Onirik
Le pacte du Hob - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 5 février 2010.

Un autre exemple du talent de Patricia Briggs, l’auteur de la série des Mercy Thompson.



Editeur : Atalante

roman de Patricia Briggs

Présentation de l’éditeur

Haïe et redoutée, la magie avait disparu du pays. Elle s’en revient aujourd’hui, libérée des sortilèges des mages de sang. Et Aren sent croître son propre pouvoir, la « vue » qui lui révèle des instants du passé comme d’obscurs éclats d’avenir.

Peut-elle s’en servir au profit de son village, que des maraudeurs menacent de piller et détruire ? Ils ont tué son mari et sa famille. Le peuple sauvage, fées, farfadets, spectres et gobelins, qui se manifeste de nouveau, peut-il lui venir en aide ? Et, surtout, le hob de la montagne acceptera-t-il de se mettre au service des villageois ?

Ah ! C’est que l’assistance de cet être qui dit se nommer Caëfann a un prix, et qu’alors il faudra se résoudre à signer son pacte.

Une fantasy émouvante où les petites gens, pris dans la tourmente de conflits qui les dépassent, doivent abandonner leurs préjugés pour survivre.

Avis d’Enora

Nous sommes à une époque où la magie de la Terre a été étouffée par les mages de sang et les adorateurs d’un dieu unique. Aren fait partie d’une famille qui a des dons, comme sa grand-mère, comme son frère. Mais au village comme ailleurs, il ne fait pas bon avouer ses différences et Quilliar son frère n’avait pas quinze ans quand il fut mis à mort. Depuis ce temps Aren a appris la prudence et personne au village ne sait qu’elle possède « la vue », même pas son gentil mari.

Cependant le jour où des maraudeurs exterminent sa famille et encerclent le village, Aren décide de sortir de son silence. La magie de la Terre enfle de nouveau, le petit peuple sauvage renait et Aren espère y trouver une aide. Dans sa quête elle rencontre une créature mi-homme, mi-chat, un Hob qui dit s’appeler Caëfann. Il accepte d’aider les villageois mais à une condition…

Pour Aren commence alors une aventure qui la conduira à la découverte d’elle-même, de sa magie, de son âme et aussi de l’amour.

Ce récit peut se lire à deux niveaux : c’est un excellent roman de fantasy, bien écrit, original, avec tous les ingrédients du genre, quête initiatique, épreuves, merveilleux médiéval et mythes bibliques ; mais ce livre parle aussi du monde actuel, de la perte de nos racines, du saccage de la Terre, de la différence et des préjugés qui peuvent faire naitre la haine.

L’action se déroule pratiquement à huis-clos dans un village enfermé par une vallée. Assiégés, les villageois vont devoir choisir entre se battre ou surmonter leur haine et trouver une autre alternative au combat. Tous les protagonistes sont traités avec finesse, il y a les tolérants et les fanatiques, les anciens soldats aux yeux morts d’avoir vus trop d’horreurs, ceux qui sont submergés par le chagrin et la haine et ceux qui surmontent le mal pour essayer d’aller vers l’avenir, le bonheur.

Deux personnages principaux, Aren et le Hob. Aren, traumatisée à treize ans par la mort de son frère, s’est toujours tenue dans l’ombre, se cachant autant d’elle-même que des autres. « C’est dur d’accepter d’être différent. C’est dur, quand les autres détournent le regard sur ton passage, de continuer à croire en toi-même ». Le drame qu’elle va vivre la pousse enfin à s’accepter comme elle est et à se faire reconnaître des autres au risque d’y laisser la vie. Caëfann, créature de la montagne, solitaire et espiègle, ne sera pas étranger à sa métamorphose.

Le Hob a la stature d’un homme trapu, avec une peau grise, des griffes, des oreilles pointues et une longue queue poilue. Comme les chats il fait partie des êtres régis par leur âme. Le long sommeil de la magie de Terre a provoqué la disparition de sa race. Sa solitude et sa différence vont faire écho à celles d’Aren. C’est parce que ni l’un ni l’autre ne se laisseront submerger par les préjuges qu’ils apprendront à s’apprécier et qu’ils offriront une chance de salut aux villageois.

Patricia Briggs plante ici un univers assez sombre dans lequel évoluent des personnages complexes mais y ajoute comme à son habitude, la pointe d’humour et de romanesque. C’est cette petite touche personnelle qui démarque son œuvre et ravit les lecteurs de plus en plus nombreux à plébisciter ses romans.

Fiche technique

Format : broché
Pages : 384
Editeur : Atalante
Sortie : 28 janvier 2010
Prix : 18 €


A lire aussi sur Onirik

Entre chien et loup - Avis +
La Faille de la nuit - Avis +
La Morsure du Givre - Avis +
Jeu de piste - Avis +
Les chaînes du dragon - Avis +
Terrain de chasse - Avis +
Le voleur de dragon - Avis +
La marque du fleuve - Avis +
Le cri du loup - Avis +
L’Origine - Avis +
Le grimoire d’argent - Avis +
La croix d’ossements - Avis +
Mercy Thompson Homecoming - Avis +
Le baiser du fer - Avis +
Les liens du sang - Avis +
L’appel de la lune - Avis +
Aile de corbeau - Avis +
Les chaines du dragon - Avis +
C’est aussi la rentrée pour Anna et Charles C.
Patty Briggs en France
L'auteur Enora
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr