Onirik
Plan serré - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le jeudi 29 décembre 2011.
Editeur : Presses de la Cité

roman d’Esther Verhoef

Présentation de l’éditeur

A trente-deux ans, Margot est à un tournant de son existence. Elle vient de rompre avec son petit ami et a beaucoup de mal à s’en remettre. Avec ses quelques kilos en trop, la jeune femme manque terriblement de confiance en elle et n’a pas le courage de réaliser son rêve : devenir décoratrice d’intérieur. Lors d’un week-end en solitaire à Londres, elle fait la connaissance de Léon, célèbre photographe au charme irrésistible. Une passion naît rapidement entre eux, et son amant, s’il se montre assez autoritaire à son égard, l’aide paradoxalement à gagner en assurance.

Margot découvre bientôt qu’elle est le portrait craché d’Edith, l’ex-fiancée de Léon, retrouvée morte dans son bain un an auparavant. Si l’affaire a été classée en suicide, Margot ne peut pourtant s’empêcher de se poser des questions...

Avis de Marnie

La grande originalité de ce suspense, c’est qu’en fait seul le lecteur sait qu’il s’agit d’un roman policier. Raconté à la première personne par l’héroïne, totalement centrée sur sa transformation personnelle et professionnelle, ce récit a tout du roman féminin. On y apperçoit une jeune femme se libérer de ses chaînes, aidée par sa rencontre avec l’homme "parfait". Seulement, l’histoire est entrecoupée par de très courts chapitres racontés, là-encore à la première personne par le serial killer qui s’approche lentement mais sûrement de la jeune femme.

Si bien que la tension monte, monte, totalement ressentie par le lecteur, mais ignorée par une héroïne qui reprend de son côté peu à peu confiance en ses capacités et son pouvoir de séduction. Cette construction est très réussie. Il y aurait pu avoir justement un problème de rythme ou même d’intérêt, sauf que astucieusement, Esther Verhoeff met sur le chemin de Margot des personnages, dont chacun possède une facette cachée ou sombre... inexplicable pour notre héroïne, mais inquiétante pour le lecteur qui suit parallèlement les fausses pistes que l’auteur lui propose.

Une anti-héroïne vulnérable, perdue, fragile, effacée, dont l’image d’elle-même est profondément ternie à ses propres yeux et qui se confronte au fantôme d’une morte, dont personne ne veut parler, et surtout pas son veuf renfermé sur lui-même.

Cela vous rappelle quelque chose ? Oui, bien évidemment la mythique Rebecca ! Esther Verhoef rejoue avec un grand talent une variation du livre de Daphné du Maurier. Le style est fluide, le vocabulaire plus efficace que joliment écrit (beaucoup de coquilles tout de même...), totalement au service de l’introspection quelque peu torturée de Margot qui peu à peu se libère de ses propres chaînes, prête à affronter ses problèmes.

Un très bon polar (féminin !) avec une héroïne fragile et attachante qui touche le lecteur en plein coeur. Plan Serré a reçu le prix Zilveren Vingerafdruk. A quand la traduction d’un autre roman de cet auteur néerlandaise ?

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 424
Editeur : Presses de la Cité
Sortie : 8 décembre 2011
Prix : 21,50 €

L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr