Onirik
Frieda - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 16 mai 2021.

Une biographie romancée de celle qui a inspiré le célèbre personnage de Lady Chatterley



Editeur : Pocket

roman de Annabel Abbs

Présentation de l’éditeur

Elle s’appelle Frieda von Richthofen. Cette jeune baronne allemande vit à Nottingham, mariée à un professeur austère et pudibond. Jusqu’à ce jour de 1912 où elle commet l’irréparable : elle quitte son mari et ses trois enfants pour vivre sa passion avec son amant, à Munich. Dans cette ville bruissante d’avant-gardes, la liberté des mœurs l’invite enfin au plaisir, dans les bras d’un disciple de Freud.

Cette relation va donner naissance à l’un des plus grands scandales de son temps et quelques années plus tard, sa relation avec D.H. Lawrence inspirera le très sulfureux roman L’Amant de Lady Chatterley. Passée d’épouse et mère à maîtresse et muse, la scandaleuse paiera cependant chèrement le prix de sa liberté...

Avis de Claire

Frieda von Richthofen, issue d’une famille allemande ancienne, noble mais désargentée, n’a que 18 ans lorsqu’elle épouse un vieux garçon anglais, Ernest Weekley, professeur d’université, gratte-papier austère et maladivement prude. Un tempérament qui ne correspond pas à celui de la jeune fille, solaire et pleine de vie. La maternité comble un temps ses attentes et son féroce besoin d’aimer et d’être aimée. Mais Frieda aspire aussi à autre chose, qu’elle ne parvient pas à identifier.

Lors d’un séjour à Munich, chez l’une de ses soeurs, elle fait la connaissance du très controversé Docteur Otto Gross, disciple d’un nouveau médecin viennois aux idées révolutionnaires, un certain docteur Freud. D’après lui, l’épanouissement sexuel serait la clef du bonheur. Otto n’hésite d’ailleurs pas à mettre en pratique lui-même ses théories sur ses patientes, en adepte convaincu de ce qu’il appelle "l’amour libre". Frieda est conquise, amoureuse, désinhibée. Mais sa passion pour Otto ne peut résister à la distance qui les sépare, malgré les ardentes missives qu’il lui envoie.

Attentive au moindre signe, Frieda remarque assez vite la fascination qu’elle exerce sur un des élèves de son mari, un dénommé D. H. Lawrence, aspirant écrivain. Il a déjà publié un roman, et se met en quête de son prochain sujet. Frieda le séduit non sans peine, car le jeune homme refuse toute forme de tromperie. Leur passion s’enflamme quand il reconnait en Frieda sa muse. Elle lui ouvre des perspectives insondables, il puise la matière de ses livres jusqu’aux tréfonds de son âme, la laissant sans forces. Rapidement, il lui demande de tout quitter pour lui...

Frieda est le second roman publié de la très talentueuse Annabel Abbs. Si la phrase d’accroche du livre "la véritable histoire de Lady Chatterley" est réductrice, ce n’en est pas moins une réalité. Frieda von Richthofen a éveillé à la sensualité un jeune écrivain qui a exploité cette thématique pour un roman audacieux dont il publiera trois versions. Mais Frieda est dans toute son oeuvre, notamment sous la figure maternelle. Annabel Abbs nous montre constamment le déchirement d’une femme qui a dû laisser derrière elle ses trois enfants. Non par choix, mais parce que son mari avait coupé les liens, leur faisant croire qu’elle ne les aimait plus, voire qu’elle était morte.

Sans cesse, Frieda doit se battre contre ses démons, résister. D. H. Lawrence l’entraîne presque malgré elle dans une relation autodestructrice, violente, désespérée mais incroyablement créative. A l’instar du mari, l’amant exige également qu’elle sacrifie ses enfants, une muse doit être au service exclusif de celui qu’elle inspire. Annabel Abbs restitue ainsi l’image de Frieda, non comme une mère qui a volontairement abandonné sa progéniture, mais qui a été contrainte de le faire, par les hommes de son entourage. Ce sera la grande souffrance de sa vie, d’autant qu’elle ne peut renoncer à son amant, qu’elle finira par épouser dans un scandale retentissant.

D.H. Lawrence est bien plus célèbre en Grande-Bretagne qu’il ne l’est en France, où plus de mille ouvrages lui ont été consacrés. Son oeuvre et sa vie fascinent. Annabel Abbs s’est appuyée sur cette riche bibliographie, ainsi que sur des lettres originales, et d’autres raretés conservées à la British Library. De ce travail méticuleux est née cette biographie romancée mais bien documentée, et remarquablement bien écrite, qui met en lumière un poignant portrait de femme, dont la volonté première était seulement sans doute d’aimer et d’être aimée en retour.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 512
Editeur : Pocket
Sortie : 6 mai 2021
Prix : 8,40 €


A lire aussi sur Onirik

La Fille de Joyce - Avis +
Frieda
La fille de Joyce
L'auteur Claire Saim
Son site : page facebook
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr