Onirik
L’adieu à la rivière - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 18 novembre 2011.

Charme, tendresse, drame et humour... l’amour surgit une dernière fois dans le coeur d’une vieille dame !



Editeur : Presses de la Cité

roman de Nathalie de Broc

Présentation de l’éditeur

La paix retrouvée, la vie reprend ses droits à Kerbrénou, en Bretagne, sur les rives de l’Odet. Herminie de Vrigny entend jouir de chaque jour, de chaque instant, tout en veillant sur Juliette, revenue brisée de déportation.

Et protéger de tout son coeur, Valentine, la petite mal-aimée. Pilier de la tribu, gardienne du vaste domaine familial, Herminie, qui a déjà vécu mille vies, la passion, l’exil et la mort de son époux, ne s’attendait pas à renouer avec l’amour. Cela pourrait ressembler au bonheur, mais la guerre n’a pas fini de livrer ses secrets et sa noirceur.

Avis de Marnie

Troisième et dernier volet d’une trilogie autour du personnage de Herminie de Vrigny, ce roman peut être sur votre table de chevet même si on n’a pas lu les deux autres. Un des grands points forts de Nathalie de Broc, c’est d’avoir su se placer dans l’esprit d’une femme âgée, oui, mais aussi dans la mentalité d’une personne de cette époque, soit six ans après la fin de la Seconde guerre mondiale.

Ainsi, il faut souligner la justesse des réflexions d’Herminie, qui ne comprendra jamais vraiment sa petite fille Juliette, incapable de parler de ce qu’elle a vécu et subi. Personne n’évoquait les camps de la mort après la guerre... Et c’est avec finesse que Nathalie de Broc parvient à faire ressortir la profondeur de ce silence incompréhensible pour le lecteur actuel.

A cela s’ajoute un autre point positif, la "fraîcheur" de la longue amitié entre Herminie et Lyane, qui illumine en quelque sorte le roman, avec de petites touches de gaminerie pleines de légèreté.

Ces deux points forts qui en quelque sorte ne constituent que des détails sont ce que l’on pourrait appeler la cerise sur le gâteau. En effet, nous sommes rapidement sous le charme de ce récit, ces impressions d’une "vieille femme" au crépuscule de sa vie qui s’inquiète pour les siens, qui dissimule des secrets (en en découvrant d’autres) arbitrant les conflits, soutenant, grondant... toute une envolée d’impressions et de sentiments, alors que les conséquences psychologiques des drames survenus pendant la guerre sont loin d’être surmontés.

Nathalie de Broc intègre aussi ce petit coin de Bretagne, évitant totalement des descriptions superflues ou lyriques, soulignant seulement son propos par un contexte solide et enrichissant.

Alors qu’elle gère d’une main de fer la complexité de ces relations familiales ou certains non-dits resteront à jamais dissimulés, Herminie va vivre intensément et avec un délicieux enthousiasme une relation amoureuse qui lui apportera un regain de gaité et de jeunesse. Quel enchevêtrement de sentiments exacerbés !

Nathalie de Broc évite le pathos, la nostalgie... même la tragédie. Herminie reste d’une dignité et d’une élégance pleine de "noblesse", dans le drame, dans l’amour, dans la comédie. Elle retrouve son âme d’enfant en élevant son arrière-petite-fille, tout comme son âme d’amoureuse en s’éprenant d’un homme plus jeune qu’elle. Son énergie est palpable... touchante.

Une très jolie fin de vie, assez loin des clichés attendus !

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 284
Editeur : Presses de la Cité
Collection : Terres de France
Sortie : 15 septembre 2011
Prix : 19 €

L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr