Onirik
La belle scandaleuse - Avis +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le dimanche 23 octobre 2011.
Editeur : J’ai Lu

roman de Patricia Cabot

Présentation de l’éditeur

James Traherne, marquis de Wingate, était réputé pour son caractère irascible. Mais à dix-sept ans, Isabel, sa fille, ne lui cédait en rien. Mlle Pitt, la dernière d’une kyrielle de gouvernantes, venait de jeter l’éponge et de donner sa démission en sanglotant. Il fallait trouver au plus vite un chaperon car l’indocile se jetait régulièrement au cou de gredins. James, quant à lui, n’en pouvait plus !

La première rencontre avec Kate Mayhew avait été désastreuse. La jeune femme s’occupait des enfants de voisins et semblait, elle aussi, dotée d’un sacré tempérament. Pourtant, Isabel l’adorait et ne se tenait tranquille qu’avec elle. Aussi James avait-il accepté de débourser une somme astronomique pour engager Kate. Sa paix n’avait pas de prix... Lord Wingate venait de commettre une erreur colossale. Car introduire chez lui une personne aussi séduisante que Kate Mayhew était plutôt la garantie d’une tentation permanente !

Avis de Na Dia

Une histoire qui sort un peu de l’ordinaire par le traitement de ses personnages. En effet, ici nous avons une jeune femme qui, bien loin de se laisser marcher sur les pieds, n’hésite pas à montrer sa façon de penser, quitte parfois à utiliser la force. Un marquis qui ne cesse de penser à la dame de compagnie qu’il a engagé pour sa fille et qui n’arrive pas à venir à bout de sa fille de 17 ans qui n’en fait qu’à sa tête.

Mais nos héros sont tellement passionnants et le talent de Patricia Cabot aidant, nous sommes happés par ce roman certes court, mais qui parvient en peu de pages à retenir notre attention.

La psychologie des protagonistes est bien construite, les réparties entre nos deux héros fusent et sont délicieuses et le style d’écriture est fluide. Nous refermons très vite ce livre, après l’avoir dévoré, sans même nous en rendre compte des 300 pages !

Une histoire originale, qui manque peut-être de fond, mais qui nous laisse le sourire aux lèvres.

Avis de Marnie

La réussite de ce roman tient avant tout à la qualité de l’affrontement entre les deux héros qui prend ici une place prépondérante. Le caractère plus qu’affirmé des trois personnages principaux apporte un tel ton et un rythme si soutenu que l’on en oublie joyeusement les énormes anachronismes qui surgissent sans complexe dans le récit.

En effet, qui pourrait croire qu’en 1870, une jeune débutante de 17 ans puisse se conduire de la sorte ou s’adresser avec une telle insolence à son père ? Qui pourrait croire qu’une gouvernante puisse parler à son employeur avec une morgue méprisante ? Qui pourrait croire qu’un lord s’occupe de cette façon du recrutement d’une employée ? Nous n’y croyons pas une seconde, mais comme tout bon auteur qui sait faire passer ses idées, même loufoque, Patricia Cabot possède le talent qui et l’habileté à nous faire tout oublier en focalisant notre attention sur le couple charismatique formé par James Traherne, marquis de Wingate, et Kate Mayhew, la mystérieuse gouvernante.

Notre héros présente de manière bien démonstrative un caractère ombrageux... coléreux ! Pour lui frapper est un aussi bon moyen de s’exprimer qu’hurler. S’il impressionne toute l’aristocratie, seules sa fille lui résiste en ricanant ou en se débattant, mais aussi sa nouvelle gouvernante, qui sait très bien que l’on n’attrape pas des mouches avec du vinaigre. Aussi intelligente que fine, manipulatrice pour la bonne cause, Kate sait admirablement tirer son épingle du jeu, avant qu’elle ne réalise qu’elle s’est laissée prendre elle-aussi dans les pièges de la séduction.

Le récit n’offre pas beaucoup de surprise, et la trame reste très classique, sans originalité, mais le tout forme un ensemble homogène fort sympathique. Si Patricia Cabot (plus connue sous le nom de Meg Cabot) avait un peu mieux soigné l’intrigue, le contenu aurait gagné en force et profondeur. En effet, seuls les caractères haut en couleur intéressent l’auteur et cela se ressent à la lecture. Même Freddy, l’amoureux éconduit montre des facettes étonnantes de sa personnalité... un flegmatisme et un humour très anglais qui nous amusent de bout en bout !

Un style soigné, un rythme enlevé, une histoire pleine de charme et d’émotion. Divertissement assuré !

Fiche Technique

Roman réédité gratuit offert par l’éditeur pour l’achat de 2 romans.


A lire aussi sur Onirik

TF1 - Princesse malgré elle
Irrésistible, l’intégrale - Avis +
Abandon : tome 2 - Avis +
Incisif - Avis +/-
Insatiable - Avis +
Incisif
Rencontre avec Meg Cabot
Abandon
Les aventuriers des Bahamas - Avis +
Une (irrésistible) envie de sucré - Avis +
Nuits d’enfer au paradis - Avis +/-
Tremplin Meg Cabot
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
L'auteur Nadia
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr