Onirik
Collection Blanche : juin 2011
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le dimanche 4 septembre 2011.
Editeur : Harlequin

Un irrésistible patient de Sarah Morgan

JPEG - 6.4 ko
Un irresistible patient

Présentation de l’éditeur

Je veux que tu sois le premier. Natasha n’a jamais oublié l’humiliation qu’elle a ressentie, dix ans plus tôt, quand Alessandro Cavalieri, prince héritier de San Savarre, l’a rejetée, alors qu’elle s’offrait à lui. Ni la promesse qu’elle s’est faite de lui faire regretter un jour de lui avoir brisé le coeur...

Mais aujourd’hui qu’il est son patient, elle se sent perdue. Va-t-elle pouvoir veiller sur Alessandro et vivre sous le même toit que lui, sans céder à l’attirance folle qu’il exerce toujours sur elle ?

Avis de Valérie : avis +

Quelle petite romance sympathique, bien écrite et rafraîchissante. L’auteur arrive surtout à nous surprendre grâce au caractère fantasque mais néanmoins sympathique de l’héroïne.

Lorsqu’elle accepte de servir d’infirmière en vue de rendre la monnaie de sa pièce à cet homme qui l’a humiliée adolescente, cela est traduit par une crédibilité des attitudes qui nous fait adhérer à l’histoire.

Deuxième bonne idée, une romance secondaire s’ébauche en parallèle, tout en s’étoffant au fur et à mesure. Elle prend suffisamment d’ampleur pour susciter l’intérêt du lecteur et attendre le second tome que nous espérons que l’éditeur publiera bientôt !

Idylle à l’hôpital de Gina Wilkins

Présentation de l’éditeur

Débordée par ses études de médecine, Haley n’a pas de temps à consacrer aux hommes. Encore moins à Ron Gibson, qu’elle a rencontré à la faculté et qui n’a de cesse de la provoquer depuis qu’ils travaillent ensemble à l’hôpital. Pourtant, elle ne peut empêcher son coeur de s’emballer chaque fois qu’il s’approche d’elle. Elle doit à tout prix se ressaisir. Mais comment résister à Ron, toujours plus complice, plus proche, plus... charmeur même ?

Avis de Valérie : avis +/-

Sympathique mais sans plus, le classicisme du traitement des personnages nous empêche de rentrer dans l’histoire même si le livre se lit rapidement.

Haley est la bucheuse sérieuse au contraire de Ron qui est séduisant et semble beaucoup plus léger qu’elle.

Pas inintéressant, mais passable, on se passera facilement de lecture, surtout si on le compare au premier livre.


La joie d’une infirmière de Wendy S. Marcus

JPEG - 4.9 ko
La joie d’une infirmière

Présentation de l’éditeur

Une minute, une heure, une nuit dans les bras du Dr Jared Padget : Allison, infirmière au Madrin Memorial, n’imaginait pas que cette parenthèse passionnée bouleverserait son existence à jamais. D’autant que Jared était supposé quitter l’hôpital ? et sortir de sa vie ? le lendemain de cette folle étreinte. Seulement voilà, le lien qui l’unit à Jared semble à présent plus solide que jamais. Car elle vient non seulement d’apprendre qu’il a décidé de rester au Memorial pour une nouvelle mission, mais elle a découvert qu’elle attend un enfant de lui...

Avis de Marnie : avis +/-

Un nouvel auteur est toujours intéressant à découvrir. Pour sa première romance, Wendy S. Marcus nous offre quelques bons moments, mais tombe également dans des travers qui agacent les lecteurs et gâchent quelque peu son travail.

Déjà, le contexte est plus que léger. Le langage médical semble dater d’il y a vingt ans, ce qui est un comble lorsque l’on sait que cet auteur était infirmière pendant de longues années avant de commencer à écrire.

Même si elle souhaitait laisser toute latitude à la romance pour se développer, l’ensemble paraît bien superficiel, et vous comme moi, auriez pu planter un décor aussi neutre.

Après, il y a le fameux détail qui tue : que penser d’une infirmière qui "pense" suite à la nuit passée avec le beau docteur, que le monsieur a mis "certainement" un préservatif (alors que lui croit qu’elle prend la pilule). Surtout, dans une profession médicale, nous nous demandons si nous avons à faire à des héros matures et intelligents...

Et ne pas savoir si votre partenaire met ou non un préservatif, j’avoue que cela me laisse stupéfaite que cette héroïne ne se soit rendue compte de rien. Peut-être faisait-elle sa liste de courses, les yeux fermés en pensant à l’Angleterre !

Heureusement, ce roman possède une vraie fraîcheur, avec un rythme soutenu, des personnages sympathiques avec aussi une vraie présence et une pointe d’originalité, puisque... le héros est marié et s’en fiche un peu de l’être. Il faudra certainement un second roman de cet auteur pour que notre opinion soit plus tranchée ! Donc, à surveiller...

Une attirance incontrôlable de Karen Rose Smith

Présentation de l’éditeur

Erika se l’est promis : jamais plus elle ne laissera un homme menacer le fragile équilibre qu’elle s’est construit avec sa petite Emily. Aussi est-elle résolue à ignorer l’attirance irraisonnée qu’elle éprouve pour le séduisant Dr Dillon Traub, son patron. Une décision qui prend des allures de défi, car cet homme qu’elle côtoie jour après jour, non content de lui faire une cour empressée, se révèle aussi attentionné que passionné. Et surtout, il fait battre son cœur plus vite, plus fort...

Avis de Marnie : avis -

D’accord, Karen Rose Smith n’est pas un mauvais auteur. Oui, cette romance se lit gentiment... mais quelle façon de faire démodée et passéiste. Toute la ville jette l’opprobre sur une fille-mère, que l’on accuse d’avoir fréquenté un homme que pour son argent et lorsqu’elle s’est fait abandonner par le type sans un regard en arrière, les rumeurs ont souligné que Erika a bien mérité ce qui lui arrive. Franchement, nous sommes en 2011 ! Même la traduction utilise des mots démodés comme si elle voulait se mettre au diapason d’un style qui a pris vingt-cinq ans de retard.

Le thème est archi-classique. Notre héros a perdu un enfant et a du mal à surmonter cette épreuve. Bonne surprise, il trouve sur son chemin la standardiste de son cabinet, qui a elle-même une petite fille qui va courir dans les bras de celui qu’elle va bientôt appeler papa.

Mais est-ce que Dillon pourra supporter de faire le pas supplémentaire pour gagner cette nouvelle chance de bonheur ? La réponse malheureusement n’apporte aucune surprise, ni même péripétie intéressante. Quant aux détails médicaux, ils n’existent carrément pas.

Anodin, légèrement ennuyeux avec un style plat et terne. Voici un roman qui n’est pas raté, ou agaçant, juste pas réussi !


La passion du Dr Kayla Morgan de Sharon Archer

JPEG - 6.2 ko
La passion du Dr Kayla Morgan

Présentation de l’éditeur

Si elle ignore pourquoi, en face de Tom Jamieson, elle perd systématiquement tous ses moyens, le Dr Kayla Morgan sait, en revanche, qu’elle doit à tout prix lutter contre les réactions insensées que cet homme mystérieux suscite chez elle. Depuis qu’elle s’est installée dans la petite ville de Dustin, elle ne s’est jamais sentie aussi vibrante, féminine, aussi... prête à aimer. Pourtant, elle ne le sait que trop bien : l’amour ne peut avoir sa place dans leur relation. Car dans six mois, elle sera repartie, loin, très loin de lui...

Avis de Marnie : avis +

Rien ne vaut le plaisir de découvrir un bon auteur. Ici, vous ne serez pas déçus, Sharon Archer a écrit quatre romances médicales depuis 2009. Ici, cette histoire paraît en même temps en Australie patrie actuelle de notre auteur (après une enfance idyllique en Nouvelle-Zélande et aux iles Fidji) et autres pays anglos-saxons y compris les Etats-Unis, et la France !

Franchement, une fois de plus, dire que les romances médicales de l’autre hémisphère sont les meilleures actuellement devient un pléonasme. Le ton est alerte, les dialogues sonnent juste et le questionnement des uns et des autres est tout à fait légitime et actuel.

Le récit est d’une simplicité limpide sans même plus de deux péripéties pour le relancer. Sharon Archer développe l’introspection de nos deux héros, personnages attachants et nuancés.

Il faut notamment souligner la fraîcheur et la modernité du caractère masculin qui évolue beaucoup dans la romance actuelle. La sensibilité est désormais une vertu que Tom n’hésite pas à mettre à nue avec un vrai courage qui fera fondre les lectrices.

Il faut ajouter que Sharon Archer a plus de vingt-cinq ans d’expérience en milieu médical et en plus, nous avons le droit à un récit documenté et passionnant.

Un auteur à suivre, bien évidemment !

Père malgré lui d’Alison Roberts

Présentation de l’éditeur

Quand Ellie Peters frappe à sa porte, le Dr Max McAdam n’a qu’une envie : protéger cette jolie jeune femme qui, seule et enceinte, semble désespérée. Aussi, lorsque l’heure de l’accouchement arrive et qu’il accompagne Ellie à l’hôpital, il s’entend lui proposer de se faire passer pour le père de son enfant. Une situation plutôt déroutante pour Max, qui se demande bientôt comment concilier sa vie de célibataire endurci et cette étrange fibre paternelle qu’il vient de se découvrir...

Avis de Marnie : avis +

La toute nouvelle trilogie intitulée Heart of rebels (soit Coeur de rebelles...) d’Alison Roberts tient une nouvelle fois ses promesses. Voici donc le premier tome, alors que le troisième volet sortira en juillet dans les pays anglo-saxons).

Mais bon, ce solide auteur (encore de l’hémisphère sud...) n’a plus rien à prouver. Ses romances médicales pointues quant au contexte possèdent un petit ton original que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Alison Roberts joue sur la corde dramatique et émotionnelle et évite deux écueils de taille : le mélodrame, mais aussi une trop grande faiblesse de l’héroïne, qui aurait pu agacer le lecteur.

En effet, la relation entre Max et Ellie semble au départ vraiment déséquilibrée, ce qui est souligné par l’attitude protectrice et agacée des deux amis de notre héros. Heureusement, Alison Roberts réussit à approfondir et faire évoluer les deux caractères, nuançant l’aspect chevalier blanc de Max, durcissant la fragile Ellie. L’histoire d’amour est charmante et attendrissante.

Toutefois, la différence du roman par rapport aux autres se situe à un autre niveau. Ainsi, le contraste entre la profession des trois amis (et héros de chacun des livres de la trilogie) et leur aspect motards "membres d’un gang" agressifs est vraiment amusant, mais ce qui retiendra l’intérêt, c’est la relation hors norme, fort bien décrite et approfondie entre Max et le bébé, obligé par un concours de circonstances de jouer au papa "kangourou", donc de porter contre sa peau ce nouveau-né.

Émouvant... et vraiment réussi ! En plus, vous aurez droit au second volume au mois de juillet !


Fiche Technique

Format : poche
Pages : 310
Editeur : Harlequin
Collection : Blanche
Sortie : 15 juin 2011
Prix : 6,25 €


A lire aussi sur Onirik

Collection Blanche : décembre 2015
Collection Blanche : décembre 2015
Collection Blanche : août 2015
Collection Blanche : avril 2015
Collection Blanche : juillet 2015
Collection Blanche : février 2015
Collection Blanche : décembre 2014
Collection Blanche : mai 2014
Collection Blanche : avril 2014
Collection Blanche : octobre 2013
Collection Blanche : mars 2013
Collection Blanche : décembre 2012
Collection Blanche : novembre 2012
Collection Blanche : octobre 2012
Collection Blanche : septembre 2012
Collection Blanche : août 2012
Collection Blanche : juin 2012
Collection Blanche : juillet 2012
Collection Blanche : mai 2012
Collection Blanche : mars 2012
Collection Blanche : avril 2012
Collection Blanche : février 2012
Collection Blanche : décembre 2011
Collection Blanche : novembre 2011
Collection Blanche : octobre 2011
Collection Blanche : septembre 2011
Collection Blanche : août 2011
Collection Blanche : mai 2011
Collection Blanche : avril 2011
Collection Blanche : février 2011
Collection Blanche : janvier 2011
Collection Blanche : décembre 2010
Collection Blanche : novembre 2010
Collection Blanche : octobre 2010
Collection Blanche : septembre 2010
Collection Blanche : août 2010
Collection Blanche : juillet 2010
Collection Blanche : juin 2010
Collection Blanche : mai 2010
Collection Blanche : février 2010
Collection Blanche : avril 2010
Collection Blanche : mars 2010
Collection Blanche : janvier 2010
Collection Blanche : décembre 2009
Collection Blanche : novembre 2009
Collection Blanche : octobre 2009
Collection Blanche : juillet 2009
Collection Blanche : juin 2009
Collection Blanche : mai 2009
Collection Blanche : avril 2009
Collection Blanche : mars 2009
Collection Blanche : février 2009
Collection Blanche : janvier 2009
Collection Blanche : décembre 2008
Collection Blanche : novembre 2008
Collection blanche : août 2008
Collection blanche : juin 2008
Collection Blanche : mai 2008
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr