Onirik
Noël sous la couette - Avis - et +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le mercredi 9 décembre 2009.
Editeur : Harlequin

recueil de nouvelles

Présentation de l’éditeur

il s’en passe des choses le soir du réveillon : un jeune loup de la finance retrouve son amour de jeunesse dans un aéroport bloqué par la neige ; un flic désenchanté se laisse séduire par sa délicieuse voisine de palier ; un obsédé du boulot finit par s’apercevoir que sa collègue a un coeur d’or et les plus belles jambes du monde...

Autant de gens pour qui Noël rimait avec solitude et qui trouvé l’amour au pied du sapin.

Six nouvelles en 250 pages à peine, voilà déjà un élément qui doit inciter à la prudence...

L’art du récit concis n’est pas facile du tout et rare sont les auteurs qui le maitrisent vraiment et peuvent écrire un texte court mais dense qui ne donne pas l’impression d’être bâclé. Mais imposer une vingtaine de pages pousse l’écrivain à relever un défi-quasi insurmontable. La plupart des auteurs de cette anthologie ont sombré lors de l’exercice.

Les trois premières nouvelles sont aussi les plus longues. Les trois dernières souffrent terriblement de devoir raconter une histoire d’amour complète en si peu de mots. Mais les nouvelles les plus longues sont loin d’être satisfaisantes.


Lori Foster, auteur expérimenté s’il en est et qui a écrit quelques nouvelles depuis le début de sa carrière, attriste devant la faiblesse de son histoire. Elle réussit l’exploit de mélanger banalité à ineptie en y ajoutant une pointe de vulgarité. Dans Mon preux chevalier, l’intrigue est basée sur une jeune femme délicieuse, charmante et mignonne qui vit sur le même palier qu’un flic ronchon et plutôt blasé qu’elle aime en secret depuis longtemps. Il est plus âgé qu’elle et n’ose pas passé à l’acte parce qu’il a peur de détruire cette jolie jeune femme pleine de vie avec son cynisme. Mais elle a décidé de prendre les choses en main et va, à la veille de Noël, provoquer enfin leur union. Il ne se passe pas grand chose et Lori Foster réussit l’exploit de donner l’impression qu’elle avait trop de pages à remplir. Les dialogues sont faibles, tout est prévisible et maladroit. C’est très décevant.


Erin MacCarthy s’en titre légèrement mieux dans Le Noël de Claire sur une trame étonnamment identique. Une jeune femme retrouve l’ami de son frère qu’elle aime en secret depuis des années et qui résiste vaillamment à l’attraction qu’il éprouve pour une femme plus jeune. L’écriture est plus enlevée, le rythme plus convaincant et l’histoire est mignonne mais la séduction s’effectue au pas de charge pour conclure dans le nombre de pages imparti. Ce n’est pas vraiment ce que l’auteur a fait de mieux.


La troisième nouvelle de Jill Shalvis est aussi la plus longue et celle qui montrait le plus de potentiel. Cette fois, dans Epousez-moi, Monsieur le Maire, nous sommes au cœur de la mairie d’une petite ville de montagne. L’héroïne y est employée et va tomber amoureuse de son maire. Il y a une petite intrigue à suspense puisqu’un mystérieux corbeau fait des révélations dans les journaux sur le personnel ou les élus. L’héroïne est intéressante : ancienne obèse, elle a très peu confiance en elle et lutte contre son manque d’assurance en menant une vie parfaitement réglée et sans amusement. La voir craquer et se laisser aller est sympathique. Mais, si l’histoire se lit sans déplaisir, elle passe bien vite et s’oublie rapidement.


Les trois dernières nouvelles laissent encore plus sceptiques. Kathy Love, Katherine Garbera, et Kylie Adams ont droit à de très courtes pages et livrent des récits d’une pauvreté consternante. Kathy Love à l’instar des avions qui ne peuvent décoller dans Le plus beau des Noëls, s’égare dans une histoire insipide sur un couple qui se retrouve à partager une voiture. Nous passons en tournant une page de froides retrouvailles à une déclaration d’amour éternel.


Katherine Garbera dans Comment séduire un rabat-joie essaye de répondre à la question titre sans nous convaincre. Un accro du boulot qui déteste Noël est extirpé de ses dossiers par une collaboratrice amoureuse. Cela ressemble au deux brèves premières nouvelles... en plus court.


Enfin Kylie Adams, dans Un amour au pied du sapin échoue comme les autres dans une nouvelle follement ambitieuse puisqu’elle voulait nous raconter une histoire d’amour complète dans le milieu des séries télé américaines. Si le ton et le style narratif sont bien plus originaux que les autres, la brièveté du récit ne permettait guère de convaincre de l’amour d’un acteur confirmé et craquant et d’une apprentie actrice serveuse dans son bar préféré. Si Kylie Adams avait eu un peu plus de pages, elle aurait pu peut-être nous convaincre.


Au final, les lecteurs peuvent éviter ce recueil décidément fort décevant. Nous pouvons même ajouter qu’il est curieusement peu érotique pour la collection Passion Intense. Même pour cela il ne tient pas ses promesses. La plupart des histoires ne dépassent pas le niveau d’un baiser ou s’arrêtent à la porte de la chambre. Mieux vaut ouvrir l’autre volume de la série Passion Intense ou attendre la livraison de février !

Avis de Marnie

Six histoires qui, il faut l’avouer se ressemblent puisque le thème est centré sur six réveillons de Noël où un homme et une femme qui se connaissent, vont soudain au gré des envies ou des évènements ou des deux, transformer leurs relations. Suivant les auteurs, les scènes sensuelles sont épicées ou inexistantes, les dialogues percutants ou gentillets, le ton le plus souvent amusant, et la sauce prend alors suivant le talent de l’auteur concerné.

Chacune y va de sa petite histoire, entre 20 et 60 pages, c’est peu, très peu et pour certaines, cela devient une vraie gageure de réussir quelque chose de publiable. Honnêtement, cela n’est franchement pas inoubliable, mais ces talentueux auteurs nous offrent de vraies surprises astucieuses !

Mon preux chevalier de Lori Foster

Ce sont les dialogues qui sont particulièrement savoureux. Lori Foster a l’habitude de mettre en scène un policier ronchon revenu de tout qui perd piteusement son affrontement avec une très jeune femme fofolle, drôle, optimiste et pleine d’énergie. Nous nous laissons entraînés par la vivacité de l’histoire, la tension sexuelle entre les deux héros, leurs confrontations amusantes et pleines de peps, et ce sur 50 pages. Quel dommage, pourtant que l’auteur tombe dans ce travers agaçant de marier son couple de façon totalement incohérente. Cela devient malheureusement une habitude avec elle, ce qui donne un ton superficiel et surtout stupide alors que ce petit divertissement érotique tenait totalement la route. Lori Foster devrait vraiment assumer l’aspect non conventionnel de ses histoires !

Le Noël de Claire de Erin McCarthy

Deuxième nouvelle où notre héroïne décide de prendre les choses en mains, si j’ose écrire ! Ce n’est pas et de loin la meilleure histoire de cet auteur, mais nous retrouvons avec plaisir son sens de la confrontation, la tension sexuelle montante, et des scènes érotiques particulièrement bien écrites et épicées. Même problème pour le héros que lors de la précédente histoire, une différence d’âge qui le gêne, mais on ajoute une difficulté supplémentaire, il est aussi le meilleur ami du frère de Claire, l’héroïne. En cinquante pages, ils vont se poser quelques questions, se disputer, s’enflammer, s’aimer. Là encore, une fin abrupte en forme de mariage n’est absolument pas approprié au contexte, mais bon, nous levons les yeux au ciel et passons à la nouvelle suivante !

Epousez-moi, Monsieur le Maire de Jill Shalvis

C’est la plus longue (environ 70 pages) mais de loin, la meilleure de ces six nouvelles. Non seulement la relation sentimentale est réussie, mais l’auteur construit une intrigue politique un brin complexe autour de nos deux héros. Cela va vite, très vite, tout en nous réservant des coups de théâtre, des affrontements passionnés entre Matt et Camilla, deux caractères avec une vraie épaisseur. L’héroïne est intéressante, évolutive et attachante. Nous regrettons presque une cinquantaine de pages supplémentaires de même niveau ce qui nous aurait offert un "audace" exemplaire ! Cela sonne juste du début jusqu’à la fin... Excellent !

Le plus beau des Noëls de Kathy Love

Que vouliez-vous que cette pauvre Kathy Love puisse faire... en vingt pages ? Soyons justes, elle ne s’en tire pas trop mal, c’est le moins que l’on puisse dire. En fait, nous avons à peine le temps de découvrir nos deux héros avant de les voir terminer ensemble, une sorte de romance expresse, en version accélérée, avec l’espoir qu’il existe quelque part une version longue de cette histoire ! Mais vous serez de toute façon séduits par cet homme qui se retrouve soudain à la croisée des chemins, en pleine réflexion suite à une mauvaise décision qu’il a prise des années auparavant. L’idée est originale, enrichie de deux personnages secondaires qui ont étrangement une certaine présence. Une sorte de scénario passionnant en devenir !

Comment séduire un rabat-joie ? de Katherine Garbera

Dans la romance érotique, deux collègues qui "concluent" constitue le sujet le plus rabattu que l’on nous propose et ce depuis des années. Katherine Garbera réussit pourtant à lui donner une nouvelle orientation, en construisant l’intrigue autour d’un personnage masculin pas spécialement sympathique. Il y a même un vrai clin d’oeil réaliste dans l’avant-dernière phrase qui montre que l’auteur n’est absolument pas dupe du magnifique cadeau qu’elle offre à son héroïne. C’est d’ailleurs ce petit côté décalé franchement sarcastique, ce ton "qui ne fait pas rêver" qui ajoute du piment à cette histoire classique. Pas mal du tout !

Un amour au pied du sapin de Kylie Adams

Voici une nouvelle d’une trentaine de pages qui met l’accent plus sur l’’ambiance que sur l’histoire pourtant centrée sur une relation. La construction est un peu bizarre, en partant ou plutôt débutant un peu dans tous les sens, dans un ton "clip" très moderne où l’on nous montre une jeune femme dont l’évolution professionnelle va être intimement liée à sa relation sentimentale. Bien que bancal, le résultat est intéressant, avec de petites flèches humoristiques très drôles (la description de la progression de la carrière de Chase par exemple !). L’auteur n’hésite pas à provoquer des ruptures de ton et de rythme, en introduisant des emails ou encore une scène entière et longue et d’un scénario. Des idées, beaucoup d’idées... Un peu plus de sentiment et cela aurait été parfait !

Fiche Technique

Format : poche
Editeur : J’ai lu
Collection : Passion intense
Sortie : 2 décembre 2009
Prix : 5,90 €


A lire aussi sur Onirik

Fangs but no fangs - Avis +
Fangs for the memories - Avis +
Le souffle de la peur - Avis - +/-
Tendres provocations - Avis +/-
La peur à fleur de peau - Avis +
Le dernier combat - Avis +/-
Ravages - Avis +
Tendres provocations - Avis +
Jamie - Avis +/-
Pour te revenir - Avis +
Carrément in love - Avis +
Carrément dingue de toi - Avis +
Romance sur ordonnance - Avis +
Luxure et redemption - Avis +
Carrément sexy - Avis +/-
The magical christmas cat - Avis +
My immortal - Avis +
Dans la chaleur des tropiques - Avis +
Dans la chaleur des tropiques - Avis +
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr