Onirik
On s’est aimés comme on se quitte - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 23 mai 2021.

Un road-trip doux-amer à la fois touchant et absurde, qui se termine sur une note pleine de douceur et d’espoir



Editeur : Charleston

roman de Charlie Wat

Présentation officielle

Denis, 45 ans, est un homme triste. Englué dans ses problèmes de travail, ne sachant plus communiquer ni avec son fils ni avec son père, il voit son existence lui glisser entre les doigts. Quand il apprend par inadvertance que son ex-femme s’apprête à se remarier, il refuse de laisser passer sa chance et s’embarque dans un improbable voyage. Un périple à travers la France au bout duquel il pourrait bien trouver autre chose que ce qu’il cherchait.

On s’est aimés comme on se quitte, c’est l’histoire d’un homme ordinaire, bien décidé à tenter l’extraordinaire pour reconquérir l’amour de sa vie. Un roman drôle et bouleversant, une ode à l’amour et au bonheur.

Avis d’Artémis

Denis a la quarantaine, il est divorcé, pas épanoui. Il ne trouve plus de sens dans son travail où il est poussé vers la sortie. Son fils Ludovic est en pleine crise d’adolescence, sa voisine du dessous est une vieille harpie, et son père François – qui l’a abandonné alors qu’il avait 10 ans et est réapparu pour l’enterrement de son ex-femme, alors que Denis était adulte – a un comportement de jeune rebelle insouciant.

Au hasard d’une discussion, il découvre que Sandrine, son ex-femme, va se remarier en Corse le weekend suivant. C’est le choc. François le convainc d’aller la rejoindre pour la reconquérir. Denis n’y croit pas vraiment mais accepte malgré tout ce voyage fou, et les trois générations partent en pleine grève générale avec un vieux combi Volkswagen orange.

Il leur arrive maintes péripéties, et font des rencontres plus absurdes les unes que les autres ! Mais peu importe, c’est cette légèreté et cette douce excentricité qui font sourire le lecteur.

En parallèle du récit de ce voyage s’intercale le journal de son ex-femme, depuis sa toute première rencontre jusqu’à leur séparation. C’est touchant mais aussi triste, car on connaît déjà le dénouement, donc c’est un peu la chronique d’un échec annoncé. On y croise l’euphorie des premiers jours, le bonheur de s’installer ensemble, de créer une nouvelle vie, un nouvel environnement, puis les épreuves que la vie nous réserve et qu’il est plus ou moins difficile de traverser sans dégâts...

On s’est aimés comme on se quitte [1] est un road trip doux-amer. Charlie Wit fait mouche, car ses personnages, avec leurs problèmes communs, touchent à l’universalité. Ca pourrait être nous, ou un de nos proches qui traverse une des difficultés ou épreuves décrites. Et ça touche au cœur... C’est un roman feel good aussi, car on en sort avec le sourire grâce à cette fin pleine de douceur et d’espoir.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 320
Editeur : Charleston
Sortie : 14 avril 2021
Prix : 8,50 €

[1] Ce titre est tiré des paroles de la chanson de Joe Dassin Salut les amoureux.

L'auteur Artémis
Son site : Curieuse Artemis
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr