Onirik
No rest for the wicked - Avis +
Onirik -> Littérature -> Version anglaise -> Dernière mise à jour : le mercredi 23 avril 2008.
Editeur : Pocket Star Books

roman de Kresley Cole

Résumé de l’éditeur

A soldier weary of life . . .

Centuries ago, Sebastian Wroth was turned into a vampire — a nightmare in his mind — against his will. Burdened with hatred and alone for ages, he sees little reason to live. Until an exquisite, fey creature comes to kill him, inadvertently saving him instead.

A Valkyrie assassin dispatched to destroy him . . .

When Kaderin the Cold Hearted lost her two beloved sisters to a vampire attack long ago, a benevolent force deadened her sorrow — accidentally extinguishing all of her emotions. Yet whenever she encounters Sebastian, her feelings — particularly lust — emerge multiplied. For the first time, she’s unable to complete a kill.

Become competitors in a legendary hunt.

The prize of the month-long contest is powerful enough to change history, and Kaderin will do anything to win it for her sisters. Wanting only to win her, forever, Sebastian competes as well, taking every opportunity — as they travel to ancient tombs and through catacombs, seeking relics around the world — to use her new feelings to seduce her. But when forced to choose between the vampire she’s falling for and reuniting her family, how can Kaderin live without either ?

Avis de Callixta

Je dois faire mon mea culpa avec Kresley Cole. J’ai commencé sa série paranormale (Immortals after dark)avec un a priori négatif et après lecture du premier tome (très satisfaisante) et d’une nouvelle (très agréable), je m’attendais à être déçue par le deuxième roman de la série. Cela provient sans doute des couvertures des livres au goût un peu douteux et des précédentes expériences de lecture de Kresley Cole : des historiques où les héros très chauds manquaient parfois un peu de subtilité.

Le paranormal sied à Kresley Cole ! Il y a chez cette auteur une sorte de style très direct, de côté déjanté qui convient idéalement au monde qu’elle construit livre après livre. A hunger like no other était à la fois drôle, grave, un peu fou et une sorte de plongée dans un monde onirique peuplé de créatures toutes plus étranges les unes que les autres. Nous retrouvons tout cela dans No rest for the wicked avec peut être une sorte de gravité supplémentaire et des thèmes chers aux séries paranormales : le sacrifice et le poids de la culpabilité.

La gravité tient aussi au choix des héros tous deux très torturés. Lui, Sebastian, est un vampire qui n’a pas encore consommé de sang et elle, Kaderin, une Walkyrie. Ce sont des êtres féeriques aux traits délicats et à la silhouette fragile mais à la force redoutable. L’ennemi héréditaire des Walkyries est le vampire, justement. Surtout pour Kaderin dont les deux sœurs ont été exterminées lors d’une des innombrables guerres qui a opposé les deux clans. Elle se sent responsable puisqu’elle a épargné le vampire qui a fini par les assassiner. Heureusement, pour elle, elle ne ressent plus rien depuis et est surnommée Kaderin au Cœur Froid (tout un programme !)

La première scène qui oppose ces deux personnages est d’anthologie. Imaginez, un château estonien, ouvert à tous les vents et un vampire, pâle, romantique, seul, beau comme un dieu. Kaderin est venu faire ce qu’elle fait de mieux : tuer un autre de ces êtres qu’elle déteste. Mais alors, qu’elle s’apprête à le transpercer, Sebastian la surprend parce qu’il veut justement mourir. Cela suffit pour arrêter son bras. Il est devenu vampire contre sa volonté au début du dix-huitième siècle avec ses frères. Retrouvés mourants, tous ont été sauvés par un autre de leur frère mais le prix a été de devenir un vampire, c’est à dire, pour Sebastian, un être méprisable, qui ne vit même pas puisque tant qu’il n’a pas été éveillé à son statut de vampire son cœur ne peut pas battre . Il erre donc depuis trois siècles avec une poitrine silencieuse. Lorsque ce fameux cœur se met à battre en présence de Kaderin, c’est un cataclysme. Ni l’un ni l’autre ne le souhaitent mais seule celle que le Destin lui a donné peut faire ça : Kaderin devient donc, de fait, sa fiancée. Cette scène résume à elle seule tout ce qui fait le livre. Et si on la lit, on se précipite sur le reste !

La suite est formidable et tourbillonnante : Sebastian se soumet et se met immédiatement au service de Kaderin de façon totalement craquante, mais pour elle c’est une catastrophe, qu’elle nie farouchement. De plus, elle a mieux à faire : une sorte de compétition au sein du monde des créatures est organisée tous les 250 ans (précisons qu’elle est une « vieille » Walkyrie de 2000 ans quand même !) et Kaderin le gagne régulièrement. Et cette fois-ci, l’enjeu est de taille : une clé permettant de remonter le temps et elle voit tout de suite la possibilité de sauver ses sœurs.

L’évolution des sentiments de Kaderin et de Sebastian et la compétition impitoyable qui nous fait traverser dix fois la planète sont menées de front. C’est passionnant, très chaud, et parfois très profond.

Nous retrouvons avec plaisir les autres Walkyries qui composent des sortes de folles assez hallucinantes, les autres héros déjà rencontrés mais aussi ceux qui consisteront ceux des autres livres de la série et notamment (faites très attention à lui !), un loup-garou très motivé lui aussi pour la compétition, Bowen, dont les mésaventures seront reprises dans le tome suivant.

Un des aspects qui caractérise l’oeuvre de Kresley Cole est le contenu clairement érotique de ses livres. Ceux-ci n’échappent pas à la règle. Les scènes sont très sensuelles, très chaudes même si les deux héros ne vont pas toujours jusqu’au bout ! Petite précision, Sebastian est totalement inexpérimenté au début du livre. Sa carrière de soldat puis sa transformation en vampire froid l’ont éloigné des lits des dames et il n’a pas une haute opinion de lui dans ce domaine. Bon… qu’il se rassure : si tous les types inexpérimentés étaient comme lui, les sexologues fermeraient tous boutique !

Bref, cette série est très attrayante et a franchement trouvé un ton intéressant. Je me précipite sur l’histoire de Bowen qui suit celle-ci et sur ses déboires avec une minuscule sorcière nommée Mariketa ! D’autres ouvrages sortent en mai et juin et je vais bien sûr continuer à surveiller la qualité de la production de Kresley Cole !

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 384
Editeur : Pocket Star Books
Sortie : 2 juin 2008
Langue : anglais
Prix : 4,41 €


A lire aussi sur Onirik

Le maître - Avis +/-
Le professionnel - Avis +/-
Si tu oses - Avis +
Lothaire - Avis +
Âme damnée - Avis +
Le baiser du roi démon - Avis +
Charmes - Avis +
La valkyrie sans coeur - Avis +
Morsure secrète - Avis +
Demon from the dark - Avis +
Pleasure of a dark prince - Avis +
Kiss of a demon king - Avis +
Dark desires after dusk - Avis +
Wicked deeds on winter’s night - Avis +
A hunger like no other - Avis +
If you deceive - Avis +
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr