Onirik
La promesse de l’ombre - Avis +/- et +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le mercredi 28 octobre 2009.
Editeur : Harlequin

roman de Linda Winstead Jones

Présentation de l’éditeur

"Gideon Raintree est le meilleur inspecteur de la côte Est : pas un criminel qui ne lui échappe, pas une affaire qu’il n’élucide. Une réputation légendaire dont il est fier. Même s’il n’est pas toujours facile de tenir secrètes les véritables raisons de son succès : ces étranges dons qu’il possède depuis l’enfance et font de lui un être à part.

Pourtant depuis quelque temps, tout semble aller de travers ; des événements troublants le perturbent et l’inquiètent. Qui est cette petite fille qui chaque nuit lui apparaît en rêve ? Et pourquoi se sent-il aussi irrésistiblement attirée par sa nouvelle coéquipière, Hope Malory, lui qui d’ordinaire méprise ce genre de femme ambitieuse et têtue ? Un sentiment de malaise qui se transforme en véritable défi lorsqu’il est amené, avec Hope, à enquêter sur une série de meurtres violents et énigmatiques. Car, pour la première fois de sa carrière, il sent que la vérité lui échappe ; que là, tapi dans l’ombre, un danger le guette, personnellement.

Face à cet ennemi sans visage ; face au mystérieux message de la nuit et à son désir grandissant pour Hope, Gideon est désemparé. Il lui reste une certitude cependant : le moment est venu, pour lui, d’affronter son destin…"

Avis de Francesca

Alors que le premier tome de cette trilogie Raintree finissait de manière brusque, le volume suivant n’apparait pas comme une suite directe mais plutôt un récit en parallèle avec le frère de Dante, Gideon Raintree. Ventre mou de la trilogie, il n’apporte pas grand chose à l’intrigue principale mais permet à l’auteur de développer une relation amoureuse dans un contexte fantastique.

Gideon, le cadet de la famille Raintree a des dons particuliers : en plus de maitriser l’électricité, il voit et parle aux morts réclamant justice. C’est pour cette raison qu’il a un taux d’élucidation de crimes le plus élevé. Mais lorsqu’une mystérieuse tueuse en série s’attache à ses pas, il sent le danger s’approcher alors qu’il se sent de plus en plus attiré par sa nouvelle coéquipière, Hope. N’ayant aucune envie de fonder une famille, il reçoit néanmoins la visite persistante d’une petite fille prénommée Emma qui s’obstine à l’appeler Papa. Hope est une jeune femme ambitieuse et les deux pieds sur terre. Venant d’une famille mystique, elle se réfugie dans la rationalité la plus complète et ne croit pas à la magie. Elle se méfie également des hommes qu’elle croit volontiers menteurs et fourbes, et plus encore de Gideon qu’elle pense corrompu. Mais le charme de son coéquipier agit et elle est bientôt tiraillé entre son désir et sa conscience. Leur relation est donc faite d’attirance et de méfiance, entre magie et scepticisme. La passion n’est pas une dominante dans le récit, mais Gideon fait transparaitre des airs de macho qui raviront certaines lectrices.

Quant à l’intrigue, elle se poursuit selon un rythme assez lent qui ne permet pas un grand suspense, d’autant plus que l’on connait l’identité de la coupable dès le départ et que le récit s’attache plus à sa traque qu’à sa découverte. L’évolution des meurtres est peu cohérent et sans trop de rapport avec le conflit qui oppose les Raintree aux Ansara qui est l’histoire première de la trilogie. Cette référence ne sera abordé qu’à l’épilogue, qui s’achève encore une fois de manière abrupte, alors que selon toute vraisemblance, le début du troisième tome ne reprendra pas la relève mais devra tout de même donner une conclusion à ce duel principal.

Avis de Marnie

Après un début catastrophique pour cette trilogie "Raintree", nous ne pouvions que redouter le traitement qu’allait infliger un excellent auteur comme Linda Winstead Jones à un héros aux pouvoirs surnaturels liés à l’énergie électrique, vu que la si emblématique Linda Howard s’était complètement cassée le nez précédemment en menant son histoire comme une comédie très premier degré ! Si l’écrivain n’y croit pas, la farce vire au grotesque... Or, ici, le ton est dramatique, sérieux. Linda Winstead Jones nous plonge dans une enquête policière mêlée de surnaturel avec conviction en soignant le caractère de ses personnages.

Gideon Raintree est un héros profondément solitaire. Traumatisé par la mort de ses parents, ne pouvant contrôler ses pouvoirs, il se cache dans cette petite ville côtière, policier à l’étonnant et incompréhensible taux de réussite. En fait, les explications nous sont apportées dès le premier chapitre : il parle aux morts qui lui apportent les indices qui lui permettent de confondre les coupables. Sans ami, avec seulement des liens familiaux assez forts, il survit plus qu’il n’existe, ne souhaitant pas s’engager dans une relation amoureuse, car qui pourrait le comprendre ? De plus, il se refuse à faire naître un enfant aux capacités étonnantes et ingouvernables comme les siennes, ou qui pourrait être lui-aussi victime de la noirceur du monde.

La rencontre avec sa nouvelle coéquipière, Hope Mallory qui vient d’arriver en ville, va changer la donne. Solitaire, s’efforçant d’être rationnelle en opposition avec sa famille excentrique adepte du new-age, la jeune femme va tout d’abord se méfier de cet homme étrange, qui parle tout seul... Cependant, ce sont leurs points communs qui vont les rapprocher. Nuancés, passionnants, ces deux personnages introvertis, se retranchent en eux-mêmes, méfiants, observateurs, tout en se sentant très attirés l’un par l’autre. L’évolution de leurs sentiments est rendue avec intensité, Linda Winstead Jones sachant avec enthousiasme utiliser l’introspection pour nous offrir une intrigue sentimentale de qualité.

Le contexte est assez réussi, même si le personnage de Tabby, la "méchante" est caricatural, seul petit bémol à une honnête enquête policière qui se lit sans ennui à défaut d’un vrai intérêt. En contrepartie, nous sentons un réel enthousiasme chez l’auteur pour ses fantômes... tour à tour pathétiques, amusants, dignes, colériques et même futiles, ils constituent un vrai plus pour l’enrichissement du récit, apportant la petite touche d’humour nécessaire à ce genre d’histoires.

Au final, nous obtenons une romance surnaturelle de qualité, sans vampires ou autres loup-garous, avec une bonne exploitation de l’intrigue, mais surtout deux héros qui se révèlent attendrissants dès qu’ils commencent à se livrer avec une hésitation touchante. Ici, le pari est réussi pour notre plus grand plaisir !

Fiche Technique

Format : poche
Editeur : Harlequin
Collection : Black Rose
sortie : 01 novembre 2008
Prix : 4,95 €


A lire aussi sur Onirik

Captive d’un étranger/Troublants aveux - Avis - et +/-
Le piège du mensonge/Une étrange disparition - Avis +
Une mère en danger/L’aveu interdit - Avis - et +
The magical christmas cat - Avis +
Le voile du soupçon/A force de t’aimer - Avis - et +
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
L'auteur Francesca
Son site : Le monde de Francesca
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr