Onirik
Les Diplomates face à la Shoah - Avis +
Onirik -> Culture -> Exposition, musée, Salon -> Dernière mise à jour : le jeudi 10 mars 2022.
Lieu : Paris

Le rôle des diplomates n’a été que récemment considéré, peut-être à cause de la difficulté d’accéder aux documents diplomatiques, ceux-ci étant éparpillés dans les archives nationales à travers le monde, tandis que le rôle des journalistes étrangers en poste en Allemagne dans les années 1930 est étudié depuis plusieurs décennies. N’ont ils pas été les témoins privilégiés de la montée des périls pour les Juifs, les premiers « lanceurs d’alerte » ?

du 8 février au 8 mai 2022

Présentation de l’éditeur

Avec cette exposition, le Mémorial de la Shoah met en lumière l’action des diplomates face à la persécution des Juifs de l’arrivée au pouvoir d’Hitler à l’après-guerre.

Pour la première fois, une exposition fait le point sur l’état des connaissances concernant des questions majeures, qui se posent encore aujourd’hui : Que savaient les diplomates ? Quelles furent leurs sources ? Lesquels ont agi pour aider les Juifs ? Comment, pourquoi, dans quel contexte ? À l’inverse, qui n’a pas compris, qui n’a pas agi et pourquoi ? Est-ce par ignorance, par incapacité à percevoir l’ampleur de la tragédie, par indifférence, par collaboration avec le Reich ? Quel a été le rôle de certains diplomates, surtout allemands, dans la persécution et la déportation des Juifs ?

À travers les documents diplomatiques et quelques rares témoignages, on découvre un monde d’observateurs attentifs et expérimentés, alors que la guerre bouleverse l’Europe.

Avis de Valérie

Du haut de notre glorieux XXIe siècle, alors que la moindre vexation engendre des protestations musclées au niveau mondial, on peut avoir un peu de mal à comprendre comment des millions de gens se sont retrouvés coincés dans leur pays avant d’être exterminés dans des camps. Ceci alors même que la guerre frappe à notre porte, et que nous voyons aux actualités des images de populations fuyant l’envahisseur et cherchant asile à l’étranger.

C’est en visitant cette exposition temporaire que l’on comprend tout, le pouvoir du papier comme celui incroyable du tampon encreur. Sans visa pour sortir et entrer dans un autre territoire… impossible de bouger et de sauver sa peau. On a beau retourner le problème dans tous les sens, aucune autre solution n’est à la disposition des civils. Ce n’est alors pas une question de moyens ou de contacts, mais d’être désespérément prisonnier d’une cage rouillée, sans aucune porte de sortie.

Cette exposition a été pensée avant même les prémices de la pandémie qui a arrêté le monde entier pendant deux ans. Elle s’est montée grâce à la découverte d’archives qui ont mis en lumière des hommes de l’ombre qui se sont battus pour sauver le plus grand nombre, comme d’autres qui s’en sont vantés puis ont été confondus comme menteurs.

C’est un moment d’histoire important qui est présenté et documenté et qui permet de comprendre tous les rouages d’une situation de guerre, d’une manière claire et précise. Sur un sujet qu’on imaginait transparent, comme le discours d’un diplomate, on est transporté d’un panneau à l’autre. C’est fluide et passionnant.

Pour un côté pratique, si vous souhaitez emmener des enfants, les images sont plus ’softs’ et ne montrent pas l’horreur de ce qui attendra les prisonniers.

Fiche technique

Adresse : Mémorial de la Shoah - 17, rue Geoffroy–l’Asnier - Paris 4e
Tél. : 01 42 77 44 72
Courriel : contact@memorialdelashoah.org
Site internet : www.memorialdelashoah.org
Horaires : de 10H à 18H, tous les jours, sauf le samedi. Nocturne jusqu’à 22h le jeudi.
Tarif : entrée gratuite
Métro : Saint-Paul ou Hôtel-de-Ville

Nos photos de l’exposition :

L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr