Onirik
If you deceive - Avis +
Onirik -> Littérature -> Version anglaise -> Dernière mise à jour : le mardi 20 octobre 2009.
Editeur : Pocket Books

roman de Kresley Cole

Résumé de l’éditeur

Burning vengeance...

Ethan MacCarrick was a heartbreakingly handsome rake until a powerful nobleman ordered him brutally beaten and his face scarred for a crime he didn’t commit. Ethan’s reprisal — bankrupting the nobleman and forcing his exile — does little to appease his wrath. Ten years later, a haughty, mysterious beauty enchants Ethan — the daughter of his enemy. At last, Ethan will have the revenge he’s craved ; he’ll promise her marriage, seduce her, then cast her aside.

Bitter hardships...

When Madeleine van Rowen’s family was suddenly plunged into destitution and dishonor, she steeled herself against further heartache. She never weakened, never trusted, until a towering, scarred Highlander relentlessly pursues her, breaking down her defenses.

At what price forgiveness ?

The passion between them burns hotter than Ethan’s fury, and soon he finds he can’t let her go. But when Madeleine uncovers the truth about him, can Ethan convince her to accept all he now offers — when he once destroyed everything she had ?

Avis de Callixta

Kresley Cole est une jeune auteur qui écrit à la fois des romances historiques et des romans de vampires. A chaque fois, elle signe des livres particulièrement sensuels avec, le plus souvent, de rudes Highlanders assez bruts de décoffrage.C’est aussi le cas, dans ce roman, le troisième d’une série. If you deceive raconte l’histoire de trois frères, les MacCarrick qui appartiennent tous à une sorte de groupe secret en liaison avec le gouvernement qui lutte contre le crime et pratique l’espionnage. Cet aspect apparaît extrêmement peu dans ce roman et ne sert que toile de fond à une haletante histoire d’amour entre Ethan, l’aîné des MacCarrick et une frêle jeune femme Madeleine Van Rowen.

Ethan est l’archétype du héros de romance et Kresley Cole n’a pas ménagé ses efforts. On pourrait même lui reprocher d’avoir chargé le trait ! Son héros est parfois plus proche de l’homme des cavernes que du mâle alpha et son héroïne n’échappe pas au syndrome inventé par les Américains : TSTL (too stupid to live voulant dire trop stupide pour survivre !). En effet, pour échapper au héros, elle le quitte et va se réfugier là où elle est sûre d’être en danger…).

Ethan est un être froid et désabusé. Il a chèrement payé sa vie de débauche à vingt trois ans lorsqu’un mari jaloux l’a surpris avec sa femme et n’a rien trouvé de mieux que le balafrer horriblement. Depuis, il a assouvi une vengeance terrible contre le mari et sa femme qui l’avait piégé. Lorsqu’il rencontre la blonde et frêle Madeleine, il ignore qu’il s’agit de la fille de ce couple infernal. Quand il s’en rend compte, il est déjà trop tard, il est sous le charme.

La suite est classique mais très bien menée. L’astuce est que la blonde et virginale Madeleine n’est pas tout à fait ce qu’elle semble être. Elle est très forte, héroïque même, et va montrer une force de caractère qui va venir à bout du solide Highlander. Ethan va l’apprendre à ses dépends et profondément se transformer. Le récit de évolution assez banale dans la romance est excellent. Les péripéties qui poussent Ethan à changer sont cohérentes et variées. Il va durement être confronté à lui même et l’homme arrogant, insensible, prêt à fondre sur Madeleine comme sur une proie va peu à peu changer et remettre en question ses peurs, son amertume, ce qu’il croît de lui.

Il faut bien reconnaître que voir les solides chênes que sont les Highlanders tomber sous les coups des frêles bras d’une jolie blonde est profondément réjouissant. Évidemment, la réalité historique en prend parfois un coup et la possibilité qu’une personne comme Madeleine puisse seulement exister après tout ce qui lui est arrivé est contestable mais le charme des relations entre les héros prend largement le dessus.

Seul point particulièrement agaçant : Madeleine est à moitié française et une partie du roman se passe à Paris au milieu du dix-neuvième siècle dans le Marais. Pratiquement aucun nom propre n’est exact : le Marais devient la Marais, des accents fantaisistes poussent sur les prénoms… Bien sûr, le public visé n’est pas français mais ce serait tellement mieux si c’était exact.

Enfin dernier point, Kresley Cole fait avec If you deceive, une romance très pimentée. Elle est ainsi fidèle à son style et les scènes sont très graphiques et très explicites… pour notre plus grand plaisir ! La sensualité qui baigne le roman ajoute ce qu’il faut à la passion des relations entre les héros.

Nous voyons aussi brièvement passer les frères MacCarrick qui ont déjà eu leur propre histoire qui se déroule pratiquement en même temps. Les livres peuvent se lire séparément.

Au final, c’est une histoire qui tient parfaitement la route composée de tous les ingrédients qui font un bon livre. Les assembler avec talent n’est pas donné à tous les auteurs et Kresley Cole tient parfaitement ses promesses avec ce roman.

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 368
Editeur : Pocket Books
Sortie : 19 novembre 2007
Langue : anglais
Prix : 5,17 €


A lire aussi sur Onirik

Le maître - Avis +/-
Le professionnel - Avis +/-
Si tu oses - Avis +
Lothaire - Avis +
Âme damnée - Avis +
Le baiser du roi démon - Avis +
Charmes - Avis +
La valkyrie sans coeur - Avis +
Morsure secrète - Avis +
Demon from the dark - Avis +
Pleasure of a dark prince - Avis +
Kiss of a demon king - Avis +
Dark desires after dusk - Avis +
Wicked deeds on winter’s night - Avis +
No rest for the wicked - Avis +
A hunger like no other - Avis +
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr