Onirik
Oeil pour oeil - Avis +
Onirik -> Littérature -> Romance -> Dernière mise à jour : le mercredi 11 octobre 2006.
roman policier de Linda Howard

Résumé de l’éditeur

Belle, blonde, futée. Jusqu’à présent, la vie m’avait toujours souri : même mon divorce m’avait rapporté un joli pécule avec lequel j’avais monté un club de gym florissant. Puis vint le jour où je me suis disputée avec cette hystérique de Nikkie Goodwin. Elle m’horripilait, elle faisait tout comme moi. Même coiffure, même style, même voiture. Et quelqu’un lui tire une balle en pleine tête ! l’inspecteur Wyatt Bloddsworth est chargé de l’enquête. J’aurais pu me réjouir des circonstances qui nous réunissaient... si je ne m’étais aperçue que mon espérance de vie venait d’en prendre un sacré coup !

Avis de Marnie

Linda Howard (de son vrai nom Linda Howington) est considérée par beaucoup comme un des meilleurs écrivains actuels de “romances”. Disons le tout de suite : cette réputation n’est pas usurpée, loin de là !

Son « Oeil pour oeil », sorti ce mois ci , en est une parfaite illustration. L’histoire policière est pourtant d’une banalité affligeante : témoin du meurtre d’une de ses clientes, l’héroïne va être, à son tour, poursuivie par un mystérieux tueur, alors qu’un ex petit ami, policier de son état, fait tout son possible pour la protéger. Cela pourrait être un de ces multiples téléfilms américains de série B, que l’on nous afflige sur toutes les chaînes à longueur d’années, seulement ce roman bénéficie de plusieurs atouts et non des moindres.

1 - l’héroïne : Dès la première page, Blair Mallory, entamant le récit à la première personne, se décrit comme une caricature d’idéal féminin, beauté renversante, blonde et sportive, mais également futile avec un côté fashion victim exaspérant, superficielle, et pour le moins vénale.

Dès la première page, la même Blair Mallory se révèle futée pour ne pas dire très intelligente, vive d’esprit, cynique, très drôle, mais ne se prenant pas au sérieux, jouant avec délectation et malice son personnage de blonde évaporée.

2 - le héros : Wyatt Bloodworth est un “héros howardien” par excellence. (Ils sont, à de rares exceptions, bâtis sur le même moule) Comme il n’est perçu que du point de vue de Blair, il est mystérieux, imprévisible, autoritaire pour ne pas écrire macho.

Toutefois, il se révèle tendre, protecteur, jaloux et bien évidemment craquant, totalement déconcerté par l’attitude provocatrice de la jeune femme qui semble avoir, la plupart du temps, une longueur d’avance sur lui.

3 - les dialogues : Le match commence dès le premier chapitre et ne s’arrêtera qu’à la dernière ligne... une partie de ping-pong ininterrompue, entrecoupée de scènes de séduction et d’étreintes torrides.

Piquants, drôles, percutants, les échanges pleuvent et pimentent allègrement toute l’histoire, au point que le lecteur oublie le contexte policier pour mieux se focaliser sur les relations conflictuelles et passionnées des deux héros.

4 - les personnages secondaires : Les familles : Que ce soit la mère de Wyatt, ou les parents et les soeurs de Blair, l’héroïne nous présente, avec un humour assez féroce une galerie de portraits originaux, déjantés et surtout attachants.

La voiture : C’est loin d’être la première fois, dans un roman de Linda Howard que le choix de la marque et la couleur de l’automobile considérée presque (sans exagérer) comme un membre de la famille, se présente comme un « mode de vie » déterminant pour la suite du récit.

L’heureuse alchimie de tous ces éléments provoque chez le lecteur, un plaisir sans réserve ou presque. En effet, nous pouvons quelque peu regretter que Oeil pour oeil soit un peu trop proche pour ne pas dire copie conforme, du thème, des personnages et de l’action du livre le plus connu de Linda Howard Mister Perfect, et que Blair louche de façon un peu trop appuyée, pour ne pas dire clonée, du côté de l’héroïne jouée par l’actrice Reese Witherspoon dans le film La revanche d’une blonde.

Toutefois, pour quelle raison reprocher à cet auteur d’écrire une variation de ce qui plait à ses admirateurs ? Léger ? oui. Amusant ? oui. Ce roman se présente surtout comme un très bon et agréable divertissement qui se dévore d’une traite. Ce qui n’est pas si fréquent !

Fiche Technique


A lire aussi sur Onirik

Mariage en noir - Avis +
Le voile de glace - Avis +/- et -
La mort de l’ange - Avis +
Course-poursuite fatale - Avis +
Les couleurs du crime - Avis +
Les amants de feu - Avis + et -
Obscure prémonition - Avis +
La chasse est ouverte - Avis +
Le piège du désert - Avis +
Le carnet mystérieux - Avis +
La montagne des Mackenzies - Avis +
Mackenzie’s mountain - Avis +
Le temps rattrapé - Avis +/- et +
White lies - Avis +
All the queen’s men - Avis +
Diamond bay - Avis +
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr