Onirik
Manoir, magouilles et coq-au-vin - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 28 mai 2021.

Un tome encore meilleur que le premier, avec des touches d’humour, une enquête bien ficelée, un style qui permet de s’imaginer parfaitement les scènes et les personnages. Décidément une série policière british à suivre !



Editeur : 10/18

Campbell & Carter : tome 2

roman policier d’Ann Granger

Présentation officielle

Dans la campagne anglaise, le vieux Monty Bickerstaffe rentre chez lui après sa tournée journalière en ville pour acheter son whisky et découvre dans son salon un cadavre. Dépêchée sur place, la jeune inspectrice, Jess Campbell, découvre Balaclava House, la belle maison victorienne pleine de cachet mais délabrée, où Monty vit seul depuis le départ de sa femme.

Le mort révèle bientôt son identité, un certain Jay Taylor – grand amateur de courses et nègre littéraire. Pour Jess, plus qu’une intuition : le meurtre est lié à Balaclava House et Jay n’est pas venu mourir par hasard sur le canapé de Monty.

Avis d’Artémis

Le titre est amusant et reprend parfaitement les éléments clés du roman : un vieux manoir décrépi mais encore habité en pleine campagne anglaise, des magouilles en tout sens chez les suspects et un coq-au-vin dégusté par la victime avant sa mort ! Deuxième tome de la série Campbell et Carter, nous retrouvons le ton du premier opus, la situant dans le genre du roman policier, un peu dans l’esprit de la série télé Inspecteur Barnaby (Midsomer Murders), pour ceux qui connaissent.

Marty, un vieil homme un peu marginal, trouve un cadavre dans son salon, alors qu’il rentre chez lui. Il faut préciser que "chez lui", c’est un manoir délabré, en pleine campagne des Cotswolds, dont les portes n’arrivent même plus à fermer. Balaclava House a été construite par ses ancêtres au siècle précédent, mais la ruine progressive de sa famille a eu raison de son état.

Doté d’une forte personnalité et très attaché au lieu, Marty refuse de s’en aller, tout autant que de faire des aménagements pour pouvoir y vivre décemment. Quant au cadavre, personne ne sait qui c’est, et personne n’a rien vu ! Le coupable a soigneusement retiré tous ses papiers d’identité, et les policiers n’ont aucun moyen immédiat de l’identifier.

Le récit nous embarque vite. L’enquête est bien construite, avec des fausses pistes liées aux petites affaires, secrets et dissimulations des uns et des autres. Il y a des petites touches d’humour qui font sourire, et le style permet de visualiser tout au long du livre les lieux, les personnages, leurs réactions, l’atmosphère. C’est presque une série ou un film version livre, et c’est très agréable pour le lecteur.

Même si c’est un deuxième tome, vous pouvez le lire de manière autonome sans aucun souci, car l’enquête ne s’appuie pas sur le premier tome. Bien sûr, ceux qui ont lu le premier retrouveront avec joie le duo d’enquêteurs : l’inspectrice Jess Campbell et le commissaire Ian Carter, accompagnés du sergent Phil Morton et du médecin légiste Tom Palmer. Alors que Cottage, fantômes et guet-apens se concentrait surtout sur Jess (sa famille, son quotidien hors du bureau), ce tome nous permet d’en savoir un peu plus sur Ian Carter.

Sachant qu’il y a encore cinq tomes à découvrir, on a hâte qu’ils soient traduits, et on se demande ce qu’Ann Granger réserve à son équipe d’enquêteurs, autant sur le plan personnel que professionnel !

Fiche technique

Format : semi-poche
Pages : 360
Editeur : 10/18
Sortie : 20 mai 2021
Prix : 13,90 €


A lire aussi sur Onirik

Manoir, magouilles et coq-au-vin
Cottage, fantômes et guet-apens - Avis +
Le témoignage du pendu - Avis +
Le témoignage du pendu
L'auteur Artémis
Son site : Curieuse Artemis
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr