Onirik
L’étrangère de Noël - Avis +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le vendredi 9 décembre 2011.
Editeur : Harlequin

roman de Jeannie Watt

Présentation de l’éditeur

Epuisée par des heures de routes enneigées, Madeline regarda ses valises posées autour d’elle : ce n’était pas ce soir qu’elle rangerait ses affaires. Elle tombait de sommeil. Mais pas assez tout de même pour ne pas être attirée par la fenêtre : là-bas, dans l’autre maison du ranch qui lui appartenait désormais pour moitié, une autre fenêtre éclairée indiquait que Ty Hopewell n’était pas couché non plus.

Que faisait-il, en ce moment ? A quoi pensait-il ? A la dispute qui les avait opposés dès la première minute ? Pour lui, elle n’était qu’une étrangère, une inconnue indésirable, la sœur lointaine de son meilleur ami qui débarquait sur un coup de tête. Et il rêvait à coup de sûr de la voir déguerpir dès demain...

Avis de Marnie

Il est toujours passionnant de découvrir un auteur qui s’empare d’un thème banal de romance (mais tout n’a-t-il pas été déjà écrit ?) et qui très rapidement s’envole vers des horizons inexplorés. Justement, c’est le cadeau que nous offre Jeannie Watt, avec cette romance contemporaine où l’on retrouve pourtant un des grands thèmes des années 90 : le ranch perdu, le cowboy taciturne, et la petite citadine intello (oui, elles ne sont enfin plus mannequins ou actrices, rassurez-vous !).

Nouvelle venue dans la romance, Jeannie Watt qui a écrit une quinzaine de livres depuis 2006, toutes des "Super Romances"... prend un angle réaliste assez inattendu pour décrire la difficile acclimatation de notre héroïne en pleine crise professionnelle ainsi que sa relation complexe avec cet ermite traumatisé et culpabilisé par la mort de son meilleur ami. Le contexte est impressionnant et en fait si intense (alors qu’il y a pourtant très peu de scènes sensuelles) que le seul bémol est une fin abrupte.

Celle-ci est totalement ouverte aussi, très en adéquation avec l’aspect doux-amer des conclusions que l’on trouve actuellement dans cette collection. Il faut dire que l’on a du mal à croire ici à la célèbre maxime rose bonbon "ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants" et l’auteur n’a pas osé l’employer. Elle préfère lancer une scène choc et fermer aussitôt son roman.

Jeannie Watt confronte deux mentalités, deux modes de vie, deux personnalités, deux caractères très différents. Toutefois, très vite, l’auteur va apporter des nuances fondamentales rendant attachants aussi bien Madeline que Ty. Elle approfondit un récit passionnant, pourtant au terme duquel il ne se passe rien... rien de rien... sans aucune péripétie ce qui pourrait paraître peu attrayant, mais pourtant va se révéler captivant.

Voulez-vous savoir comment on gère un ranch actuellement ? On ne construit plus de maison mais on vit dans des mobilhomes ! Et Ty ne deviendra jamais milliardaire...

Vous trouverez ici des détails que l’on n’a encore lu dans aucune romance, apportant alors une authenticité incongrue mais qui séduit le lecteur : les montagnes du Nevada où il fait moins de quinze de degrés en hiver, de superbes paysages, une vie spartiate et ingrate, mais inexplicablement, on rêve d’y passer quelques jours !

C’est la magie de la romance contemporaine...

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 312
Editeur : Harlequin
Collection : Prélud’
Sortie : 1 novembre 2011
Prix : 5,50 €


A lire aussi sur Onirik

Proposition inattendue - Avis +
Tes bras pour refuge - Avis +
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr