2011
Collection Azur : novembre 2011
Collection Azur : août 2011
Collection Azur : juin 2011
Collection Azur : mai 2011
Collection Azur : février 2011
Collection Azur : mars 2011
Collection Azur : octobre 2010
Collection Azur : novembre 2010
Collection Azur : janvier 2011
Collection Azur : août 2010
Collection Azur : mai 2010
Collection Azur : juin 2010
Collection Azur : juillet 2010
Collection Azur : avril 2010
Collection Azur : mars 2010
Collection Azur : février 2010
Collection Azur : janvier 2010
Collection Azur : décembre 2009
Collection Azur : novembre 2009
Collection Azur : octobre 2009
Collection Azur : septembre 2009
Collection Azur : juillet 2009
Collection Azur : juin 2009
Collection Azur : mai 2009
Collection Azur : avril 2009
Collection Azur : février 2009
Collection Azur : mars 2009
Collection Azur : janvier 2009
Collection Azur : décembre 2008
Collection Azur : novembre 2008
Collection Azur : octobre 2008
Collection Azur : août 2008
Collection Azur : juin 2008
Collection Azur : juillet 2008
Collection Azur : mai 2008
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
L'auteur Nancy Marçon
Son site :
Sa fiche
L'auteur Swolen
Son site : Forum Boulevard des Passions
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr