Onirik
L’embaumeur de Boston - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 25 novembre 2011.
Editeur : Presses de la Cité

roman de Tess Gerritsen

Présentation de l’éditeur

Une momie retrouvée dans les réserves du musée Crispin à Boston suscite l’intérêt des historiens, et de la police. En effet, Maura Isles, médecin légiste sollicitée pour l’occasion, s’aperçoit qu’une balle est logée dans la jambe du cadavre, pourtant censé remonter à plus de 2 000 ans, et qu’un message crypté est cousu dans sa bouche.

Pour Jane Rizzoli, chargée de l’enquête, aucun doute n’est possible : ils ont affaire à un assassin qui reproduit les techniques d’embaumement antiques. Des soupçons confirmés par la découverte de deux nouveaux corps, chacun conservé selon des méthodes différentes et porteur d’un message. La police doit faire vite, car le meurtrier semble avoir déjà choisi sa prochaine cible : Joséphine Pulcillo, l’une des archéologues du musée.

Mêlant habilement mystères archéologiques, éléments scientifiques et meurtres sanglants. Tess Gerritsen nous régale d’un nouveau thriller à l’efficacité redoutable.

Avis de Marnie

Septième aventure de nos désormais célèbres Jane Rizzoli (le flic) et Maura Isles son amie (le médecin légiste), voici une très bonne occasion de les retrouver, puisque cet opus est littéralement enthousiasmant. En effet, nous ne nous lassons pas de ce duo qui souvent n’en est jamais vraiment un.

Il est rare qu’elles aient toutes les deux plus de deux scènes en commun dans les romans de cette série. Les mois et les années passent et nous les suivons dans leur vie personnelle mais aussi dans les méandres de leur profession : difficultés affectives pour l’une, le fait d’être maman pour l’autre. Chaque affaire les interpelle, chaque cas vient d’interférer dans leur existence.

Vraiment, Tess Gerritsen domine toujours plus son sujet. Ses romans sont de plus en plus passionnants et de surprenantes idées scénaristiques se distinguent. D’accord, certaines sont tirées par les cheveux, mais cela fonctionne parfaitement.

L’auteur joue en fait à fond le divertissement "polar macabre" de qualité, et le lecteur se laisse embarquer dans un récit alerte avec rebondissements à la clé. Et sans nous en apercevoir, grâce à ce style et à cette construction pleine de mystères, nous réaliserons à la fin seulement à quel point, tout cela était parfaitement classique et attendu. C’est tout le savoir-faire d’un auteur qui connaît la recette pour se réapproprier un genre !

Ce qui est sympathique aussi, c’est que Tess Gerritsen joue le jeu sans appliquer de recette bateau. A chaque fois, elle étudie à fond le sujet qu’elle aborde (ici l’Egypte et les méthodes d’embaumement) et apporte ainsi une crédibilité au récit tout en approfondissant l’histoire. Même si le style de l’auteur est froid (elle frôle souvent le "glauque"), les personnages sont toujours aussi passionnants, certains même se révèlent attachants, ce qui provoque immédiatement l’empathie d’un lecteur conquis.

Du très bon polar, sans génie, certes, mais de grande qualité !

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 458
Editeur : Presses de la Cité
Collection : Sang d’encre
Sortie : 10 novembre 2011
Prix : 21,50 €


A lire aussi sur Onirik

France 2 - Rizzoli & Isles
Au bout de la nuit - Avis +
Au bout de la nuit - Avis +
Mauvais sang - Avis +
Lien fatal
Mira - Rééditions attrayantes !
Ne m’oublie pas - Avis +
Crimes masqués - Avis +
Le chirurgien – Avis +/-
Crimes Masqués
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr