Onirik
Collection Blanche : février 2011
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le dimanche 27 février 2011.

Deux histoires qui se lisent avec plaisir, même si le premier récit est d’un niveau bien au-dessous du suivant...



Editeur : Harlequin

Un si troublant confrère de Lucy Clark

JPEG - 5.4 ko
Un si troublant confrère

Présentation de l’éditeur

Pour tourner la page après une séparation douloureuse, le Dr Melora Washington accepte un poste à Tarpanii, un petit village du bush australien. Loin de l’agitation de la grande ville, elle pourra, espère-t-elle, se ressourcer, et exercer en toute sérénité son métier de chirurgien, qu’elle aime tant. Mais à peine arrivée, elle tombe sous le charme du très sexy Daniel Tarvon, son nouveau collègue - un homme en tous points semblable à celui qui l’a trahie - exactement le type d’homme qu’elle s’est promis d’éviter...

Avis de Marnie : avis -

Décidément, Lucy Clark ne parvient pas à convaincre avec sa série sur cette petite île "en guerre" en plein milieu du Pacifique (et non dans le bush australien, à moins que ce pays soit soudain en conflit armé ?). Bien que ce soit une très bonne idée de départ, que ces médecins australiens viennent en aide à une population en souffrance, la description des "indigènes" vire au ton paternaliste de l’occidental venu donner des leçons au bon sauvage qui lui, a tout compris de la vraie vie.

Contrairement au précédent roman de Lucy Clark qui était tout de même nettement meilleur que celui-ci, le pays est en guerre sauf que nous ne verrons l’ombre du moindre danger durant tout le récit, ce qui est somme toute paradoxal...

Vous ajoutez à ce contexte manichéen et peu crédible, une histoire sentimentale des plus démodées et manquant singulièrement de relief... et vous vous retrouvez dans le superficiel et l’anodin, entre un homme qui a perdu son épouse et qui a souffert, une femme qui a été malade et qui a souffert et qui sont attirés l’un vers l’autre mais ne veulent pas de liaison.

Nous ne comprenons jamais vraiment la raison de toutes ces hésitations. Heureusement, une adorable petite fille de cinq ans réconcilie tout le monde en parlant comme si elle suivait les cours d’hypokhâgne. Deux jours après la lecture, vous aurez totalement oublié cette histoire !


L’unique amour du Dr Taylor d’Emily Forbes

Présentation de l’éditeur

Conscient que sa carrière, à laquelle il s’est jusqu’alors consacré corps et âme, lui a coûté son mariage, le Dr Sam Taylor est bien décidé à tout faire pour reconquérir son épouse Juliet, qu’il n’a jamais cessé d’aimer, même s’il l’a poussée, par son égoïsme, à demander le divorce. Mais alors qu’il s’interroge sur la meilleure façon de regagner sa confiance, Sam se voit soudain proposer la promotion dont il rêve depuis longtemps. Peut-il accepter sans risquer de perdre à jamais la femme de sa vie ?

Avis de Marnie : avis +

Emily Forbes possède de très bonnes idées plutôt originales, toutefois, il lui manque souvent une vraie maîtrise de son sujet. Ici, pour notre plus grand plaisir, elle nous livre un récit bouleversant et passionnant et réussit la performance de jouer avec toutes les possibilités du format court.

Pour un roman de la collection Blanche, il est étrange au départ de constater qu’aucun de nos deux héros ne fait partie du corps médical. Oui, une fois de plus, la quatrième de couverture est erronée. Sam Taylor est officier de marine et non médecin...

L’introduction est parfaite : Juliet attend devant le Palais de Justice Sam pour officialiser leur divorce. Par de minuscules flash-backs tout au long du récit, nous apprendrons qu’elle ne pouvait supporter le choix de vie que lui avait imposé Sam, déménagements incessants au gré de ses mutations.

Lui, de son côté, accepte cette séparation criant à l’injustice. Il a tenté une vie sédentaire mais exècre le fait de rester dans un bureau. Leur choix d’existence étant incompatible, ils divorcent à l’amiable.

Or, depuis quelques semaines, Juliet, nauséeuse, se sent faible... Si vous faites comme moi, vous lèverez les yeux au ciel en se disant : encore un bébé qui va tout remettre en question. Seulement pas du tout ! Dès le second chapitre, nous voici plongés au coeur d’un drame, vécu de l’intérieur.

Contrairement à la plupart des "romances" sur la maladie, c’est l’évolution au jour le jour qui nous est racontée avec des détails saisissants de vérité, ni rose, ni enjoués [1].

Comment une mère "malade" qui soudain se retrouve seule pour élever deux très jeunes enfants peut trouver les ressources et la force de se battre, certes, mais aussi de se lever le matin pour leur préparer le déjeuner ou simplement le courage de prendre une douche...

La scène la plus impressionnante est celle où Juliet est obligée de se confier à son ex-mari, qui s’attend à tout sauf à cela. Du tragicomique qui sonne incroyablement juste !


Un adorable secret de Brenda Harlen

JPEG - 4.9 ko
Un adorable secret

Présentation de l’éditeur

Revoir Cameron Turcotte est un véritable choc pour Ashley. Car le garçon rebelle qu’elle a jadis passionnément aimé, au point qu’elle rêvait d’avoir un enfant de lui, est devenu un médecin brillant, et un homme très séduisant ! Elle aussi a changé, depuis leur rupture. Elle n’est plus la jeune fille naïve d’autrefois, mais une jeune femme accomplie qui, même si elle n’a pas encore trouvé l’âme sœur, n’a pas pour autant renoncé à son désir d’être mère. Un désir que Cameron, contre toute attente, lui propose bientôt d’exaucer en devenant le père de son enfant...

Avis de Marnie : avis -

Brenda Harlen est un bon auteur... puisque c’est son écriture aisée et son

JPEG - 8.6 ko
Sandra Dee

style naturel qui sauve cette histoire poussive du naufrage. N’en avez-vous pas assez jusqu’à l’overdose de ces femmes qui n’ont même pas encore trente ans et qui se ruent dans des centres de fécondation in vitro pour réaliser leur rêve ?

Nous revoici dans la même petite ville américaine interchangeable avec une héroïne elle-aussi américaine interchangeable, malheureuse en amour, valeureuse et méritante, image de la fameuse Sandra Dee des années 60 [2]. Il ne lui manque qu’un bandeau sur la tête et une robe vichy. Elle est si parfaite qu’elle en devient superficielle.

Justement, c’est le problème, le sujet commence sérieusement à dater, tous les auteurs en ont fait le tour et cette histoire ressemble à des centaines d’autres sans qu’une once d’originalité ne vienne mettre un peu d’humeur et d’humour dans ce récit.

Entre la soeur et la cousine de l’une et les parents et l’enfant de l’autre qui viennent tour à tour ou en même temps jouer les bonnes fées, l’habituelle fête foraine, et le malentendu final avec la méchante maman qui vient jouer les trouble-fêtes, quel ennui avec toutes ces situations attendues ! De plus, si vous appréciez les précisions médicales ou les tensions autour de ces histoires cataloguées "Blanche", vous serez déçus par la pauvreté du contexte, où Brenda Harlen a été pêcher sur Google deux ou trois petites informations que tout un chacun connait.

Les séries médicales ont porté un rude coup à ces gentils scénarios. Là encore, les Américaines commencent à prendre un sérieux retard comparées aux auteurs de Grande-Bretagne et de l’hémisphère sud.

Le médecin des Highlands de Judy Campbell

Présentation de l’éditeur

Lorsqu’elle apprend que son ex-fiancé, Jack McLennan, vient d’accepter un poste dans le petit cabinet médical où elle travaille, près de Glasgow, Sally est stupéfaite. Stupéfaite et furieuse, car leur rupture a été pour le moins houleuse, et elle n’a aucune envie d’avoir affaire à lui au quotidien. Pourquoi donc est-il revenu, alors qu’il y a cinq ans à peine, il n’avait pas hésité à l’abandonner pour aller poursuivre la brillante carrière qui s’offrait à lui en Australie ? Et pourquoi, alors même qu’elle est sur le point d’épouser un autre homme, ne peut-elle s’empêcher d’espérer qu’il est revenu... pour elle ?

Avis de Marnie : avis +/-

Judy Campbell souffre étrangement du syndrome contraire de l’auteur précédente, elle soigne aux petits oignons un contexte riche et intéressant, en oubliant quelque peu qu’elle n’a pas de scénario qui tienne la route.

Jack paraît aussi instable qu’incohérent, revenu soi-disant en Ecosse pour soutenir moralement son frère "fragile" qui poursuit des études universitaires, frère que nous ne verrons jamais et dont il ne sera jamais plus question. Que penser de son attitude lui qui fait tout pour que Sally retombe dans ses bras, et qui à chaque fois se défile assez lamentablement lorsque cela devient sérieux, ce qui ne le rend pas franchement sympathique.

Quant au fiancé choisi par Sally, en une scène nous doutons de la santé mentale de la jeune femme d’avoir pensé vivre son existence avec un pareil énergumène.

Heureusement, comme il est indiqué ci-dessus, l’auteur met en place des péripéties pleine de tension mettant en relief les qualités de la médecine rurale en Ecosse qui retiendront notre attention jusqu’à la fin. Judy Campbell possède ce ton réaliste et adulte qui apporte le petit plus à cette histoire qui aurait mérité juste que l’intrigue sentimentale soit aussi bien construite que le reste !


Rendez vous avec toi de Karen Rose Smith

GIF - 10.8 ko
Rendez-vous avec toi

Présentation de l’éditeur

Entre Raina et Shep McGraw, le coup de foudre est immédiat. Mais quand, très vite, Shep lui propose de venir s’installer dans son ranch, où vivent aussi Manuel, Roy et Joey, les trois orphelins qu’il a adoptés, Raina n’est pas certaine d’être capable d’assumer au pied levé le rôle de maman. Mais, surtout, elle s’interroge : Shep l’aime-t-il pour elle-même, ou cherche-t-il avant tout à offrir un foyer stable à ses enfants ?

Avis de Na Dia : avis +

Shep, cow-boy solitaire, adopte trois enfants et tombe sous le charme de Raina, ORL et veuve depuis une dizaine d’années. Une rendez-vous et une après midi de passion auront suffit à chambouler la vie de ce des personnages attachants.

Deux héros émouvants et vrais, une trame très bien écrite avec tout ce qu’il faut de sentiments pour en faire une belle histoire d’amour.

Le bonheur d’une sage femme de Fiona McArthur

Présentation de l’éditeur

Brun, viril, terriblement séduisant... Le Dr Leonardo Durante, pédiatre de renom, est un célibataire très convoité, et très jaloux de sa liberté. Aussi Tamara ne se fait-elle guère d’illusions sur L’avenir de leur relation ; il se lassera d’elle, se dit-elle, comme il s’est lassé de ses précédentes conquêtes. Une inquiétude légitime, qui se mue en angoisse de chaque instant quand elle apprend, quelques mois à peine après le début de leur liaison, qu’elle attend un enfant de lui...

Avis de Na Dia : avis +/-

Ne vous fiez pas au résumé, point de liaisons sur plusieurs mois ni de grossesse dans ce livre. Nous suivons ici Leo & Tamara, deux héros que rien ne prédestinait à s’aimer.

Lui, Italien un brin macho, elle, Australienne et indépendante, vont apprendre à s’apprécier lors du mariage du frère de Leo avec la meilleure amie de Tamara.

Médecins tout les deux, ils vont devoir collaborer tout en élevant chacun leur fils respectif - Jack pour elle, Paulo pour lui - et faire face à une menace d’enlèvement qui plane sur leurs enfants.

Une histoire un peu tirée par les cheveux, bien écrite, mais qui aurait mérité d’être approfondie pour être plus crédible.


Fiche Technique

Format : poche
Pages : 310
Editeur : Harlequin
Collection : Blanche
Sortie : 15 février 2011
Prix : 6,25€

[1] au point qu’il faut prévenir ceux ou celles qui lisent de la romance pour "rêver" trouveront ce récit plombant et tragique

[2] souvenez-vous de Stockard Channing qui parodie cette pauvre actrice douce et blonde dans Grease, avec la fameuse chanson : Look at me, I’m Sandra Dee


A lire aussi sur Onirik

Collection Blanche : décembre 2015
Collection Blanche : décembre 2015
Collection Blanche : août 2015
Collection Blanche : avril 2015
Collection Blanche : juillet 2015
Collection Blanche : février 2015
Collection Blanche : décembre 2014
Collection Blanche : mai 2014
Collection Blanche : avril 2014
Collection Blanche : octobre 2013
Collection Blanche : mars 2013
Collection Blanche : décembre 2012
Collection Blanche : novembre 2012
Collection Blanche : octobre 2012
Collection Blanche : septembre 2012
Collection Blanche : août 2012
Collection Blanche : juin 2012
Collection Blanche : juillet 2012
Collection Blanche : mai 2012
Collection Blanche : mars 2012
Collection Blanche : avril 2012
Collection Blanche : février 2012
Collection Blanche : décembre 2011
Collection Blanche : novembre 2011
Collection Blanche : octobre 2011
Collection Blanche : septembre 2011
Collection Blanche : août 2011
Collection Blanche : juin 2011
Collection Blanche : mai 2011
Collection Blanche : avril 2011
Collection Blanche : janvier 2011
Collection Blanche : décembre 2010
Collection Blanche : novembre 2010
Collection Blanche : octobre 2010
Collection Blanche : septembre 2010
Collection Blanche : août 2010
Collection Blanche : juillet 2010
Collection Blanche : juin 2010
Collection Blanche : mai 2010
Collection Blanche : février 2010
Collection Blanche : avril 2010
Collection Blanche : mars 2010
Collection Blanche : janvier 2010
Collection Blanche : décembre 2009
Collection Blanche : novembre 2009
Collection Blanche : octobre 2009
Collection Blanche : juillet 2009
Collection Blanche : juin 2009
Collection Blanche : mai 2009
Collection Blanche : avril 2009
Collection Blanche : mars 2009
Collection Blanche : février 2009
Collection Blanche : janvier 2009
Collection Blanche : décembre 2008
Collection Blanche : novembre 2008
Collection blanche : août 2008
Collection blanche : juin 2008
Collection Blanche : mai 2008
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
L'auteur Nadia
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr