Onirik
Le voile du soupçon/A force de t’aimer - Avis - et +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le lundi 16 juin 2008.
Editeur : Harlequin

double roman de Leona Karr et Linda Winstead Jones

Présentation de l’éditeur

Le voile du soupçon de Leona Karr

Quand, suite à l’incendie de sa maison, on lui propose de s’installer quelques mois dans un manoir du Colorado pour le rénover, Caroline Fairchild, décoratrice d’intérieur, accepte sans hésiter. Mais une fois sur place, elle déchante : Wes Wainwright, le propriétaire des lieux, lui réserve un accueil glacial, et elle se sent très vite oppressée dans cette maison lugubre et totalement isolée du monde extérieur, que Danny, son fils de six ans, lui avoue détester. Une demeure dont les habitants semblent murés dans un silence inquiétant, comme pour mieux protéger les secrets de Wes...

A force de t’aimer de Linda Winstead Jones

Témoin d’un meurtre au cours de son jogging matinal, Grace Madigan est bouleversée. Car le tueur, qui l’a vue - regardée même -, cherchera inévitablement à s’en prendre à elle. Incapable de rester seule, elle se réfugie chez Ray, son ex-mari, et accepte sa protection avec un soulagement mêlé d’une joie secrète. Car Ray est le seul homme qu’elle ait jamais aimé. Même si elle l’a quitté cinq ans plus tôt, ne supportant plus les risques permanents auxquels l’exposait son métier de policier. Mais aujourd’hui, alors qu’elle se retrouve à son tour au cœur du danger, une certitude s’impose à elle : sans avoir jamais osé se l’avouer, elle est toujours amoureuse de lui...

Avis de Marnie

Le voile du soupçon

Une excellente idée... un bon démarrage et au troisième chapitre, tout s’écroule. Si la relation tiédasse entre les héros ne suffisait pas, voilà que l’aspect thriller n’a ni queue ni tête. Comment accepter que la seule solution apportée par le "méchant" pour échapper au danger dont pourrait le menacer notre héroïne, est de la placer en position de résoudre toute l’affaire. La stupidité de l’intrigue devient franchement risible... A éviter !

A force de t’aimer

Premier d’une série de sept romans, dès la première scène nous devinons que nous sommes tombés sur l’histoire qui bénéficie de deux ou trois détails qui font toute la différence. Bien évidemment, l’idée de départ a été lue, relue, et en cela, rien de nouveau sous le soleil. Une ex-femme qui vient se réfugier dans les bras de son détective d’ex-mari, après avoir été à la mauvaise place au mauvais moment, cela sent le réchauffé. Or, à la lecture de la première page, ce sont les choix de Linda Winstead Jones qui vont retenir notre attention du début jusqu’à une fin haletante.

Le ton ironique, le second degré, les situations humoristiques mêlées soudain d’émotion contribuent à rendre cette histoire attrayante et même originale. Voici nos deux héros qui jouent au couple moderne et civilisé. Dès la première scène, en parfaits camarades restés amis après la rupture de leur mariage, ils déjeunent ensemble et parlent de tout et de rien et notamment des deux ex-femmes de Ray, qu’il a épousé après leur divorce. Mais voilà, nous comprenons rapidement que Grace n’a jamais remplacé Ray et que ce dernier est fou de sa première épouse.

Ce qui les a séparés ? Le métier de notre héros, policier, plusieurs fois blessé... Grace ne pouvait plus le supporter. Bien évidemment, nous nous disons alors, s’ils avaient communiqué, cela se serait arrangé et il n’y aurait plus d’histoire. Mais ce n’est pas si simple que cela. En fait, pour Ray, son épouse ne l’aimait pas assez pour rester malgré son travail, et pour Grace, il ne l’aimait pas assez pour abandonner son métier. La situation est donc sans issue... si le destin ne décidait pas de s’en mêler, en plaçant soudain la jeune femme dans un environnement dangereux. Chacun va donc éprouver ce que l’autre a toujours ressenti !

Même s’il y existe peu de rebondissements, et que tout est très attendu, la personnalité forte des deux héros contribue à rendre cette histoire passionnante. L’aspect thriller est solide, intéressant et enrichit le récit, ainsi que les seconds rôles, notamment l’ancien partenaire de Ray, Luther, dont nous devinons qu’il sera sans aucun doute un des six autres héros de cette série. L’excellente idée de Linda Winstead Jones est d’avoir fait intervenir les deux anciennes épouses de Ray, ressort comique qui donne un ton décalé à la trame.

L’ensemble constitue un vrai romantic suspense, mêlé d’ironie, de sensualité, et de sensibilité, comme nous les apprécions. Linda Winstead Jones est un auteur à suivre, assurément !

Fiche technique

Format : poche Pages : 503 Editeur : Harlequin Collection : Black Rose Sortie : 1er mai 2008 Prix : 5,95 €


A lire aussi sur Onirik

Captive d’un étranger/Troublants aveux - Avis - et +/-
Le piège du mensonge/Une étrange disparition - Avis +
Une mère en danger/L’aveu interdit - Avis - et +
The magical christmas cat - Avis +
La promesse de l’ombre - Avis +/- et +
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr