Onirik
Les aventures improbables de Julie Dumont - Avis +/- et +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le jeudi 28 avril 2016.

Les aventures improbables de Julie Dumont est un roman à lire absolument pour passer un agréable moment !



Editeur : Pygmalion

roman de Cassandra O’Donnell

Présentation de l’éditeur

« Il y a des filles qui n ont pas de bol. Celles qui ont tiré les mauvaises cartes dès le début. Celles-là, on n a ni envie de les engueuler ni de leur tirer dessus. Puis il y a celles qui prennent les mauvaises décisions quoi qu il arrive. Bref, les filles à emmerdes. J appartiens clairement à la deuxième catégorie.Oh, je ne m en glorifie pas. C est un état de fait. J attire les catastrophes. Quoique je dise ou quoique je fasse, il y a toujours un couac.

Celui du jour est sans nul doute de m être portée au secours d un type qu on venait de balancer nonchalamment dans un fossé. Parce qu une chose est sûre, si j avais su dans quoi je mettais les pieds en ramassant ce porte-poisse, j aurais tourné les talons et poursuivi ma route sans me retourner.Mais, la curiosité est un vilain défaut et, dans le petit bourg de province normand où j ai grandi, les secrets et les drames prolifèrent aussi vite que la gastro et les cancans rattrapent toujours les coupables... »

Avis de Vanessa

Julie Dumont est une trentenaire bien dans ses baskets, bossant pour la rubrique beauté d’un magazine parisien. En partant pour l’anniversaire de mariage de ses parents, heureux propriétaires des pompes funèbres du petit village de Neubourg en Normandie, elle est témoin du résultat d’un passage à tabac ! Benjamin est jeté sur le bord de la route, salement amoché. Voila le point de départ de l’histoire.

Autour d’elle, gravitent des personnages secondaires tels un père gentil qui ne veut pas d’histoire, une mère au (mauvais) caractère trempé qui désespère de voir un jour sa fille mariée, un grand père présenté comme farfelu et lubrique, un sociopathe dont je tairai le nom pour préserver l’intrigue, des voisins/habitants très commères, une cousine nymphomane (ce n’est pas notre affirmation, c’est écrit dans le livre).

Pour peu que l’on connaisse la série des aventures de Stephanie Plum de Janet Evanovich on a tout de même un sentiment de déjà vu à tous les chapitres. Un petit comparatif ?

Julie vs Stephanie

- Le quartier du Bourg (Stephanie Plum) où tout le monde se connaît est remplacé par le village de Neubourg (où tout le monde se connaît...)

- La mère est obsédée par la vie sentimentale de Julie et veut la voir marier à tout prix comme la mère de Stephanie (qui est d’ailleurs bien plus sympathique et drôle que Mme Dumont, même quand elle se met à repasser lorsqu’elle est stressée, d’ailleurs Mme Dumont repasse aussi... Un truc de femme ?)

- Un grand père veuf et lubrique (qui n’a rien de drôle) pour Julie et de l’autre côté de l’Atlantique une Mamie Mazur veuve et portée sur la chose - non sur beaucoup de choses - et qui est d’ailleurs un personnage phénoménal et incontournable !

- Les deux hommes beaux gosses qui tournent autour de Julie : un flic mystérieux et un journaliste canon contre l’américain Morelli (le flic au charme canaille) et Ranger le mystérieux chasseur de prime ténébreux et canonissime

- L’entreprise de pompes funèbres des parents de Julie Dumont qui sont le nombril du village comme celles du Bourg où vit Stephanie

- La cousine nympho de Julie qui clairement ne joue pas dans la même cour que le cousin de Stephanie, Vinnie (une histoire de canard...)

- Chacune a son sociopathe (un boxeur pour la série d’Evanovich lors des premiers tomes qui datent quand même du début des années 90 et qui sont depuis peu réédités par Pocket)

Le seul personnage qu’on ne retrouve pas est celui de Lula, meilleure amie de Stephanie et ex-prostituée au physique ’très’ généreux. On pourrait l’appeler ’grosse dame’ en reprenant les mots utilisés lors de la description physique des personnages dans Julie Dumont (où l’on trouve une nombre impressionnant de Grosse dame, grosse truie...)

Alors certes, la plume de Cassandra O’Donnell est toujours agréable à lire et l’histoire peut être divertissante pour qui ne connaît pas Stephanie Plum. Mais ceux qui connaissent la chasseuse de primes du New Jersey y verront une redite moins talentueuse. Ce qui est dommage car on attendait avec impatience une héroïne de qualité dans ce type de roman policier, qui allie drôlerie et enquête criminelle !

Avis de Nancy

Ah ! Quel plaisir de retrouver la plume de Cassandra O’Donnell. Elle a un je ne sais quoi de pétillant. Du peps, du dynamisme et une positivité même dans les passages un peu sombres. Le tout servi avec un humour et des répliques hilarantes. Vraiment, ce roman est une parenthèse très agréable et réjouissante.

Julie Dumont est rédactrice beauté pour un magasine parisien, un travail qui ne la transcende pas. Non qu’elle n’aime pas son métier de journaliste mais franchement le rayon cosmétiques et régimes n’est pas sa tasse de thé !

Alors qu’elle se rend à l’anniversaire de mariage de ses parents qui vivent en Normandie, elle n’a même pas le temps d’arriver sur les lieux que les ennuis commencent. Ah, oui, il faut préciser que Julie attire les problèmes. La voilà obligée de sauver un homme qui a été jeté sur le bas côté de la route dans un état pitoyable : roué de coups, en sang, agonisant.

En venant en aide à Ben, rédacteur pour un journal spécialisé dans les faits divers, Le Nouvel Inquisiteur, notre amie se voit embarquée dans une enquête sur un meurtre. Mais pas n’importe lequel. Celui qui touche les Bouvier, une famille de cultivateurs antipathiques riche et puissante de la région. Autant dire que mettre son nez dans cette affaire en tant que journaliste – et une affaire classée selon la police - pour agrémenter les colonnes d’un canard ça peut mal finir. La preuve, l’état de Ben coincé à l’hôpital, le visage ravagé, méconnaissable.

Une fois cet homme aux mains des médecins Julie aurait pu en rester là. Sauf que… lors de la fête d’anniversaire de ses parents un événement tragique survient et change la vision de la jeune femme à propos de ce meurtre et du véritable assassin. Commence alors une enquête remplie d’embûches, prenante et drôle.

Cassandra O’Donnell nous sert une panoplie de personnages attachants, burlesques, agaçants aussi. Rien que la mère de Julie, à elle seule, arrive à nous mettre hors de nous de part son caractère insupportable. S’ajoutent à cela un petit ami – enfin, pas vraiment ! – qui est flic, un père qui fait l’autruche et un grand-père hilarant. Quelle réunion de famille !

Voilà pour l’histoire. Côté écriture, un régal, si ce n’est des coquilles un peu trop nombreuses.

Les aventures improbables de Julie Dumont est un roman à lire absolument pour passer un agréable moment !

Fiche technique

Format : broché
Pages : 384
Editions : Pygmalion
Collection : Romans
Sortie : 23 mars 2016
Prix : 16 €


A lire aussi sur Onirik

Le marche-rêves - Avis +
Un mari récalcitrant - Avis +/- et +
Un mari récalcitrant
Sans orgueil ni préjugé - Avis + et Avis +/-
Quand J’ai Lu Imaginaire invite, ce n’est pas de la frime !
Sans orgueil ni préjugé
Potion Macabre - Avis +
Pacte de sang - Avis +
Traquée - Avis +
Revoilà Rebecca Kean, il était temps !
Dernières nouvelles de Cassandra O’Donnell
Sans orgueil, ni préjugé mais avec brio !
Mieux connaître Rebecca Kean
Ancestral sonne le retour de Rebecca Kean
L'auteur Nancy Marçon
Son site :
Sa fiche
L'auteur Vanessa
Son site : Des Nuits et Des Mots
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr